La fille Le Pen normalise le discours FN en dévoyant les mots de la “gauche”

Lien vers l’interview de Cécile Alduy, coauteur du livre “Marine Le Pen prise aux mots” Le point de vue de Jean-Pierre Darroussin, acteur :  Question de l’Huma Dimanche : En 1997, dans “Marius et Jeannette”, vous campiez le rôle de Dédé, ouvrier électeur FN. Comment expliquez-vous la percée du FN ? J-P Darroussin : Le FN progresse depuis 1983. Tout est dit. C’est le résultat d’un abandon et d’une gauche qui n’est plus la gauche. Il devient difficile pour les travailleurs … Lire la suite…

A propos de la nation

À propos de la nation – Internationalisme contre concurrence

par FLORIAN GULLI ET STEVE BESSAC, membres de la rédaction de la Revue du projet

Deux points de vue semblent s’opposer aujourd’hui sur la nation. Le premier considère qu’elle est devenue obsolète à l’heure de la mondialisation. L’époque serait au dépassement des nations, par le haut et par le bas. Dépassement heureux, censé nous préserver des guerres.

Lire la suite…

L’ingérence des religions est insupportable

École, mariage, fin de vie : laissez-nous vivre en paix !

Benoît Schneckenburger Philosophe et auteur (dernier ouvrage : Intelligence du matérialisme. Editions de l’Epervier)

La déclaration à l’encontre de la loi sur la fin de vie émanant des représentants des trois monothéismes publiée dans le Monde constitue le dernier avatar de l’emprise croissante des religions dans le débat public. Déjà, lors de la nécessaire campagne de lutte contre la discrimination filles-garçons à l’école ou à l’occasion des débats accompagnant la loi pour le mariage pour tous, la sainte alliance des monothéismes s’était peu à peu reformée. En intervenant dans le débat sur la fin de vie, on pourrait soupçonner les prêtres, rabbins et imams de venir défendre leur fonds de commerce, tant il est aujourd’hui encore difficile de pouvoir mourir en paix sans que de bonnes âmes ne veuillent récupérer la nôtre.

Aujourd’hui, même le concept de laïcité apparaît de nouve au contesté, car derrière l’apparente condamnation unanime des assassinats de janvier, plusieurs représentants du culte ont exprimé leurs

réserves, pour ne pas dire leur réprobation des caricatures portant sur la religion. On a fait grand cas des réticences de quelques élèves, mais peu se sont élevés contre le pape lui-même qui a déclaré : « Si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s’attendre à un coup de poing, et c’est normal. » Ça suffit ! Cette ingérence des religions est de plus en plus insupportable. Au

nom de quoi ces dignitaires auraientils le droit de s’ingérer dans le débat public, et de réclamer pour eux-mêmes un respect que l’histoire entière des religions dément ? Leur dernier sophisme consiste à faire croire que la laïcité elle-même serait une conviction parmi d’autres. Ce n’est évidemment pas le cas : la laïcité est un principe politique qui assure la liberté de conscience et permet donc à chacun

de se forger ses opinions propres. Dans les débats sociétaux, les dignitaires religieux se présentent comme des représentants de communautés dont personne ne sait vraiment qui les constitue : combien d’agnostiques, d’athées, de non-pratiquants parmi les prétendus chrétiens, juifs ou musulmans ? Combien ne se reconnaissent pas dans les positions de tel ou tel « porteparole » ? Il est temps de réaffirmer le principe de laïcité

dans l’espace public. C’est le fondement de la République, et même de l’idée de démocratie : c’est aux citoyens, dans la discussion politique, de fixer les normes. Que les religieux se contentent de rappeler leurs dogmes à leurs ouailles, nous entendons vivre, aimer et mourir en paix. Selon notre liberté de choix.

Article paru dans l’Humanité du 23 mars 2015

Lire la suite…

Pas le droit de voter contre les traités européens.

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, après la victoire de Syriza : “Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens” . Ben voilà, c’est clair : Supprimons le droit de vote en Europe. Traité européen = texte sacré, blasphème interdit. On se souvient qu’en 2005 on nous a demandé notre avis, mais comme on a dit NON on n’en n’a pas tenu compte. Leur Europe est-elle démocratique ? Poser la question c’est y répondre….

Démocratie, laquelle ?

Alain Badiou : la collusion entre “démocratie” et “capitalisme” http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/alain-badiou-sur-la-collusion-47305 Que signifie la démocratie ? Alain Badiou marque un point face à Marcel Gauchet lors d’un récent débat sur France 2. Son analyse de la chimère démocratique actuelle est limpide. Elle tient en 4 minutes et laisse entendre les ressorts purement économiques du régime représentatif.

Lettre à la France, par Edwy Plenel, Mediapart

http://www.mediapart.fr/journal/france/200115/lettre-la-france?onglet=full Les attentats des 7, 8 et 9 janvier nous obligent au sursaut. Non pas celui des politiques de la peur qui voudraient nous mettre en guerre. Mais celui de l’égalité, des politiques démocratiques et sociales qui, seules, pourront faire reculer la nécrose de l’espérance dont se nourrit la guerre des identités.

Parlons maintenant des responsabilités…

Les médias « officiels » doivent arrêter de recevoir presque chaque jour des racistes et semeurs de haine. Cela suffit !
Condamner aussi toutes ces interventions à l’étranger au nom de « l’Occident » qui sèment la guerre civile, l’humiliation dans les populations.
Les USA et leurs valets de l’OTAN (*1), dont les gouvernements français, ont fait pousser des « talibans » en Afghanistan, puis en Irak, en Lybie, en Syrie. Ils ont même contribué ainsi à les armer.
Stop aussi au soutien aux régimes ignobles d’Arabie Saoudite et d’Israël qui contribuent activement à faire monter le fanatisme dans le monde.

Le journaliste José Fort écrivait avant la marche du 11 janvier :

“Nous irons marcher dimanche en souvenir de nos copains, nos camarades, pour défendre la République et la démocratie face aux assassins. Nous marcherons conscients que les géniteurs des monstres sont quelque part dans la foule et comptent nous duper en récupérant une immense douleur frappant chacun d’entre nous. Lorsque le temps de la réflexion viendra, il faudra dire toutes les vérités.” (*3)

Lire la suite…

Sursaut citoyen

La réaction des citoyens français, dans leurs diversités, contre la violence terroriste, pour la réaffirmation de la liberté d’expression, une société de fraternité, de liberté, de laïcité, est impressionnante, émouvante, réconfortante.

C’était la meilleure réponse à apporter aux mouvements qui veulent semer la haine, aggraver les tensions et le climat d’intolérance entre les religions, les communautés, les différentes composantes de la société.

Lire la suite…

Épouvantable tuerie au siège de Charlie Hebdo : c’est la liberté qu’on assassine !

 Pour la liberté d’expression ! Contre la haine et ceux qui la fabriquent (à tous les niveaux) Ce mercredi 7 janvier 2015 restera à jamais un jour de stupéfaction, de deuil et de colère pour notre pays. En fin de matinée, douze personnes (dont deux policiers en fonction de protection) ont été massacrées à l’arme automatique, sans doute par trois terroristes islamistes, au siège de Charlie Hebdo. Les dessinateurs Cabu, Charb, Tignou, Wolinski ont été tués. Vingt personnes sont blessées, dont quatre … Lire la suite…

Le président sur TF1 —> suspense

Suspense… Ce sera Pierre ou ce sera Jean-Luc, ou Clémentine ? A mi-mandat François Hollande vient tirer un bilan sur TF1/Bouygues. Sa politique d’austérité est un échec complet et il mène notre pays dans le mur. Le chômage augmente, les pauvres sont de plus en plus pauvres et les riches de plus en plus riches. Le coût du capital devient insupportable. Certainement conscient de son échec, je m’attendais à une décision logique : “je dois donc changer de cap, gouverner à … Lire la suite…