La dictature médiatique à l’ère de la post-vérité

LA DICTATURE MEDIATIQUE À L’ÈRE DE LA POST-VÉRITÉ (*)
Fidel Castro et la répression contre les intellectuels
(par Ignacio Ramonet, traduction Michel Taupin)

La mort de Fidel Castro a donné lieu – dans certains grands médias occidentaux – à la diffusion de quantités d’infamies contre le commandant cubain. Cela m’a blessé. Chacun sait que je le connaissais bien. Et j’ai donc décidé d’apporter mon témoignage personnel. Un intellectuel cohérent doit dénoncer les injustices. En commençant par celles de son propre pays.

Lorsque l’uniformité médiatique écrase toute diversité, censurer toute expression divergente et sanctionner les auteurs dissidents, est naturel, en effet, on peut parler de « répression ». Comment qualifier autrement un système qui étouffe la liberté d’expression et réprime les voix différentes ? Un système qui n’accepte pas la contradiction en arguant qu’il l’admet. Un système qui établit une « vérité officielle » et ne tolère pas la transgression. Un tel système a un nom, ça s’appelle « tyrannie » ou « dictature ». Pas de discussion. Comme beaucoup d’autres, j’ai vécu dans ma chair les fléaux de ce système… en Espagne et en France. C’est ce que je vais vous raconter.

Lire la suite…

Obama à Cuba

Obama en visite à Cuba. Bravo ! Mais il faut aller beaucoup plus loin, les Etats Unis doivent lever l’embargo scandaleux qu’ils imposent au peuple cubain, et il doivent respecter enfin les droits de l’homme en restituant Guantanamo à Cuba. Dans ce lieu ils pratiquent des détentions illégales et utilisent la torture, ce qui les discrédite complètement pour donner des leçons au monde entier.