Ensemble pour le Fret Ferroviaire !

Ferroviaire. « Ensemble pour le fret », le contre-plan de relance de la CGT

(voir en fin d’article la vidéo du débat sur ce sujet à la fête de l’Humanité)

l’Humanité Lundi 21 Septembre 2020, Marion d’Allard

Le syndicat a travaillé 13 propositions pour relancer le transport ferroviaire de marchandises.
Il préconise des investissements massifs sur le réseau et la sortie des logiques libérales.

Mille Perpignan-Rungis en 2050 ! Derrière la phrase choc, « c’est l’urgence de définir des objectifs que nous avons voulu marquer », explique Laurent Brun. En se saisissant du symbole de l’abandon du dernier train de produits frais – à l’arrêt depuis 2019 –, la CGT cheminots, qui présente ce lundi son plan de relance du fret ferroviaire, entend répondre aux postures volontaristes du gouvernement et de la direction de la SNCF. Le premier syndicat de la SNCF fixe donc un cap ambitieux : atteindre, d’ici à 2050, 25 % de parts modales pour le transport ferré de marchandises, contre 9,5 % aujourd’hui. Un horizon « et une méthode de suivi très précise », ajoute son secrétaire général qui rappelle que « des objectifs, l’État en a fixé des dizaines, comme en 2007, lors du Grenelle de l’environnement. Aucun ne s’est réalisé ».

Lire la suite…

Bretagne : Institut de Locarn, un lobby puissant, méconnu et trouble

On y retrouve pêle-mêle patronat, opus dei, autonomistes, politicarts, bonnets “rouges”… un cocktail surprenant mais pas si illogique que cela.. Lien vers le blog de Françoise Morvan L’Institut de Locarn L’Institut de Locarn Abordant ce sujet également 2 émissions de Là-bas si j’y suis https://la-bas.org/spip.php?page=article&id_article=3256 https://la-bas.org/spip.php?page=article&id_article=3257

Le monde libre selon Ouest France..

Je tombe par hasard sur la Une de Ouest France du 8 mai 1954. L’armée française d’occupation vient d’être chassée à Dien-Bien-Phu par les Vietnamiens. Le titre de Ouest France est : “La nouvelle a été accueillie dans tout le monde libre avec une immense tristesse.” Quel aveu ! Le “monde libre”, le nôtre bien sûr, était donc “triste” qu’un pays occupé  aille vers sa liberté. Le “monde libre” occupait de nombreux pays colonisés au nom de la “liberté”. Notons que … Lire la suite…