Donnons un carton rouge à Macron et à son Europe le 26 mai. J’ai dit rouge, pas rose !

L’abstention est un cadeau fait à ceux qui tiennent les rênes. Quoi de mieux pour les dirigeants que des gens qui se taisent ? Le vote du 26 mai est l’occasion de donner un double carton rouge à Macron , et également à cette Union européenne source d’une grande partie de nos maux. Quelle liste à gauche ? A gauche cela veut dire lutter pour une Europe démocratique, sociale, écologique. Actuellement avec l’UE on n’a aucun des trois critères réalisé. Pour … Lire la suite…

Transport de marchandises : changeons d’ère !

Certains d’entre vous ont vu le très bon documentaire “Putains de camions” sur Arte le 7 mai.(visible en replay encore quelques jours). Pour une fois on pouvait dire “Vive la Suisse !”. Sur ce sujet, et la casse voulue du fret par les gouvernements européens (voir “les cars Macron”), voici un film de Gilles Balbastre. Gilles Balbastre a aussi réalisé en 2018 le documentaire “Main basse sur l’énergie” à propos du bradage des biens publics de l’énergie par Macron et son … Lire la suite…

Maryam MADJIDI écrivaine et engagée

Maryam Madjidi est l’auteur de “Marx et la poupée”, son premier roman, paru en 2017 Résumé : Depuis le ventre de sa mère, Maryam vit de front les premières heures de la révolution iranienne. Six ans plus tard, elle rejoint avec sa mère son père en exil à Paris. À travers les souvenirs de ses premières années, Maryam raconte l’abandon du pays, l’éloignement de sa famille, la perte de ses jouets – donnés aux enfants de Téhéran sous l’injonction de ses … Lire la suite…

Comment un aventurier a été propulsé à la tête de l’État par une caste, pour les seuls intérêts de celle-ci.

Le coup d’État démocratique

Alain Badiou, philosophe et militant communiste, choisit la formule de « coup d’État démocratique » pour qualifier l’« affaire Macron ». Il explique ce terme, certes accrocheur mais largement assimilé à un pouvoir autoritaire, voire absolutiste : « Naturellement, il y a toujours dans le coup d’État un élément de surprise  […]. Il y a un certain temps, il était très peu probable que ce coup réussisse […]. Par coup d’État, j’entends que le cœur de la question est de s’emparer du pouvoir d’État, même si cela reste fondamentalement un processus politique […]. Le mot  coup d’État ne contient pas, par lui-même, quelque chose d’antidémocratique” précise-t-il.

Lire la suite…

L’Europe c’est la Paix ! disent-ils…

Argument ultime des inconditionnels de cette Europe quand ils ne trouvent plus d’autres raisons de défendre la construction ultralibérale de l’Union Européenne.

“Grâce à l’UE nous vivons en paix depuis des décennies” disent-ils.
Pas si sûr… D’abord est ce “grâce à l’UE” ? Et ensuite sommes nous réellement en paix ?

Lire la suite…

Barrages, aéroports, autoroutes, tout cela nous appartient ! Non aux cadeaux aux capitalistes et à leurs actionnaires. Macron brade le patrimoine de notre pays.

  La vente à la découpe de la France Aéroports, Macron veut donner ADP au privé : l’article du journal L’Humanité   https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-nicole-ferroni/le-billet-de-nicole-ferroni-13-mars-2019 Interview du sénateur Fabien Gay dans La midinale de Regards, le 13 mars 2019   Énergie, électricité Les barrages hydroélectriques, un fleuron de notre patrimoine que Macron et ses godillots veulent donner aux requins   et, en plus, la CRF – Commission de Régulation de l’Energie – cherche à obtenir la désintégration d’EDF ! Voici à ce sujet … Lire la suite…

Ce système conduit les gens à devenir les complices de ce qui les broie

Christophe Dejours : « Ce système conduit les gens à devenir les complices de ce qui les broie »

Chiffres, objectivité… l’idéologie gestionnaire est générale.
Cheval de Troie du néolibéralisme, elle conditionne chacun à collaborer à cette mécanique folle et délétère, dont Christophe Dejours démonte un à un les rouages.

Après une première audience technique en décembre 2018, le procès des suicides à France Télécom, qui s’ouvrira en mai, devrait marquer 2019. Didier Lombard, le PDG de France Télécom entre 2005 et 2011, et six cadres sont renvoyés devant la justice pour « harcèlement moral ». À travers eux, c’est l’organisation du travail provoquant cette vague de suicides qui est mise en accusation, celle qui n’a que la gestion pour alpha et oméga. Depuis plus de trente ans, Christophe Dejours explore l’impact de l’organisation du travail sur la santé mentale des travailleurs. Il dénonce le danger que fait courir la gouvernance par les nombres aux entreprises, aux services publics mais aussi à la société entière.

Lire la suite…