Éducation : passages en force de Macron-Blanquer. Système éducatif sacrifié, bac diplôme national attaqué, autoritarisme, stress, mépris. Salaires en berne, retraites amputées.

Les attaques contre le système éducatif avaient commencé dès 2015-2016 sous le règne de François Hollande. Mais depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à la présidence cela devient violent et brutal. Précipitation, autoritarisme, stress pour les élèves et le enseignants, fatigue et exaspération des professeurs, .. même l’inspection générale critique ! Quelques éléments développés dans la revue du syndicat SNES-FSU, (numéro 795 du 7 mars 2020 de l’US, l’Université Syndicaliste). Attaques et profonds bouleversements de notre système solidaire et éducatif,les réponses doivent être … Lire la suite…

Affiches militantes créées par des artistes pour nos mobilisations

Formes des luttes occupe l’Humanité (voir le journal du 15 janvier)
L’initiative a pris corps quelques jours avant le début de la grève nationale contre la réforme des retraites. Une poignée de graphistes militants, engagés, pour certains, au sein du Syndicat national des artistes plasticiens (Snap-CGT) ou plus largement dans les mouvements sociaux, s’associent pour lancer un appel à la constitution d’un collectif de production et de diffusion d’images pour accompagner la grève. Ainsi naît Formes des luttes. Sur leur site Internet (1), tous les visuels – il y en a plus d’une soixantaine aujourd’hui – sont rassemblés et disponibles en téléchargement, libres de droits pour les usages militants. Grâce à une cagnotte en ligne, toujours en activité, ils ont tiré eux-mêmes plusieurs dizaines de milliers d’autocollants qu’ils distribuent dans les manifs. Et aujourd’hui l’Humanité s’associe à la diffusion en publiant d’un bout à l’autre du quotidien cinq de ses images, sur une page et même sur la double centrale. À votre tour de vous en saisir dans la vie courante ou, bien sûr, dans les manifestations et les mobilisations à venir !

Lire la suite…

Amis français, n’hésitez pas à regarder en Belgique : il y a deux ans, gouvernement et patronat ont tenté d’imposer une « pension » à points. Les travailleurs ont réussi à les faire reculer. Retour sur une victoire – et non pas une histoire – belge.

Alors que le gouvernement fédéral affichait sa détermination d’aller jusqu’au bout de sa réforme – imposer ce qu’on appelle ici la pension à points, « le point d’orgue de toute réforme des pensions du gouvernement » selon le ministre libéral des Pensions Daniel Bacquelaine – il a reculé à mesure que les travailleurs marchaient dans les rues du pays… par Jonathan Lefèvre, le 11 décembre 2019, dans Solidaire, la revue du PTB, Parti des Travailleurs Belges Le lien vers l’article L’article en PDF … Lire la suite…