Les amis de nos dirigeants.

LE BILLET DE MAURICE ULRICH
À quel prix?

Une plaque remerciant le roi d’Arabie saoudite pour sa contribution à la rénovation de l’Institut du monde arabe à Paris a été dévoilée lundi en présence du ministre saoudien des Affaires étrangères et du président de l’institut, l’ancien ministre Jack Lang. C’est un nouveau témoignage de l’excellence des relations entre la France, enfin, une partie de la France, et le royaume wahhabite, quelques mois après la remise de la Légion d’honneur au ministre de l’Intérieur et prince héritier Mohammed Ben Nayef, par François Hollande lui-même. Entre-temps, le 8 octobre, l’aviation saoudienne a ajouté cent quarante morts civils aux plus de dix mille causés par la guerre qu’elle mène au Yémen en bombardant une cérémonie funéraire ; quelques dizaines d’exécutions capitales se sont ajoutées aux 153 de 2016 ; les femmes y sont toujours « mineures » et le blogueur Raïf Badaoui reste condamné à mille coups de fouet. Cinq millions d’euros pour l’Institut du monde arabe. Le prix de l’oppression et du sang.

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.