Noam Chomsky : « L’Occident dérive vers un proto-fascisme capitaliste sauvage »

Noam Chomsky est un intellectuel américain reconnu mondialement pour ses travaux. Noam Chomsky : « L’Occident dérive vers un proto-fascisme capitaliste sauvage » La guerre en Ukraine a atteint son septième mois. Les partis d’extrême droite ont récemment progressé en Suède et en Italie. Et le changement climatique continue d’avoir des conséquences dévastatrices à un rythme toujours plus rapide. Noam Chomsky aborde ces questions et bien d’autres dans une récente conversation radiophonique avec l’animateur de Radio Alternative David Barsamian, réalisée le … Lire la suite…

Retraites. Les six gros bobards du gouvernement

Afin d’imposer au pas de charge une réforme ultrasensible rejetée tant par les organisations syndicales que par la grande majorité des Français, l’exécutif intensifie sa propagande. De l’alarme à la “caisse vide” à l’intox du compromis et de la “coconstruction”, l’Humanité Magazine passe en revue les pires mensonges et impostures qui vont polluer le débat dans les semaines à venir. Télécharger le texte en pdf Voir également mon petit dossier “retraites” Et dans l’Humanité du 28 novembre 2022 La pilule sera-t-elle … Lire la suite…

La (très) grande évasion. Un film de Yannick Kergoat. Sortie 7 décembre 2022.

Yannick Kergoat est un réalisateur, scénariste et monteur. Il a remporté le César du meilleur montage en 2001 pour Harry, un ami qui vous veut du bien. (lien Wikipedia) Il est, avec Gilles Balbastre, en 2011, le réalisateur du documentaire “Les nouveaux chiens de garde“, dont l’actualité reste brulante. L’article d’ATTAC (lien) En 2012, le film Les Nouveaux chiens de garde mettait en question l’indépendance des médias lorsque ceux-ci sont la propriété de grandes puissances financières. 10 ans après, Yannick Kergoat s’attaque à … Lire la suite…

Éoliennes en mer, au vent mauvais du dumping social

Éoliennes en baie de Saint-Brieuc : un sabordage d’État et un pont d’or au dumping social Sous-traitance en cascade, recours massif aux travailleurs détachés et aux pavillons de complaisance, le tout sur fond d’aides publiques mirobolantes… La maîtrise d’œuvre du parc éolien de la baie de Saint-Brieuc, confiée par l’État à la multinationale espagnole Iberdrola, vire au scandale. Les pales ne tournent pas encore que l’addition, déjà, est très salée.  ENQUÊTE Publié le Samedi 29 Octobre 2022 pour l’Humanité Magazine, Jean-Baptiste … Lire la suite…

Imaginons un communisme du 21e siècle ! Des pistes..

Un vrai changement, oui c’est possible ! Le capitalisme détruit la planète et les êtres humains. Face à cela plusieurs attitudes possibles. Les droites et extrême droites ( LREM-Renaissance, LR, FN-RN) disent qu’il n’y a pas d’alternative et, en se mettant au service des profiteurs, veulent pousser encore plus loin les méfaits du système(inégalités, précarité, exploitation des individus, course aux profits, dégradation de l’environnement, services publics sacrifiés, etc..) Les sociaux démocrates s’arrangent pour rendre le système un peu moins insupportable, tout … Lire la suite…

Stopper le défaitisme… Comment ??

En Europe l’extrême droite est au pouvoir dans de trop nombreux pays, la Hongrie, la Pologne, l’Ukraine, la Suède, et maintenant l’Italie !
Et en France le RN-FN a fait une entrée massive au Parlement. A qui le tour ?

Albert Camus : Faites attention, quand une démocratie est malade, le fascisme vient à son chevet mais ce n’est pas pour prendre de ses nouvelles.”

Bien souvent des régions anciennement acquises à la gauche se réfugient dans l’abstention, ce qui revint à accepter le système, ou dans le vote pour le pire .
Comment expliquer cet acte de désespoir au sein de populations en souffrance.

Lu dans l’Huma après les dernières élections en Italie:

Est-ce que le centre-gauche est seul à porter cette responsabilité ? Souvenons nous aussi de l’évolution du PCI, le parti communiste italien d’Enrico Berlinguer, avec son “eurocommunisme” qui a amorcé le déclin de ce parti, en raison de son flou idéologique et de sa compromission avec la social-démocratie dans un pays où la gauche était très puissante.

Et ailleurs ? Et chez nous ? Les causes sont évidemment multiples : 

-** le désespoir créé par la gauche au pouvoir qui a laissé le sentiment que “la gauche ou la droite c’est pareil” dans une bonne partie de la population.
Le désastreux quinquennat Hollande en est la triste illustration. “mon ennemi c’est la finance” disait il, avant de se mettre à son service en embauchant des Valls et Macron…

-** la banalisation du RN-FN par le pouvoir en place qui le présente volontairement comme sa seule opposition alors qu’il sait très bien que c’est son recours ultime pour sauver le capitalisme.
Les sociologues Monique et Michel Pinçon-Charlot l’expliquaient très bien lors de leur interview récente (dans mon article précédent écouter de la minute 17 à la minute 20 de la vidéo)
https://youtu.be/ychwDoh5GIo?t=1014 

 

-** le rôle évident des médias qui répètent qu’il n’y a pas d’alternative  et qui poursuivent leur insidieux matraquage anticommuniste.

-** la désillusion créée par l’Union Européenne imposant un ultralibéralisme dont les conséquences sont désastreuses pour les services publics, le social, les politiques énergétiques, etc.

-** le sentiment que depuis quelque temps les luttes revendicatives n’aboutissaient pas, face à un pouvoir méprisant, dur et répressif. Donc qu’il n’y avait plus de changement possible d’où la résignation mélangée à l’insatisfaction.

-** des propositions “défensives” : on rogne nos salaires, donc on demande une revalorisation. On attaque notre système de retraite, donc on se défend pour éviter une aggravation. On supprime des emplois, donc on se bat pour en sauver le maximum. Les discours des syndicats et partis réformistes entretiennent l’illusion que le système est inamovible et qu’il faut simplement le rendre moins insupportable.

Le débat lancé par Fabien Roussel sur  le travail, le chômage, donc en fait sur l’organisation de notre système est très intéressant et est un début pour amorcer des propositions de vrais changements. (voir ici l’article à ce sujet et ce qui se cache derrière ce débat).
Améliorer le sort des chômeurs c’est indispensable, mais s’attaquer au chômage c’est bien autre chose… Et pour cela il faut réfléchir à l’organisation du travail dans notre société.

Comme l’explique bien le philosophe Bernard Vasseur, (voir ici l’article à ce sujet) , il ne suffit pas de démontrer que le capitalisme est une catastrophe pour l’homme et pour la planète, il ne suffit pas d’être anticapitaliste, il faut ouvrir des perspectives, il faut créer un espoir.

Liens cités :

Monique et Michel Pinçon-Charlot, l’oligarchie, la lutte de classe, le FN

Fabien Roussel, le travail, ce qui se cache derrière les attaques contre lui

Bernard Vasseur “Sortir du capitalisme, urgence du communisme”

L’Italie sous la botte de Meloni, prévisible hélas


Pourquoi les classes populaires ont en partie déserté le camp de la gauche soit en s’abstenant soit en choisissant le pire ?
Il faut absolument se poser cette question et essayer de trouver des réponses.

Si vous avez des idées à ce sujet faites des suggestions !

On peut saluer l’initiative de François Ruffin qui s’est interrogé à ce sujet après avoir constaté, dans sa circonscription de la Somme, que, comme il aurait pu l’espérer, même le populisme de Mélenchon avait également échoué dans ce domaine. Il n’avait pas réussi a enrayer l’abstention et l’extrême droite continuait à progresser.

Je vous écris du front de la Somme
François Ruffin

Lire la suite…

Le sociologue Michel Pinçon vient de nous quitter.

Mort du sociologue Michel Pinçon : il regardait les riches pour comprendre le monde.. Monique et Michel Pinçon-Charlot analysent le cas Macron (interview Politis) à propos de leur livre “Les prédateurs au pouvoir”   Michel Pinçon est mort lundi 26 septembre 2022, à l’âge de 80 ans. Ancien directeur de recherche au CNRS, le sociologue, dont les travaux sur les riches se sont conjugués souvent avec ceux de son épouse Monique Pinçon-Charlot, nous avait accordé à l’Humanité en 2010 un entretien. … Lire la suite…

Qu’y a t’il derrière les attaques contre Fabien Roussel ces jours-ci ?

Libé, le Parisien, etc.. , les médias du capital se vautrent dans l’exploitation des petites polémiques bien souvent déclenchées par des membres du staff de JLM (Corbière, Coquerel,  et autres=). Et bien sûr ces médias reprennent les “arguments” de ces derniers. Normal qu’ils les soutiennent quand on sait à qui ils appartiennent..   Mais derrière ce tapage autour de petites phrases qu’y a t’il en réalité ? Ce n’est pas une petite polémique anodine de plus, c’est une question de fond.  … Lire la suite…

Quelle riposte sociale face à la politique de Macron ?

Après les annonces présidentielles sur « la fin de l’insouciance et de l’abondance », le gouvernement d’Élisabeth Borne engage des mesures de régression. Des appels à la mobilisation sociale ont été lancés. *** (ci-dessous 4 articles publiés dans L’Humanité 5 et 6 Septembre 2022, Pierre Chaillan)   1 – Face à une dégradation sociale, la mobilisation générale en faveur d’une autre répartition des richesses peut permettre d’imposer d’autres choix. par CATHERINE PERRET, Secrétaire confédérale de la CGT La rentrée est difficile cette année … Lire la suite…

Crimée, Ukraine, Russie, l’avis d’une jeune diplomate russe.

Voici une interview de Katya Kopylova, une jeune diplomate russe trentenaire qui s’exprime à titre personnel dans un français remarquable. “On est là très loin de la médiocrité, de l’hypocrisie, voire des mensonges de ceux qui nous gouvernent” d’après  Dominique Delawarde (Source Réseau International https://reseauinternational.net/) *** Katya Kopylova, diplomate et juriste russe francophone, a accordé à Livre Noir 2h d’entretien à Yalta en Crimée. L’occasion de tout aborder y compris les questions délicates. Cette diplomate connaît bien la France puisqu’elle a travaillé … Lire la suite…

Intolérance en France : Cette allégeance qui proscrit tout sens critique, par Francis Wurtz

CETTE ALLÉGEANCE QUI PROSCRIT TOUT SENS CRITIQUE… Trois faits convergents intervenus ces derniers jours sont suffisamment graves pour qu’il soit utile d’y revenir. Ils ont en commun de contribuer à installer dans le pays un climat d’intolérance en montrant du doigt quiconque exerce son sens critique sur des sujets réputés sensibles. Au nom du « Qui ne dit mot consent », ne pas réagir à ce rabougrissement du débat public pourrait être interprété comme une acceptation tacite de cette culture de … Lire la suite…

Sommet de l’Otan : Stop aux marchandages sur le dos du peuple kurde !

Le sommet de l’OTAN qui vient de se tenir à Madrid suscite une immense indignation après les concessions indignes octroyées à la Turquie lors de sordides chantages dont Ankara est coutumière. Chacun garde en mémoire les surenchères sur les migrants et le blocage des négociations sur l’acheminement du blé ukrainien en mer Noire.   Cette fois-ci, afin d’obtenir la levée du veto turc à l’entrée de la Suède et de la Finlande dans l’OTAN, R.T. Erdogan a obtenu l’engagement de Stockholm … Lire la suite…