Georgia Maklouf : Nous pleurons les mêmes larmes, nous souffrons les mêmes douleurs

Nous pleurons les mêmes larmes, nous souffrons les mêmes douleurs
par GEORGIA MAKHLOUF

Il est difficile, en ces journées de sidération et de peine, de tracer son chemin dans le chaos des émotions et la cacophonie des discours et de trouver ses mots. Je veux dire de vraiment trouver ses mots à soi, ceux qui portent notre voix et non l’agrégat, bricolé dans l’urgence, des voix des autres ; ceux qui nous permettent de penser, et non de réagir avec colère ou compassion, à l’afflux désordonné d’images, de témoignages, d’opinions. Ce n’est pas d’une minute de silence seulement dont nous aurions besoin. Oui, nous l’observerons cette minute-là, mais il y a tant d’autres minutes de silence que nous n’avons pas observées, tant d’autres morts que nous n’avons pas pleurées, tant d’autres peines que nous n’avons pas partagées. Il nous faudrait des heures de silence pour qu’à travers la brume de nos peurs, de nos angoisses, de nos ignorances, émerge peu à peu le calme d’une pensée qui porte et qui désigne, sinon une réponse, du moins un sens, à la fois direction et signification.

En ces journées où nous sommes saisis par le drame, la direction que prennent mes pensées me ramène à Beyrouth où, la veille de ce funeste vendredi, les mêmes mains meurtrières ont frappé, les mêmes discours apocalyptiques ont semé la terreur, où des morts par dizaines et des blessés par centaines sont tombés.

Lire la suite…

de Villepin + juge Trévidic + Conesa + Bayart + Bonaldi : la lucidité – documents

Voir aussi : Le juge Trévidic dénonce la politique du monde qui a laissé Daesh prospérer

 http://geopolis.francetvinfo.fr/le-juge-trevidic-denonce-la-politique-du-monde-qui-a-laisse-daech-prosperer-86213 

et

Pierre Conesa : « Le terrorisme ne se combat pas par la guerre »

Le terrorisme ne se combat pas par la guerre, article de Pierre Conesa  dans Marianne/ 14 octobre 2015

et

Jean-François Bayart : « le retour du boomerang »

Le retour du boomerang, dans Libération du 15 novembre

et

Jacques-François Bonaldi : « A qui la faute ? »

A qui la faute ? par J.F. Bonaldi

et aussi : Qui finance Daesh ?

Qui répand des armes ?

France_marchand_d_armes

 HollandeSyrie

On récolte ce que l’on sème…

Face à la barbarie, restons fidèle à nos valeurs de fraternité, de liberté, d’égalité, de paix et de respect de l’autre.

Mais faisons aussi en sorte que cela ne se reproduise pas. Il ne faut donc pas passer à coté d’une réflexion sur les causes, lointaines et récentes de ce phénomène.

Lire la suite…