Noam Chomsky : « L’Occident dérive vers un proto-fascisme capitaliste sauvage »

Noam Chomsky est un intellectuel américain reconnu mondialement pour ses travaux. Noam Chomsky : « L’Occident dérive vers un proto-fascisme capitaliste sauvage » La guerre en Ukraine a atteint son septième mois. Les partis d’extrême droite ont récemment progressé en Suède et en Italie. Et le changement climatique continue d’avoir des conséquences dévastatrices à un rythme toujours plus rapide. Noam Chomsky aborde ces questions et bien d’autres dans une récente conversation radiophonique avec l’animateur de Radio Alternative David Barsamian, réalisée le … Lire la suite…

La (très) grande évasion. Un film de Yannick Kergoat. Sortie 7 décembre 2022.

Yannick Kergoat est un réalisateur, scénariste et monteur. Il a remporté le César du meilleur montage en 2001 pour Harry, un ami qui vous veut du bien. (lien Wikipedia) Il est, avec Gilles Balbastre, en 2011, le réalisateur du documentaire “Les nouveaux chiens de garde“, dont l’actualité reste brulante. L’article d’ATTAC (lien) En 2012, le film Les Nouveaux chiens de garde mettait en question l’indépendance des médias lorsque ceux-ci sont la propriété de grandes puissances financières. 10 ans après, Yannick Kergoat s’attaque à … Lire la suite…

Imaginons un communisme du 21e siècle ! Des pistes..

Un vrai changement, oui c’est possible ! Le capitalisme détruit la planète et les êtres humains. Face à cela plusieurs attitudes possibles. Les droites et extrême droites ( LREM-Renaissance, LR, FN-RN) disent qu’il n’y a pas d’alternative et, en se mettant au service des profiteurs, veulent pousser encore plus loin les méfaits du système(inégalités, précarité, exploitation des individus, course aux profits, dégradation de l’environnement, services publics sacrifiés, etc..) Les sociaux démocrates s’arrangent pour rendre le système un peu moins insupportable, tout … Lire la suite…

Stopper le défaitisme… Comment ??

En Europe l’extrême droite est au pouvoir dans de trop nombreux pays, la Hongrie, la Pologne, l’Ukraine, la Suède, et maintenant l’Italie !
Et en France le RN-FN a fait une entrée massive au Parlement. A qui le tour ?

Albert Camus : Faites attention, quand une démocratie est malade, le fascisme vient à son chevet mais ce n’est pas pour prendre de ses nouvelles.”

Bien souvent des régions anciennement acquises à la gauche se réfugient dans l’abstention, ce qui revint à accepter le système, ou dans le vote pour le pire .
Comment expliquer cet acte de désespoir au sein de populations en souffrance.

Lu dans l’Huma après les dernières élections en Italie:

Est-ce que le centre-gauche est seul à porter cette responsabilité ? Souvenons nous aussi de l’évolution du PCI, le parti communiste italien d’Enrico Berlinguer, avec son “eurocommunisme” qui a amorcé le déclin de ce parti, en raison de son flou idéologique et de sa compromission avec la social-démocratie dans un pays où la gauche était très puissante.

Et ailleurs ? Et chez nous ? Les causes sont évidemment multiples : 

-** le désespoir créé par la gauche au pouvoir qui a laissé le sentiment que “la gauche ou la droite c’est pareil” dans une bonne partie de la population.
Le désastreux quinquennat Hollande en est la triste illustration. “mon ennemi c’est la finance” disait il, avant de se mettre à son service en embauchant des Valls et Macron…

-** la banalisation du RN-FN par le pouvoir en place qui le présente volontairement comme sa seule opposition alors qu’il sait très bien que c’est son recours ultime pour sauver le capitalisme.
Les sociologues Monique et Michel Pinçon-Charlot l’expliquaient très bien lors de leur interview récente (dans mon article précédent écouter de la minute 17 à la minute 20 de la vidéo)
https://youtu.be/ychwDoh5GIo?t=1014 

 

-** le rôle évident des médias qui répètent qu’il n’y a pas d’alternative  et qui poursuivent leur insidieux matraquage anticommuniste.

-** la désillusion créée par l’Union Européenne imposant un ultralibéralisme dont les conséquences sont désastreuses pour les services publics, le social, les politiques énergétiques, etc.

-** le sentiment que depuis quelque temps les luttes revendicatives n’aboutissaient pas, face à un pouvoir méprisant, dur et répressif. Donc qu’il n’y avait plus de changement possible d’où la résignation mélangée à l’insatisfaction.

-** des propositions “défensives” : on rogne nos salaires, donc on demande une revalorisation. On attaque notre système de retraite, donc on se défend pour éviter une aggravation. On supprime des emplois, donc on se bat pour en sauver le maximum. Les discours des syndicats et partis réformistes entretiennent l’illusion que le système est inamovible et qu’il faut simplement le rendre moins insupportable.

Le débat lancé par Fabien Roussel sur  le travail, le chômage, donc en fait sur l’organisation de notre système est très intéressant et est un début pour amorcer des propositions de vrais changements. (voir ici l’article à ce sujet et ce qui se cache derrière ce débat).
Améliorer le sort des chômeurs c’est indispensable, mais s’attaquer au chômage c’est bien autre chose… Et pour cela il faut réfléchir à l’organisation du travail dans notre société.

Comme l’explique bien le philosophe Bernard Vasseur, (voir ici l’article à ce sujet) , il ne suffit pas de démontrer que le capitalisme est une catastrophe pour l’homme et pour la planète, il ne suffit pas d’être anticapitaliste, il faut ouvrir des perspectives, il faut créer un espoir.

Liens cités :

Monique et Michel Pinçon-Charlot, l’oligarchie, la lutte de classe, le FN

Fabien Roussel, le travail, ce qui se cache derrière les attaques contre lui

Bernard Vasseur “Sortir du capitalisme, urgence du communisme”

L’Italie sous la botte de Meloni, prévisible hélas


Pourquoi les classes populaires ont en partie déserté le camp de la gauche soit en s’abstenant soit en choisissant le pire ?
Il faut absolument se poser cette question et essayer de trouver des réponses.

Si vous avez des idées à ce sujet faites des suggestions !

On peut saluer l’initiative de François Ruffin qui s’est interrogé à ce sujet après avoir constaté, dans sa circonscription de la Somme, que, comme il aurait pu l’espérer, même le populisme de Mélenchon avait également échoué dans ce domaine. Il n’avait pas réussi a enrayer l’abstention et l’extrême droite continuait à progresser.

Je vous écris du front de la Somme
François Ruffin

Lire la suite…

Le sociologue Michel Pinçon vient de nous quitter.

Mort du sociologue Michel Pinçon : il regardait les riches pour comprendre le monde.. Monique et Michel Pinçon-Charlot analysent le cas Macron (interview Politis) à propos de leur livre “Les prédateurs au pouvoir”   Michel Pinçon est mort lundi 26 septembre 2022, à l’âge de 80 ans. Ancien directeur de recherche au CNRS, le sociologue, dont les travaux sur les riches se sont conjugués souvent avec ceux de son épouse Monique Pinçon-Charlot, nous avait accordé à l’Humanité en 2010 un entretien. … Lire la suite…

Sortir du capitalisme, et urgence du communisme. Réflexions par Bernard Vasseur

Que peut signifier le mot “communisme” aujourd’hui ? Dénoncer le capitalisme ne suffit pas. Imaginer une alternative. Ne pas répéter l’histoire, en tirer des leçons. Définir, inventer le communisme du XXIe siècle. Socialisme / étatisme / communisme. Propriété d’usage / propriété lucrative. Repenser le travail, la notion de travailleur. Nouvelle conception du salaire. Le déjà-là du communisme. Une conférence de Bernard Vasseur, philosophe, en mars 2022   Mai 2022 : le livre de Bernard Vasseur vient de sortir Il est possible … Lire la suite…

Pas de politique sociale sans s’en donner les moyens ! Les divergences sont grandes à gauche..

Le refrain habituel pour justifier l’austérité “Il faut diminuer les dépenses publiques“.. Et bien non ! Au contraire ! Il faut augmenter les dépenses publiques pour développer les services au public, école, santé, aide à la personne, revenu étudiant, etc.. Vous remarquerez qu’on nous parle toujours de dépenses, de ressources limitées., mais jamais des recettes.
Or le moyen d’avoir des dépenses suffisantes c’est d’augmenter les recettes de l’État, sujet tabou car cela suppose de s’attaquer au système actuel bien rôdé. Cela suppose d’examiner la répartition des richesses, les profits abusifs, l’évasion fiscale, etc.. Et bien sûr cela suppose une volonté politique. C’est un des nœuds du choix actuel.

Lire la suite…

L’existence de la pauvreté est un scandale.

  Juliette, chanteuse : “Sans partage des richesses, la démocratie n’a aucun sens.” Nelson Mandela : “Vaincre la pauvreté n’est pas un geste de charité. C’est un acte de justice. Comme l’esclavage ou l’apartheid, la pauvreté n’est pas naturelle. Ce sont les hommes qui la créent et la tolèrent, et ce sont les hommes qui la vaincront. “ Desmond Tutu : “Si tu est neutre en situation d’injustice, alors tu as choisi le côté de l’oppresseur.” Jean Ziegler , expert à l’ONU … Lire la suite…

L’évasion fiscale et la fraude fiscale. Un scandale lié au système et maintenu avec complaisance par nos dirigeants successifs.

  Fabien Roussel, secrétaire du parti communiste, lors de son discours du 11 avril : “Mettre fin au scandale de l’évasion et de la fraude fiscale, annoncé par chaque président de la République, mais toujours en vogue, faute de décisions politiques. Je peux vous dire qu’avec moi à l’Élysée, et Éric Bocquet à la tête d’un ministère dédié à ce fléau, ces délinquants en col blanc, ces bandits de grands chemins iront directement en prison. Cette évasion fiscale coûte 100 milliards … Lire la suite…

La dette. Une réalité, mais un argument utilisé par les libéraux pour promouvoir l’austérité et empêcher le progrès social.

Lire cet article de JF Ponsot en PDF Le piège de la dette Covid… et sa solution Mercredi 24 Mars 2021 dans l’Humanité, par Aurélien Soucheyre avec Cyprien Boganda L’endettement public a explosé avec la pandémie ? Élus de gauche et économistes déconstruisent la réalité de ce fardeau et appellent à investir face à l’urgence écologique et sociale. C’est une petite dette qui monte, qui monte, qui monte… La crise du Covid a provoqué un surplus d’endettement public de 215 milliards d’euros en … Lire la suite…

Sortir de l’impasse. Confronter les propositions. A condition de les connaitre. Les médias ne nous aiderons pas dans cette voie

Quels que soient nos aprioris sur le parti communiste un tel discours lance le débat sur l’analyse de la situation et la nécessité d’une rupture radicale pour le bien de tous. Les idées et propositions avancées ici sont l’occasion de discuter, de proposer, de mobiliser, de bouger. Le discours de Fabien Roussel le 11 avril 2021 à la suite de la conférence nationale du PC    

Innover, changer le système, un appel de Vincent Lindon

Le texte de cet appel sur Mediapart : https://www.mediapart.fr/journal/france/060520/un-appel-de-vincent-lindon-comment-ce-pays-si-riche Les dividendes, l’exil fiscal, les honteuses inégalités, c’est le système qu’il faut changer. Un article de l’Humanité du 4 mai à propos des dividendes Note  personnelle : Du temps d’Al Capone les gangsters prenaient des risques car leur outil de travail était la mitraillette. Maintenant ils ne risquent plus rien car ils ont pris le pouvoir des États et gèrent eux-mêmes les banques, les bourses, les médias, et ils pillent les peuples … Lire la suite…

Crise : une mise au point de l’économiste Denis Durand

“La crise la plus violente de l’histoire du capitalisme en temps de paix” pourrait provoquer la suppression de plus de 150 millions d’emplois selon l’OIT. Denis Durand en fait l’état des lieux, dément les idées reçues et propose des moyens de la résoudre. L’économiste Denis Durand est ancien directeur adjoint de la Banque de France, codirecteur de la revue “Économie et Politique” Les trois idées reçues qu’il réfute et pour lesquelles il avance des propositions : Le virus serait la cause … Lire la suite…