Citations

KenLoach22mai16_Cannes

Robespierre

de-gaulle-europe


Déclaration des droits de l’homme et du citoyen 1793 :
“Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.”

Ils ont dit :

Abbé Pierre : “L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien. Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes.”

John Adams : “Il y a deux manières de conquérir et d’asservir une nation, l’une est par les armes, l’autre par la dette.”

Lucie Aubrac, résistante : “Résister se conjugue au présent”.

Raymond Barre : “Le jour où la moitié des électeurs n’ iront plus voter, notre système sera définitivement installé.”

Guy Bedos : “La Bourse je m’en fous, j’ai choisi la vie.

Walter Benjamin, philosophe marxiste : “Chaque montée du fascisme témoigne d’une révolution manquée”.

Georges Bernanos : “Il faut beaucoup d’indisciplinés pour faire un peuple libre.

Louis Blanc : “C’est avec les pauvres que les riches se font la guerre.

Pierre Bourdieu : “L’histoire sociale enseigne qu’il n’y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l’imposer.”

Pierre Bourdieu : “La télévision est le lieu de censures multiples, y compris pour ceux qui les exercent.”

B. Brecht : “Celui qui se bat peut perdre. Celui qui ne se bat pas a déjà perdu.”

B. Brecht : “Le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie mais son évolution par temps de crise..”

Warren Buffet, milliardaire américain : “Tout va très bien pour les riches dans ce pays, nous n’avons jamais été aussi prospères. C’est une guerre de classes, et c’est ma classe qui est en train de gagner”.

George H.W. Bush, 1992 : ”    Si le Peuple avait la moindre idée de ce que nous avons fait, il nous traînerait dans la rue et nous lyncherait. ”

Joseph Caillaux, ministre des finances de Clémenceau, en 1907 : “Faites payer les pauvres ! Bien sûr, les riches ont la capacité de supporter des impôts plus lourds, mais les pauvres sont tellement plus nombreux…”

Albert Camus : “C’est en Espagne que ma génération a appris que l’on peut avoir raison et être vaincu, que la force peut détruire l’âme et que, parfois, le courage n’obtient pas de récompense.”

Albert Camus : “Il n’y a ni justice ni liberté possibles lorsque l’argent est toujours roi.”

Fidel Castro : “Le néolibéralisme n’est pas une théorie du développement, le néolibéralisme est la doctrine du pillage total de nos peuples”.

Hugo Chavez : “Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé”.

Noam Chomsky, linguiste – interview à la radio étudiante American Focus : “L’endoctrinement n’est nullement incompatible avec la démocratie. Il est plutôt, comme certains l’ont remarqué, son essence même. C’est que, dans un État militaire, ce que les gens pensent importe peu. Une matraque est là pour les contrôler. Si l’État perd son bâton et si la force n’opère plus et si le peuple lève la voix, alors apparaît ce problème. Les gens deviennent si arrogants qu’ils refusent l’autorité civile. Il faut alors contrôler leurs pensées. Pour ce faire, on a recours à la propagande, à la fabrication du consensus d’illusions nécessaires.”

Noam Chomsky : “La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures.”

Eugène Cloutier : “Il y a toujours de la sueur de pauvre dans l’argent des riches.”

Coluche : “Les sondages, c’est pour que les gens sachent ce qu’ils pensent…”

Coluche : “Il parait que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c’est une crise. Depuis que je suis tout petit, c’est comme ça.”

Coluche : “On ne peut pas dire la vérité à la télé, il y a trop de gens qui regardent.”

Coluche : “Je pense que les pauvres sont indispensables à la société, à condition qu’ils le restent”

Agatha Christie : « Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. »

Ambroise Croizat en 1946 : “La sécurité sociale est la seule création de richesse sans capital. La seule qui ne va pas dans la poche des actionnaires mais est directement investie pour le bien-être de nos citoyens. Faire appel au budget des contribuables pour la financer serait subordonner l’efficacité de la politique sociale à des considérations purement financières. Ce que nous refusons.”

Ambroise Croizat (1901-1951), fondateur de notre Sécurité Sociale : “Ne parlez pas d’acquis sociaux, mais de conquis sociaux, parce que le patronat ne désarme jamais.”

Gianfranco Censor : ” Le plus grand succès de notre civilisation moderne est d’avoir su mettre au services de ses dirigeants une incomparable puissance d’illusion.”

Georges Clémenceau : “On ne ment jamais tant qu’avant les élections, pendant la guerre, et après la chasse.”

Régis Debray : La course à l’audience est la logique des médias. la course à l’audience des médias sera la logique du gouvernement.”

Jacques Delors, alors président de la Commission Européenne (1985-1995) : “Acceptez le traité de Maastricht et nous ferons l’Europe sociale tout de suite après.”

Auguste Detoeuf : ” Les économistes ont raison, disait un homme de Bourse : le capital est du  travail accumulé. Seulement, comme on ne peut pas tout faire, ce sont les uns qui travaillent et les autres qui accumulent.”

Albert Einstein : “Il est plus difficile de briser un préjugé que de briser un atome.”

Albert Einstein : “Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l’État te le demande.”

Albert Einstein : “L’État est notre serviteur et nous n’avons pas à en être les esclaves.”

Albert Einstein : “Le Monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui regardent et laissent faire.”

Albert Einstein : “Le capitalisme, voilà la source du mal..”

Armand Farrachi (écrivain) : “Le principe libéral peut être résumé simplement : quoi que vous ayez à dire, dites-le librement, puisque de toute façon nous n’écoutons pas.”

Henry Ford  : Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin.”

Anatole France (à propos de 14-18) : “On croit mourir pour la patrie et on meurt pour des industriels…”

Benjamin Franklin : “Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.”

Jean-Claude Guillebaud, écrivain : “L’opinion dominante c’est comme une vapeur qu’on respire. C’est une intoxication indolore.”

Ernesto Che Guevara : Soyez réalistes : demandez l’impossible.

Ernesto Che Guevara : “Si tu trembles d’indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades.”

Ernesto Che Guevara : “La solidarité est la tendresse des peuples.”

Victor Hugo : “Voici deux voleurs. Celui-ci est pauvre, et vole les riches. Cet autre est riche, et vole les pauvres.”

Victor Hugo : “L’utopie est la vérité de demain”.

Victor Hugo : “C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches”.

Aldous Huxley : « La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. »

Jean Jaurès : “Donner la liberté au monde par la force est une étrange entreprise pleine de chances mauvaises. En la donnant, on la retire.”

Jean Jaurès : “Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage.”

Jean Jaurès : Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques.”

Jean Jaurès : « Il n’y a qu’un moyen d’abolir la guerre entre les peuples, c’est d’abolir la guerre économique. »

Jean Jaurès :Outre la régression patronale, un des principaux obstacles au progrès social, c’est l’esprit d’inertie, c’est l’esprit de découragement d’une trop grande partie des exploités eux-mêmes”

Juliette, chanteuse : “Sans partage des richesses, la démocratie n’a aucun sens.”

Carl Gustav Jung : « Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent. »

Denis Kessler, ex n°2 du MEDEF : “L’Europe est une machine à réformer la France malgré elle.” , dans La Tribune 04/12/00.

Etienne de La Boétie : “Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. Levons nous ! ”

Jean de la Fontaine : “Selon que vous soyez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.”

Christine Lagarde, ministre de l’Économie et des Finances en 2008 : “La crise actuelle n’est pas la crise du libéralisme ni du capitalisme”.

Fabrice Luchini : “Quand je vois tous ces gens qui se promènent ou mangent en téléphonant, tout en gardant un œil sur la Bourse, ça me paraît l’image même de la barbarie.”

Martin Luther-King : « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. »

Rosa Luxemburg : “Il n’y a de liberté pour personne s’il n’y en a pas pour celui qui pense autrement.”

Alain Madelin, ex ministre libéral : “L’Europe est une assurance-vie contre le socialisme.”,  dans Le Monde 23/06/92.

Malcolm X : “Si  vous n’êtes pas vigilant, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.”

Malcolm X : “Si vous continuez à écouter les médias, vous allez finir par vous battre entre pauvres.”

Nelson Mandela : “Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres.”

Nelson Mandela : “Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse..”

Nelson Mandela : “L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde.”

Nelson Mandela : “Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès.”

Didier Magnin, de l’Association “Résistants d’hier et d’aujourd’hui” : Aujourd’hui, résister est une nécessité impérieuse, mais résister ne suffira pas pour tracer un monde meilleur : il faut appeler à constituer un programme politique, social, du 21ème siècle, à construire une nouvelle utopie réaliste ! ”

Karl Marx : “Une idée devient une force quand elle s’empare des masses”.

Karl Marx : “Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre”.

Jean Meslier, curé et athée révolutionnaire (1664-1729) : « […] toutes les religions du monde ne sont […] que des inventions humaines, et […] tout ce qu’elles nous enseignent et nous obligent de croire ne sont que des erreurs, des illusions, des mensonges et des impostures inventées, comme j’ai dit, par des moqueurs, par des fourbes et par des hypocrites pour tromper les hommes, ou par de fins et rusés politiques pour tenir par là les hommes en bride et pour faire tout ce qu’ils voudraient des peuples ignorants, qui croient aveuglément et sottement tout ce qu’on leur dit comme venant de la part des dieux. »

Yves Messarovitch, journaliste économique à l’Expansion : “De la libération des prix à la flexibilité du marché du travail en passant par la fiscalité, c’est à notre engagement européen, et à lui seul, que nous devons autant de réformes successives que nous n’aurions pas su, ou pas pu mener nous même.” dans le Figaro Magazine du 26/02/02.

Dominique Méda : “Le libéralisme n’a plus aucun rapport avec la liberté, et son principe de libre choix n’est qu’un leurre.”
Jules Michelet : “Celui qui voudra s’en tenir au présent, à l’actuel, ne comprendra pas l’actuel.”

Montaigne : “Les lois se maintiennent en crédit non parce qu’elles sont justes, mais parce qu’elles sont lois.”

Montesquieu : “Une chose n’est pas juste parce qu’elle est loi. Mais elle doit être loi parce qu’elle est juste.”

Montesquieu : “Les conquêtes sont faciles à faire parce qu’on les fait avec toutes ses forces; elles sont difficiles à conserver parce qu’on ne les défend qu’avec une partie de ses forces.”

Pablo Neruda : “Ils pourront couper toutes les fleurs mais ils n’empêcheront pas le printemps”.

Yannick Noah (août 2010) : “Plutôt que de s’en prendre aux Roms, on ferait mieux de s’intéresser aux milliardaires qui  continuent à se goinfrer en pleine crise.”

Georges Orwell :”Il est vain de vouloir être antifasciste tout en espérant préserver le capitalisme. Le fascisme, après tout, n’est qu’un développement du capitalisme, et la démocratie la plus libérale ‘comme on dit‘ est prête à tourner au fascisme à la première difficulté.”

Georges Orwell : “Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres, n’est pas victime ! Il est complice.”

Georges Orwell : « Ce sont les choix politiques qui déterminent exclusivement le crédit qu’on accorde ou non aux atrocités. Chacun croit aux atrocités ennemies et refuse de croire à celles de son camp, sans même prendre la peine d’examiner les faits. »

Octavio Paz : “Toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chaos. A l’inverse, c’est de l’isolement que meurent les civilisations.”

Yves Pouliquen (académicien) : “Nous sommes les héritiers privilégiés des millions d’essais qui façonnèrent, au travers de la chaîne du vivant, ce que nous sommes physiquement et mentalement.
Faut il craindre la profondeur de la nuit d’après ? Ou l’accepter à la manière de Jean Cocteau qui faisait de cette nuit  qui  nous attend l’exacte réplique de celle qui nous précéda et dont nous n’avons guère de mauvais souvenirs?
Max Roach, musicien : “Nous souffrons à cause de la stupidité de la petite minorité, égoïste et inhumaine, qui dirige le monde.”
Robespierre : “Jamais les maux de la société ne viennent du peuple dont l’intérêt est le bien public, mais du gouvernement.”
Robespierre : “Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple le plus sacré et le plus indispensable des devoirs.”
Lytle W. Robinson : “Comme le dit un jour un homme d’esprit, le cannibalisme fit place au capitalisme lorsque l’homme se rendit compte qu’il était plus rentable d’exploiter son prochain que de le manger.”
Eleanor Roosevelt : Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves.

M.A. Rothschild :  “Permettez-moi d’émettre et de contrôler les ressources monétaires d’un pays et je me moque de celui qui écrit ses lois.”

Jean-Jacques Rousseau : “L’ordre social ne vient pas de la nature, il est fondé sur des conventions.”

Jean-Jacques Rousseau : “La feinte charité du riche n’est en lui qu’un luxe de plus ; il nourrit les pauvres comme des chiens et des chevaux.”

Le curé Jacques Roux en 1793 : “La liberté n’est qu’un fantôme quand une classe d’hommes peut affamer l’autre impunément.”

François Ruffin, journaliste :
“Comment faire pour que cette lutte des classes ne bloque pas le système libéral ?
En créant des luttes, mais entre personnes de mêmes classes, en désignant des boucs émissaires, faire lutter les smicarts contre les bénéficiaires du RMI, les salariés du privé contre ceux du public, les Français d’origine contre immigrés ou les Français d’origine immigrée, voir les Arabes contre les Noirs, mais toujours les pauvres contre les pauvres, les travailleurs contre les travailleurs.”

Jean-Paul Sartre : “Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent.

Wolfgang Schaüble, ministre des finances allemand, après les élections 2015 en Grèce : “Il n’est pas possible de laisser des élections changer le cours des choses.”

Arthur Schopenhauer : “Les religions sont comme les vers luisants : pour briller, il leur faut de l’obscurité.”
Sénèque : “La religion est considérée par les gens ordinaires comme vraie, par les sages comme fausse, et par les dirigeants comme utile.”
George Bernard Shaw, prix Nobel de littérature de littérature 1925 : “Les hommes politiques et les couches doivent être changés souvent… et pour les mêmes raisons.”
Spinoza : « Le grand secret du régime monarchique et son intérêt majeur est de tromper les hommes et de colorer du nom de religion la crainte qui doit les maîtriser, afin qu’ils combattent pour leur servitude comme s’il s’agissait de leur salut.”
Spinoza (1632-1677) : « La sauvegarde de la liberté de penser exige une complète laïcité de l’état “.
Spinoza, Ethique, livre II : “Les hommes se trompent en ce qu’ils se croient libres ; et cette opinion consiste en cela seul qu’ils ont conscience de leurs actions et sont ignorants des causes par où ils sont déterminés.”
Sophocle : “Jamais dans une cité les lois n’auraient la force qui convient, si elles n’étaient pas maintenues par la peur.”
Sir Josiah Stamp, Directeur de la Banque d’Angleterre 1928-1941 (Réputé 2e fortune d’Angleterre à cette époque)   : ”
“Le système bancaire moderne fabrique de l’argent à partir de rien. Ce processus est peut-être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais inventé. La banque fut conçue dans l’iniquité et est née dans le pêché. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez la leur, mais laissez-leur le pouvoir de créer l’argent et en un tour de mains ils créeront assez d’argent pour la racheter. Otez-leur ce pouvoir, et toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage laissez donc les banquiers continuer à créer l’argent et à contrôler les crédits.”
Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie : “Il faut se battre pour maintenir des systèmes publics de protection. Les profits privés doivent contribuer à leur financement. Le rôle de l’Etat doit être préservé et la gestion démocratique garantie.”
Dominique Straus Kahn, directeur général du FMI, le 15 Mai 2008 : “le pire de la crise financière est derrière nous.”

le même, le 13 Octobre 2008 : “le pire de la crise est peut-être derrière nous.”

Alain Touraine, philosophe europhile : “En France, le mot libéralisme était imprononçable, alors on en a trouvé un autre, Europe.” mai 99

Paul Vaillant-Couturier : “L’intelligence défend la paix. L’intelligence a horreur de la guerre.”
Paul Vaillant-Couturier vers 1930, déjà.. : “La presse n’est plus à vendre, elle est achetée. Les trusts et la finance opèrent eux-mêmes dans ses colonnes.”
Paul Valéry : “La politique, c’est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde.”
Paul Valéry : “La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas.”
Jean Vautrin : “Ne finassons pas : deux civilisations s’opposent, le profit ou le partage, il faudra bien trancher.”
Françoise Vergès, politologue : ” Le capitalisme néolibéral promet le bonheur et la plénitude tout en détruisant les éléments de ce bonheur.”
Jean Ziegler : ” Des enfants meurent à cause des gangsters de la Bourse “.
Jean Ziegler : « Les 500 plus puissantes entreprises transcontinentales privées ont contrôlé l’an passé 52 % du produit mondial brut, c’est-à-dire de toutes les richesses produites sur la planète. Nous allons vers une reféodalisation du monde ;». (l’Empire de la Honte. Éditions Fayard).
Howard Zinn : “Tant que les lapins n’ont pas d’historiens, l’histoire est racontée par les chasseurs.”

Anonyme (ou presque) : “Quand on entend ce qu’on entend, quand on voit ce qu’on voit, et quand on sait ce qu’on sait …   On a bien raison de penser ce qu’on pense !”

Obeissance

Pour les déclarations et les perles de nos politiques voir le Déclarama de la revue Regards

Laisser un commentaire