fable ?

Le PS ayant légiféré tout l’été
se trouva fort dépourvu
quand le vote fut venu.
Pas un seul petit rogaton
de Mairie ou de Canton.
Il alla crier famine
chez la gauche, sa voisine,
la priant de lui prêter
quelques voix pour subsister
jusqu’à l’élection nouvelle.
“Je vous paierai, lui dit-elle,
avant 2017, foi de néolibéral,
intérêt et capital.”
La gauche aimait la cohérence,
c’était là sa qualité.
“Qu’avez-vous traficoté
en deux ans de gouvernance ?”
– Nuit et jours, à tout venant,
je libéralisais, ne vous déplaise.
– Vous libéralisiez ? Heu. Malaise.
Et bien, ramez maintenant.

3 réflexions au sujet de “fable ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.