Le fond de l’air est brun… Réagir, et s’attaquer aux causes, multiples…

La présidence Sarkozy a commencé en banalisant et reprenant des idées d’extrême droite. Hollande a continué avec son thème de “l’intégration”. Quant à Macron, c’est permanent, il flirte avec des thèmes nauséabonds en concurrence dangereuse avec Le Pen. Prêt à tout, même l’ignoble, pour que l’on ne parle pas des problèmes réels des Français : les injustices, la précarité, la misère pour deux millions au moins, jeunes et âgés, le chômage, etc.. Le résultat ne peut pas surprendre, l’extrême droite se … Lire la suite…

Objectivité ? Non, guerre idéologique !

On nous parle sans cesse d’un prisonnier dans un pays étranger. Il le faut, évidemment. Mais pourquoi oublier systématiquement, et volontairement, ceux qui moisissent dans les prisons de “notre monde”. Julian Assange en Grande Bretagne où il dépérît Marwan Barghouti en Israël Georges Ibrahim Abdallah en France (depuis 37 ans !) Mumia Abu-Jamal, dans un mouroir aux USA L’avocate Ebru Timtk qui vient de mourir dans une geôle en Turquie Cela donne la nausée ce “deux poids deux mesures” suivant que … Lire la suite…

La macronie s’attaque aux libertés. Démocratie en danger !

Autoritarisme. Répression. Violences policières.Restriction de la liberté d’informer. État d’urgence permanent. Manipulation. Mensonge permanent. Loi Sécurité globale. Fichage-flicage  des opinions. Chasse aux migrants. Fricottage avec l’extrême droite. Nominations de copains-coquins à des postes importants. Atteinte aux droits sociaux : code du travail, sécurité sociale, retraite… Cela dépasse les bornes. N’attendons pas qu’il soit trop tard pour réagir… José Fort :   Après les événements survenus à Washington, Macron et ses amis politico-médiatiques en ont plein les bouches du mot “démocratie”. Quand … Lire la suite…

Autoritarisme et répression (suite)

Lundi soir 23 novembre un camp de réfugiés à Paris a été évacué avec une violence inouïe La violence du pouvoir macronien atteint un seuil insupportable.. Ian Brossat : « Toutes les bornes ont été franchies lundi soir » Mercredi 25 Novembre 2020 dans l’Humanité L’élu parisien dénonce les violences et l’autoritarisme du gouvernement, et propose des solutions d’hébergement pour les réfugiés en Île-de-France. Ian Brossat Porte-parole du PCF, adjoint à la maire de Paris Comment avez-vous vécu l’évacuation violente de la place … Lire la suite…

Vers un régime autoritaire et répressif..

Loi de “Sécurité Globale” après l’utilisation de tuants (Benalla et d’autres actuellement), le 49.3, les ordonnances, , la nature du pouvoir se précise…L’État d’urgence, le Conseil de sécurité maison sans aucun contrôle démocratique. Macron et sa ba,de profitent de la crise sanitaire pour s’attaquer au droit de travail et durcir l’arsenal répressif. Répression, atteintes aux libertés, mise au pas des journalistes… il y a de quoi être inquiets. Même l’ONU pointe la France ! La ligue des Drits de l’Homme appelle … Lire la suite…

Education, suite : La grande déprime des enseignants <-- Conditions de travail - Mépris

Après l’article sur le passage en force de Macron-Blanquer, le système éducatif sacrifié, du  8 mars, (lien)

«Je n’y retournerai pour rien au monde»

“La grande déprime des enseignants”, un article du 12 mars 2020, par Faïza Zerouala, dans Mediapart

Le nombre de démissions de profs a bondi de 120 % chez les titulaires en cinq ans. Certains se sentent méprisés.

Lire la suite…

Entretien avec l’historien Gérard Noiriel, dans la revue Vie Nouvelle de Janvier/Février 2020

L’oligarchie financière au pouvoir a privatisé les rouages de l’État pour défendre ses privilèges au détriment de l’intérêt général. Elle détient désormais l’essentiel des médias du pays et entend imposer son << prêt à penser ›› dans le débat public. Au mépris de la démocratie. Attention danger ! Entretien avec Gérard Noiriel, historien du monde ouvrier et de l’immigration. (pdf)

Comment un aventurier a été propulsé à la tête de l’État par une caste, pour les seuls intérêts de celle-ci.

Le coup d’État démocratique

Alain Badiou, philosophe et militant communiste, choisit la formule de « coup d’État démocratique » pour qualifier l’« affaire Macron ». Il explique ce terme, certes accrocheur mais largement assimilé à un pouvoir autoritaire, voire absolutiste : « Naturellement, il y a toujours dans le coup d’État un élément de surprise  […]. Il y a un certain temps, il était très peu probable que ce coup réussisse […]. Par coup d’État, j’entends que le cœur de la question est de s’emparer du pouvoir d’État, même si cela reste fondamentalement un processus politique […]. Le mot  coup d’État ne contient pas, par lui-même, quelque chose d’antidémocratique” précise-t-il.

Lire la suite…

Un film – Un livre

Sur nos écrans

Dans nos salles fin Mai et début Juin

L’édifiante interview de Vincent Lindon dans l’Humanité du 16 mai : “J’ai enfin pu m’énerver pour une cause qui en valait la peine” “J’ai découvert plein de choses”

Vincent Lindon en parle : vidéo  https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/189679474993738/

Un article sur le film dans Mediapart  

Le même en pdf


Un livre : Éloge de la politique, Alain Badiou avec Aude Lancelin


 Alain Badiou : écrivain, philosophe, nous parle du monde actuel, de la démocratie, du capitalisme, du communisme.
Passionnant, clair, et utile…
Chez Flamarion, 136 pages, 12€

“Machiavel a largement défini la politique comme un art souverain du mensonge. Elle doit pourtant être autre chose : la capacité de s’emparer de son destin, à inventer un ordre juste et se placer sous l’impératif du bien commun.”

Un court extrait à propos de la démocratie :

A la question “Vivons-nous dans une démocratie ?” Badiou répond :

Lire la suite…