Auchan Tourcoing, le capitalisme et son vrai visage

Les fêtes de fin d’année riment pour la grande distribution avec bénéfices colossaux. Cette année, ces mêmes fêtes se conjuguent en plus pour Auchan avec salarié saccagé.

Les médias sont sortis de leur torpeur saisonnière pour nous conter l’histoire sordide arrivée à Fadila, caissière en contrat de professionnalisation dans un Auchan City de Tourcoing (59). Il faut dire que sa fausse couche sur son siège de caissière a de quoi révolter. Mais ce n’est pas pour autant que cette histoire a fait long feu dans l’actualité. Un petit tour et puis s’en va. Le sort d’un salarié ne va pas empêcher les médias de réveillonner. Et puis, les journalistes sont plus attendris par ce qui se passent dans les abattoirs. Pourtant dans le cas de Fadila, une caméra bien placée aurait peut-être montrée comment elle était traitée. De plus, ces même médias se sont bien gardés de rappeler que Fadila se trouvait en contrat de professionnalisation, en grande partie payé par les impôts, jusqu’à hauteur de 75%. Aucun lien du coup n’a été posé entre la richesse de l’employeur de Fadila, Gérard Mulliez, patron d’Auchan, 3ème fortune française et les cadeaux fiscaux que lui octroient depuis des années les différents gouvernements de droite et socialiste.

Une main qui reçoit les euros, une autre qui frappe les salariés. Merci patron ! —> Un conte de Noël, hélas moderne, communiqué par Nada-info

 On apprécie le discours du PDG en fin de vidéo…

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.