Non aux aventuriers qui veulent étendre la guerre. Paix en Ukraine, ni Poutine, ni OTAN

Livraison d’armes, de missiles, appels à l’extension de l’OTAN (donc des bases militaires US). Sont-ils devenus fous ? Comme par hasard à la Bourse ces jours-ci Thalès, Dassault, le fabricant de char allemand, et autres marchands d’armes voient leur cours s’envoler. L’indécence… Jean Jaurès : “On ne fait pas la guerre pour se débarrasser de la guerre” Un petit rappel sur l’histoire récente de l’Ukraine (cliquer ici). Beaucoup de personnes ignorent que l’armée ukrainienne bombarde les régions de l’Est depuis 2014 … Lire la suite…

Ukraine : Ni Poutine, ni OTAN !

Suite à l’agression militaire de Poutine contre l’Ukraine j’avais publié le 24 février les 2 déclarations l’une du Mouvement de la Paix et l’autre du PCF (cliquer ici) Face aux propos guerriers et pro-OTAN de certains politiques de notre pays j’éprouve le besoin de préciser certains points et de faire quelques rappels d’histoire récente (cliquer ici) Bruno Guigue, sur Facebook :                   ILS L’AVAIENT DIT .. Visiblement, les dirigeants russes n’étaient pas les seuls à avoir prévenu que l’absorption de l’Ukraine … Lire la suite…

Non à l’agression de Poutine en Ukraine

  • La Russie doit cesser son inadmissible agression militaire en Ukraine
  • L’Ukraine doit respecter les accords de Minsk qu’elle a signé en 2014 puis violé. (d’où la guerre du Dombass depuis 8 ans qui a déjà fait 14000 morts)
  • L’OTAN doit  renoncer définitivement à vouloir installer des bases militaires américaines aux frontières de la Russie

Lire la suite…

Pas de politique sociale sans s’en donner les moyens ! Les divergences sont grandes à gauche..

Le refrain habituel pour justifier l’austérité “Il faut diminuer les dépenses publiques“.. Et bien non ! Au contraire ! Il faut augmenter les dépenses publiques pour développer les services au public, école, santé, aide à la personne, revenu étudiant, etc.. Vous remarquerez qu’on nous parle toujours de dépenses, de ressources limitées., mais jamais des recettes.
Or le moyen d’avoir des dépenses suffisantes c’est d’augmenter les recettes de l’État, sujet tabou car cela suppose de s’attaquer au système actuel bien rôdé. Cela suppose d’examiner la répartition des richesses, les profits abusifs, l’évasion fiscale, etc.. Et bien sûr cela suppose une volonté politique. C’est un des nœuds du choix actuel.

Lire la suite…

La bonne surprise à gauche… Un rééquilibrage de la gauche devenu indispensable.

Les commentaires fusent : La percée Fabien Roussel… Un nouvel horizon pour la gauche…. Le “roussellement” pour le pouvoir d’achat…. Un souffle nouveau… Un nouvel espoir qui bouscule…. Oui au droit universel à l’emploi… Du sang neuf à gauche… Roussel, la classe populaire… Quelques liens : Le blog du Travailleur Bigouden : https://pcbigouden.fr/ Le site Fabien Roussel 2022 :   https://www.fabienroussel2022.fr/ Son programme : https://www.fabienroussel2022.fr/le_programme

Électricité : production, prix, et CO2..

Électricité et CO2 : le graphique saisissant du bilan européen pour 2021 (Thomas LIECHTI

Revue « Progressistes » 12 janvier 2022

Le bilan de l’intensité carbone selon les différents pays européens en 2021 est désormais disponible : premières analyses.

Lire la suite…

Le retour en grâce de Karl Marx

https://www.arte.tv/fr/videos/107364-006-A/le-retour-en-grace-de-karl-marx/ Robert Guédiguian : «Au quotidien, je traque les moments communistes» Pour le réalisateur, le communisme reste la seule réponse possible aux problématiques actuelles, de la crise environnementale aux inégalités sociales. (dans Libé du 3 janvier et dans l’Huma du 5 janvier 2022) Voir à ce sujet mon article précédent du 2 oct 2021

2022 aller vers la Paix. Lutter pour le désarmement nucléaire. Stopper les ventes d’armes. Rompre avec l’OTAN.

Rompre avec l’OTAN pour assurer la sécurité collective La question de l’OTAN est un enjeu international de première importance, sur fond de bruits de botte et de montée des tensions internationales que ce soit à l’Est de l’Europe ou dans la zone indo-pacifique, de la stratégie OTAN 2030, et des discussions sur la « boussole stratégique » de l’Union Européenne, dont une première version est en cours de discussion. Les prochains mois seront émaillés d’échéances importantes : comme la publication d’une … Lire la suite…

Chili : victoire de la gauche de rupture avec le néolibéralisme

Premiers enseignements historiques et politiques. Gabriel Boric, l’alternative chilienne
Par Olivier Compagnon, professeur d’histoire contemporaine à l’institut des hautes études de l’Amérique latine.

Hormis la chaleur de l’été austral, le soir du dimanche 19 décembre 2021 a eu des airs de 4 septembre 1970 à Santiago du Chili et les dizaines de milliers de personnes arpentant les rues de la capitale ne s’y sont pas trompées, en scandant jusqu’au bout de la nuit : « Le peuple uni ne sera jamais vaincu » (« El pueblo unido jamas sera vencido »). Le sentiment qu’un moment historique était advenu a plané sur le résultat du second tour de cette élection présidentielle, qui a vu le candidat de la coalition progressiste Apruebo Dignidad (J’approuve la dignité), Gabriel Boric Font, l’emporter sur celui de l’extrême droite, José Antonio Kast, avec un bon million de voix d’avance.

Lire la suite…

Summit for democraty, la guerre froide version Biden

Durant les années de la guerre froide, dans le monde bipolaire sorti de la seconde guerre mondiale, l’expression “le monde libre” fut d’une grande efficacité.

Le gouvernement des USA lance son grand “Summit for democraty”. C’est un clivage structurant décidé par Biden avec un choix de 111 pays conviés bien peu conforme à la notion de “libre” ou de “démocratie” car incluant allégrement pas mal d’états peu recommandables à ce sujet.
On y trouve par exemple les Émirats, l’Arabie Saoudite, Israël, la Turquie, le Brésil de Bolsonaro, la dictature de Ricardo Duterte aux Philippines, et bien d’autres de ce style.

Lire la suite…

Une primaire à gauche ? Entre des personnages ou entre des programmes ?

Les sociaux démocrates Hidalgo et Montebourg, en difficulté dans les sondages, proposent une “primaire à gauche” pour la présidentielle. Est ce bien sérieux ? On choisirait donc une personne censée représenter “la” gauche au sein à la fois de la gauche d’accompagnement du libéralisme et de la gauche qui combat ce libéralisme, donc pour appliquer quel programme ? Il y a des leçons à tirer du passé récent : qui est responsable du découragement des gens de gauche (“la gauche la droite c’est pareil, … Lire la suite…