Éloge de la grève… Quand, face à l’intolérable, se révolter devient un acte civique..

L’intolérable ? Augmentation de la pauvreté, cadeaux aux milliardaires, 1% de la population détient autant que 99%, indulgence organisée envers l’évasion fiscale, répression brutale, fake news et manipulation, précarité en hausse, soutien à des gouvernements peu recommandables, course aux armements, mépris et cynisme, casse de la Sécu, de la santé, des hôpitaux, de l’Éducation nationale, casse du système de retraite, casse du code du travail, et on peut continuer… STOP à tout cela !

Éloge de la grève, par Jean-Pierre Darroussin

 

On a eu, on a, on aura encore, le refrain du pouvoir par l’intermédiaire de ses médias : ” les Français sont pris en otages “.

Ce slogan aberrant sert à éviter d’expliquer pourquoi les gens manifestent, ce qu’ils réclament, les raisons du conflit. Il faut éviter que les gens sachent ce que réclament les mécontents, de peur qu’ils se rendent compte que cela les concerne aussi et que c’est également leur intérêt qui est en jeu.

Par exemple le projet de “réforme” des retraites de Macron va pénaliser tout le monde. Il s’agit donc de diviser, de faire croire que seuls certains sont concernés, et de parler de la gêne occasionnée par ceux qui protestent pour ne pas parler du contenu de la retraite à point et conséquences pour l’ensemble de la population.

Les “chiens de garde” du pouvoir sont déjà en plein activité.           La grande manipulation avant le 5 décembre est “en marche”.

 

 

Soyez logique si vous n’aimez pas les grèves !

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.