1 réflexion au sujet de “L’Europe et la France après le sursaut Syriza”

  1. On ne voit pas de solution à court terme. Comment atteindre les couches populaires qui expriment le défaut de démocratie par le vote FN ? Par son immobilisme dans la lutte contre la finance internationale le PS au pouvoir fait le lit du FN . Quitter le parti des puissants , ce n’est pas dans les projets du PS.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.