Le retour en grâce de Karl Marx

https://www.arte.tv/fr/videos/107364-006-A/le-retour-en-grace-de-karl-marx/ Robert Guédiguian : «Au quotidien, je traque les moments communistes» Pour le réalisateur, le communisme reste la seule réponse possible aux problématiques actuelles, de la crise environnementale aux inégalités sociales. (dans Libé du 3 janvier et dans l’Huma du 5 janvier 2022) Voir à ce sujet mon article précédent du 2 oct 2021

Chili : victoire de la gauche de rupture avec le néolibéralisme

Premiers enseignements historiques et politiques. Gabriel Boric, l’alternative chilienne
Par Olivier Compagnon, professeur d’histoire contemporaine à l’institut des hautes études de l’Amérique latine.

Hormis la chaleur de l’été austral, le soir du dimanche 19 décembre 2021 a eu des airs de 4 septembre 1970 à Santiago du Chili et les dizaines de milliers de personnes arpentant les rues de la capitale ne s’y sont pas trompées, en scandant jusqu’au bout de la nuit : « Le peuple uni ne sera jamais vaincu » (« El pueblo unido jamas sera vencido »). Le sentiment qu’un moment historique était advenu a plané sur le résultat du second tour de cette élection présidentielle, qui a vu le candidat de la coalition progressiste Apruebo Dignidad (J’approuve la dignité), Gabriel Boric Font, l’emporter sur celui de l’extrême droite, José Antonio Kast, avec un bon million de voix d’avance.

Lire la suite…

Summit for democraty, la guerre froide version Biden

Durant les années de la guerre froide, dans le monde bipolaire sorti de la seconde guerre mondiale, l’expression “le monde libre” fut d’une grande efficacité.

Le gouvernement des USA lance son grand “Summit for democraty”. C’est un clivage structurant décidé par Biden avec un choix de 111 pays conviés bien peu conforme à la notion de “libre” ou de “démocratie” car incluant allégrement pas mal d’états peu recommandables à ce sujet.
On y trouve par exemple les Émirats, l’Arabie Saoudite, Israël, la Turquie, le Brésil de Bolsonaro, la dictature de Ricardo Duterte aux Philippines, et bien d’autres de ce style.

Lire la suite…

Une primaire à gauche ? Entre des personnages ou entre des programmes ?

Les sociaux démocrates Hidalgo et Montebourg, en difficulté dans les sondages, proposent une “primaire à gauche” pour la présidentielle. Est ce bien sérieux ? On choisirait donc une personne censée représenter “la” gauche au sein à la fois de la gauche d’accompagnement du libéralisme et de la gauche qui combat ce libéralisme, donc pour appliquer quel programme ? Il y a des leçons à tirer du passé récent : qui est responsable du découragement des gens de gauche (“la gauche la droite c’est pareil, … Lire la suite…

Réflexions d’automne…

 Réflexions en vrac.. Le monde libre, c’est le nôtre, même s’il fait la guerre ailleurs (il a détruit l’Irak, la Libye..) et s’il soutient des régimes corrompus au Proche Orient et en Afrique ainsi que des États colonisateurs comme Israël. Les “démocraties occidentales” se sont les pays du camp des USA, même si ils n’appliquent pas trop la “démocratie”. L’UE défend les libertés dans le monde – dit elle – Mais elle tolère, sinon soutient, la colonisation de la Palestine et … Lire la suite…

Communisme.s : quels horizons nouveaux ?

Robert Guédiguian : «Au quotidien, je traque les moments communistes» Pour le réalisateur, le communisme reste la seule réponse possible aux problématiques actuelles, de la crise environnementale aux inégalités sociales. (dans Libé du 3 janvier 2022) De nombreux observateurs notent le retour de la pensée de Marx (y compris chez des intellectuels américains). Libération, début janvier 2022 écrit : https://www.arte.tv/fr/videos/107364-006-A/le-retour-en-grace-de-karl-marx/   À l’Agora de la fête de l’Humanité 2021, la rencontre entre Bernard Friot, sociologue et économiste, Frédéric Lordon, philosophe et … Lire la suite…

Quelle liberté de la presse ?

Une question de démocratie : quelle liberté de la presse ? Mercredi 29 Septembre 2021 dans l’Humanité, Caroline Constant, Jérôme Skalski La rencontre au stand des Amis de l’Humanité lors de la fête de l’Humanité 2021 réunissait Jean-Baptiste Rivoire, ancien rédacteur en chef adjoint de l’émission Spécial Investigation, sur Canal Plus, Jean-Pierre Canet, ancien rédacteur en chef à Envoyé spécial, co-fondateur de Cash investigation, Caroline Constant, cheffe du service médias à l’Humanité,  et Emmanuel Vire, secrétaire général du Syndicat National des Journalistes-CGT. Il … Lire la suite…

Le film “Désigné coupable” actuellement dans nos salles de cinéma. Un aspect des USA modèle de démocratie.

En violation de tous les droits internationaux les USA ont installé un véritable bagne à Guantánamo. Les prisonniers y sont entassés , torturés, en dehors de tout jugement tel qu’il serait pratiqué sur le territoire US. Et cette enclave du territoire cubain n’a aucune raison d’être occupée par les USA si ce n’est pour y avoir une base militaire et y agir en toute clandestinité.  “Désigné coupable” (en salle en 2021) sur l’histoire réelle d’un homme emprisonné arbitrairement à Guantánamo, torturé, … Lire la suite…

Levée des brevets des vaccins : comment lutter contre les lobbies pharmaceutiques ?

En débat à la fête de l’humanité 2021 Une retranscription de l’un des nombreux débats à l’Agora de l’Humanité. On peut retrouver l’ensemble des débats sur le site www.humanite.fr ou sur https://www.humanite.fr/mot-cle/les-grands-debats   Signature de la pétition pour demander la levée des brevets, lors de la Fête de l’Humanité. © Julien Jaulin/Hanslucas Covid. Levée des brevets : comment lutter contre les lobbies pharmaceutiques ? Mercredi 15 Septembre 2021 Gaël De Santis Engagés dans les campagnes en faveur de la levée de la protection … Lire la suite…

L’existence de la pauvreté est un scandale.

  Juliette, chanteuse : “Sans partage des richesses, la démocratie n’a aucun sens.” Nelson Mandela : “Vaincre la pauvreté n’est pas un geste de charité. C’est un acte de justice. Comme l’esclavage ou l’apartheid, la pauvreté n’est pas naturelle. Ce sont les hommes qui la créent et la tolèrent, et ce sont les hommes qui la vaincront. “ Desmond Tutu : “Si tu est neutre en situation d’injustice, alors tu as choisi le côté de l’oppresseur.” Jean Ziegler , expert à l’ONU … Lire la suite…

Afghanistan, réflexions, et rappels historiques..

Encore une intervention étrangère qui vire au cauchemar pour les populations.  Afghanistan, Irak, Syrie, Libye, Mali, la liste est impressionnante. Afghanistan : bien des questions à se poser.. Qui a créé les talibans, qui les a armés, qui les arme encore actuellement ? *********************************** En Afghanistan, tout s’est joué en 1978 quand les USA ont décidé d’organiser, former, financer, armer les islamistes pour éliminer le gouvernement communiste. Provocant ainsi une guerre civile et amenant le gouvernement afghan à faire appel aux … Lire la suite…

ONU : vote presque unanime pour la levée du scandaleux blocus de Cuba par les USA

STOP BLOCUS : L’ÉCRASANTE MAJORITÉ DE LA PLANÈTE EXIGE LA FIN DU BLOCUS DE CUBA PAR LES ÉTATS-UNIS ONU, 23 juin 2021 :  Résultats du vote : 184 pour la levée du blocus, 2 contre (USA et Israël), 3 abstentions (Colombie, Ukraine et Émirats arabes unis). Sur les 193 membres des Nations Unies, 184 pays ont voté pour la condamnation du blocus, 3 pays se sont abstenus et une demi-douzaine de pays n’ont pas voté, parmi lesquels figurent le Brésil et … Lire la suite…

Oui, le diable existe, “ils” l’ont rencontré, “ils” nous préviennent. C’est même un dragon à deux têtes.

Oui, l’ennemi officiel est identifié. Les USA et leurs valets de l’OTAN nous l’affirment . Tremblez braves gens, mais nous vous protégeons… Tout régime a besoin de créer un ennemi officiel, cela permet d’accuser celui-ci d’être la cause de nos maux, et surtout d’éviter que l’on ne parle des vrais problèmes des gens, des inégalités, des injustices, de la violence du système, bref, de détourner l’attention. Cela permet aussi de justifier les gigantesques dépenses militaires, sous couvert de l’OTAN, cette machine … Lire la suite…

Le fond de l’air est brun… Réagir, et s’attaquer aux causes, multiples…

La présidence Sarkozy a commencé en banalisant et reprenant des idées d’extrême droite. Hollande a continué avec son thème de “l’intégration”. Quant à Macron, c’est permanent, il flirte avec des thèmes nauséabonds en concurrence dangereuse avec Le Pen. Prêt à tout, même l’ignoble, pour que l’on ne parle pas des problèmes réels des Français : les injustices, la précarité, la misère pour deux millions au moins, jeunes et âgés, le chômage, etc.. Le résultat ne peut pas surprendre, l’extrême droite se … Lire la suite…