Le souhaitable et le possible

La prise en compte de la société civile par Gérard Aschieri.

– ancien responsable de la FSU, membre du Conseil Economique Social et Environnemental

Il y a quelques jours, un sondage nous apprenait que 71 % des personnes interrogées sur l’avenir de la protection sociale considéraient que la priorité était la lutte contre « l’assistanat » plutôt que le développement de politiques fondées sur la solidarité. C’est un signe parmi d’autres qui confirme combien les idées-forces d’une transformation sociale sont sur le recul, sapées par la vague de l’idéologie néolibérale. Et pourtant, les arguments solides ne manquent pas, pas plus que les militants, les intellectuels et les organisations pour les porter. Je n’ai pas la prétention de donner de leçons sur la manière de remonter la pente. Je veux simplement formuler ici quelques idées que me suggère mon expérience militante.

Lire la suite…

Peut-on encore construire le rassemblement à gauche ?

1.                                                              Débats&Controverses  –   L’humanité du 15 mars 2017

LE DÉBAT FAIT RAGE SUR LE PROGRAMME ET LA CANDIDATURE
À quelles conditions peut-on encore construire le rassemblement à gauche?
RAPPEL DES FAITS Alors que le dépôt des candidatures sera clos vendredi, en pleine phase de recueil des parrainages, de nombreux appels au rassemblement circulent.

Lire la suite…

Nous sommes dans une dynamique hors du commun, par Philippe Torreton

Les mots qui fâchent, chronique de Philippe Torreton dans l’Humanité du 17 février 2017

NOTRE PROGRAMME COMMUN

Pour la première fois de son histoire, la gauche semble prendre en compte l’écologie. Il était temps. Nous avons tout d’abord deux candidats, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon, qui ont compris l’impérieuse nécessité à mettre en place une transition écologique de notre société. Nous avons également un candidat, Yannick Jadot, 100 % écologique, et enfin le prog ra m me du N P A , q u i consacre lui aussi une large place à l’écologie, avec Philippe Poutou. Il y a là une occasion réelle de faire avancer la cause dans ce pays. Cette élection présidentielle peut enfin commencer, nous avons là une responsabilité énorme et un défi politique sérieux à relever, il faut unir ces ambitions ; sans union, la gauche et donc l’écologie resteront bloquées au premier tour. L’écologie est notre programme commun.

Une union autour d’un grand projet écologique mettra en évidence les incohérences et l’absence d’ambition du candidat d’En marche ! dans ce domaine ; elle révélera ses contradictions et ses cachotteries libérales, et le remisera dans les remises d’un système qu’il prétend pourfendre alors qu’il en est la dernière innovation.

NOUS SOMMES DANS UNE DYNAMIQUE HORS DU COMMUN.

Face à cette opportunité historique, j’ai un peu de mal à imaginer qu’on ne réussisse pas à s’unir parce qu’il y aurait des têtes à couper en préalable à toute discussion. Il y aurait là une médiocrité absolue qui trahirait l’imposture écologique du ou des récalcitrants. Nous sommes dans une dynamique hors du commun. Il n’appartient à personne d’éliminer a priori des visages ; s’ils viennent à nous, réjouissons-nous, et s’ils reviennent, ne leur demandons pas ce qu’ils faisaient avant. Je ne me vois pas, plus tard, expliquer aux jeunes générations qui nous demanderont des comptes que nous avons raté cette opportunité pour de telles raisons. À moins que ces préalables stigmatisants ne soient que de pauvres alibis qui tenteraient de camoufler le crime d’ambitions égotistes délirantes, de certitudes originelles de ne rien négocier. Et dans ce cas, nous avons déjà perdu…

Quel programme pour la gauche d’alternative ?

Discutons de programme plutôt que de personnes. Il y a le programme de JLM, celui de l’appel des 100, celui du PCF. Lisons les, comparons les pour en sortir de meilleur de chacun. Établissons une plateforme commune, il est temps de ne plus agir chacun de son côté, les aventures solitaires nous conduiraient à un échec très lourd de conséquences.

Les propositions de l’Appel des 100 :

Premières propositions de mesures d’urgence

Les 10 mesures proposées par Mélenchon

Pacte d’engagements communs proposés par le PCF

Le temps du commun, proposition PCF

En lien ici une critique du programme de JLM par la commission économique du PC. 

Réfléchir à un programme aurait du venir avant la réflexion sur un(e) candidat(e). Il est donc non seulement légitime, mais indispensable de parler de tout cela. On doit considérer que donner son avis sur le programme de JLM est positif, ne rétablissons pas le crime de lèse-majesté ! Et si un « insoumis » critique le programme proposé par l’appel des 100 ou par le PC, et bien c’est sain, surtout si l’on propose des améliorations.

Et n’oublions pas, pour mémoire, le programme du Front de Gauche pour 2012 « L’Humain d’abord » ici en pdf