Ukraine : Stop à toute guerre !

24 février 2022           Deux Communiqués : l’un du Mouvement de la Paix – l’autre du Parti Communiste Français

27 février 2022            Quelques éléments supplémentaires concernant l’Ukraine

Attention, cela ne met absolument pas en cause ma condamnation de l’agression inadmissible de Poutine.
Mais l’hystérie guerrière irresponsable de certains, (des verts aux bleus) qui va de pair avec la glorification de l’OTAN est insupportable et me pousse à quelques mises au point.
Une connaissance du contexte historique est bien utile..

  • Un peu d’histoire
  • Quelques réflexions sur “les deux camps”
  • L’OTAN cette aberration de tous les dangers
  • La carte des bases US autour de la Russie
  • Une petite vidéo

Un peu d’histoire :

L’Ukraine est un vaste pays, riche, appelé auparavant “grenier à blé de l’Europe”, et possédant de nombreuses ressources minières.
C’était une des républiques de l’URSS (Union de Républiques) jusqu’à la chute de l’URSS en 1990. En 1991 elle s’est donc retrouvée république autonome. Il y a eu durant tout ce siècle un brassage de cultures et de peuples. Les deux langues principales parlées sont l’ukrainien et le russe.
L’Ukraine s’est alors retrouvée au centre de la rivalité entre deux blocs, chacun cherchant à la tirer vers ses propres intérêts économiques et militaires (la Russie, et les USA par l’intermédiaire de son bras armé l’OTAN)
La situation politique a été très agitée depuis 1991 avec une suite d’élections, de protestations, de nouvelles élections, de nouvelles oppositions, de corruptions, jusqu’à ce que les divisions dans le pays deviennent sanglantes en 2014. L’Ukraine a été dirigée depuis son autonomie par un pro-russe puis par un pro-US, par une affairiste corrompue adulée par l’occident, par un président voulant interdire la langue russe, puis maintenant par une alliance entre pro-Otan et pro-nazis. Pauvres Ukrainiens…
Le Nord-Ouest du pays est plutôt pro-européen tandis que le Sud-Est est plutôt pro-russe. Des deux cotés le feu a été attisé, à l’Ouest par les USA, l’OTAN et les Européens, à l’Est par la Russie. Et en 2014 une véritable guerre s’est déclarée entre la région Est du Donbass, qui réclame ne plus subir la loi du gouvernement de Kiev, et l’armée ukrainienne. Bombardements, ligne de front, tranchées, et de nombreuses victimes.

En 2014 un traité a été signé, les accords de Minsk, entre l’Ukraine et la Russie (sous l’égide de la France et de l’Allemagne). L’accord de Minsk prévoyait un cesser le feu immédiat, une cessation des hostilités entre l’Ukraine et le Donbass, une reconnaissance d’autonomie des deux régions de l’Est , le Donbass et le Lougansk, avec l’organisation d’élections dans ces territoires.

Dès le début le gouvernement ukrainien de Kiev a violé ces accords en continuant la lutte armée contre les “séparatistes pro-russes”. Cela fait huit ans que cela dure et cette guerre civile insupportable aurait fait 14 000 morts déjà !

Les deux camps

A l’Ouest les USA et les Européens, en menaçant d’intégrer l’Ukraine à l’OTAN font monter la pression. La Russie n’a évidemment pas envie d’avoir des bases américaines à ses frontières. Certains pays européens fournissent des armes à l’armée ukrainienne au lieu de chercher une solution négociée.
A l’Est la Russie soutient les combattants du Donbass.
Il s’agit d’une guerre entre deux pays capitalistes de deux blocs géopolitiquement opposés.
La propagande idéologique bat son plein des deux cotés. Chez nous on nous dit défendre “la démocratie” alors que le gouvernement de Kiev n’a pas grand chose à voir avec une démocratie : les médias d’opposition sont bouclés, le Parti Communiste est interdit, les néo-nazis sont représentés largement au gouvernement et associés à l’armée..

Les agressions ne sont dénoncées que lorsqu’elles sont faites par “l’autre camp”
“Entendre sur une radio de service public que l’intervention armée de la Russie en Ukraine est la première fois qu’un pays en attaque un autre depuis la fin de la deuxième guerre mondiale…
Vietnam ? Yougoslavie ? Irak ? Palestine ? Afghanistan ? La Grenade ? … …” Merci, Claude Deloume.
Accepter de se placer dans une logique de guerre, c’est accepter d’abandonner toute forme d’intelligence.

Bref la guerre froide continue comme il y a quelques décennies, et c’est la population de ces régions qui trinque et souffre.

l’OTAN ou NATO  : Organisation du Traité de l’Atlantique Nord

Cette organisation guerrière a été créée après la 2e guerre mondiale par les USA pour inclure l’Europe dans son dispositif militaire alors tourné contre l’URSS. Du coté de l’Est a été cré en réponse le Pacte de Varsovie. Depuis la chute de l’URSS le Pacte de Varsovie a de fait disparu et l’OTAN n’a plus aucune raison d’exister. Mais il permet aux USA d’installer des basses militaires en Europe, c’est donc une organisation militaire US à l’étranger, avec tous les dangers que cela représente. Les USA ont pour ambition d’étendre l’OTAN de plus en plus à l’Est de l’Europe.

petit dossier sur l’OTAN

La France avait quitté l’OTAN grâce à la lucidité du général de Gaulle. (je me souviens des bases américaines en France et des nombreuses inscriptions “US Go Home”).
Mais hélas Sarkozy nous a replongé dedans et depuis notre pays a perdu son indépendance en politique étrangère. Notre ministre des Affaires Étrangères Le Drian n’est qu’un pâle porte parole des USA.

Un avis de l’ami Segundo Cimbron, lu sur Facebook, une mise au point salutaire face à nos médias

Je trouve plus facile d’être solidaire des ukrainiens qui subissent les bombardements russes, quand on est solidaires des ukrainiens du Donbass qui subissent les bombardements de Kiev depuis 2014, malgré l’accord de Minsk.

Je trouve plus facile de condamner la folie meurtrière de Poutine, quand on a condamné la folie meurtrière des néo-nazis assassins des 42 brûlés vifs de la Maison des syndicats d’Odessa, le 2 mai 2014, assassins qui n’ont jamais été inquiétés et que le gouvernement ukrainien considère comme des héros.

Je trouve plus facile de condamner la répression impitoyable de Poutine contre ses opposants, notamment communistes, quand on condamne aussi la répression impitoyable des dirigeants ukrainiens contre ses opposants communistes (interdits par la loi).

Et je trouve plus facile de condamner le non respect du droit international en Ukraine, quand on condamne le non respect du droit international à Jérusalem, à Guantanamo…

Je trouve que c’est plus facile pour qui veut pouvoir se regarder dans la glace ensuite.

Ceux qui ont l’indignation sélective, qu’ils se démerdent avec leur conscience, s’ils en ont une.

Aux inconscients qui réclament une intervention militaire de notre part :

Actuellement après l’agression russe contre l’Ukraine on entend en France certains bellicistes, Jadot, Rousseau, d’autres à droite aussi, proposer que la France intervienne militairement en Ukraine. Des armes sont envoyées en Ukraine. C’est complétement irresponsable. Il faut au contraire faire cesser les armes immédiatement !

Deux anciens ministres des affaires étrangères, Dominique de Villepin et Hubert Védrine s’opposent violemment à cette idée folle.
Hubert Vedrine, pour l’ancien ministre des Affaires étrangères, qui a toujours plaidé pour le dialogue avec la Russie, les Occidentaux portent une part de responsabilité dans la grave dérive de Moscou.
LE FIGARO. – Vous avez toujours prôné le dialogue avec la Russie. Par l’agression directe et militaire de l’Ukraine, Poutine ne vient-il pas de montrer que cette option était utopique?

Hubert VÉDRINE. – Le Poutine de 2022 est largement le résultat, tel un monstre à la Frankenstein, des errements, de la désinvolture et des erreurs occidentales depuis trente ans. Cela dit, je constate qu’il vient de prendre une décision non seulement condamnable mais absurde de son point de vue. C’est un tacticien, mais pas un stratège

Dominique de Villepin :  “N’oublions pas les souffrances, le martyr, la souffrance qu’a connu le peuple irakien; le martyr, la souffrance qu’a connu le peuple libyen; n’oublions pas les souffrances que nous avons infligées par des interventions militaires sans issues”, a prévenu Dominique de Villepin en rappelant que la voie diplomatique était à privilégier. “L’histoire nous l’a appris en Libye, en Irak et au Sahel. La solution est d’être assez intelligent pour mettre en défaut Vladimir Poutine qui s’étend très au-delà de ses bases et de ses moyens réels.

Un documentaire Spécial Investigation d’Arte, pour rappel de certains événements

Il semble que la censure agit également de notre côté (vidéo non disponible tout d’un coup, elle l’était le 28 février quand j’ai écrit l’article, il ne fait pas bon en France jeter de l’ombre sur les alliés des USA). On peut encore la voir sur Youtube. Combien de temps ?

Ni Poutine, ni OTAN, Paix en Ukraine !

 

Quelques liens supplémentaires :

Le communiqué du Mouvement de la Paix le 24 février
Le communiqué du PCF le 24 février
Les intérêts cachés de la famille Biden en Ukraine
Le Monde Diplomatique Mars 2022, Ne pas voir, ne rien dire
Le même article en PDF (dans ce cas le fichier pdf arrive dans votre dossier Téléchargement)
Et au cas où cet article serait réservé aux abonnés, le voici en photocopie

L’avis d’une Ukrainienne installée à Douarnenez (Ouest-France du 4 mars 2022) :

Share Button