Innover, changer le système, un appel de Vincent Lindon

Le texte de cet appel sur Mediapart : https://www.mediapart.fr/journal/france/060520/un-appel-de-vincent-lindon-comment-ce-pays-si-riche Les dividendes, l’exil fiscal, les honteuses inégalités, c’est le système qu’il faut changer. Un article de l’Humanité du 4 mai à propos des dividendes Note  personnelle : Du temps d’Al Capone les gangsters prenaient des risques car leur outil de travail était la mitraillette. Maintenant ils ne risquent plus rien car ils ont pris le pouvoir des États et gèrent eux-mêmes les banques, les bourses, les médias, et ils pillent les peuples … Lire la suite…

Des analyses, des propositions, c’est maintenant que la suite se prépare…

Albert Einstein : “Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre.”

La situation est grave, et le virus n’est pas responsable de tout. Même certains éditorialistes du pouvoir le reconnaissent… C’est peu dire.

Le pouvoir en place a été mis là uniquement pour gérer les intérêts du monde de la finance, des BlackRock, Rothschild, Axa, Medef et lobbies. L’Union Européenne également a été fondée sur les mêmes bases, par les mêmes groupes politiques. Pour ce gouvernement c’est à la fois l’improvisation, l’incompétence, le mensonge, l’autoritarisme. Ce n’est pas avec eux ni avec leurs alliés que nous pouvons construire…

Lire la suite…

Crise : une mise au point de l’économiste Denis Durand

“La crise la plus violente de l’histoire du capitalisme en temps de paix” pourrait provoquer la suppression de plus de 150 millions d’emplois selon l’OIT. Denis Durand en fait l’état des lieux, dément les idées reçues et propose des moyens de la résoudre. L’économiste Denis Durand est ancien directeur adjoint de la Banque de France, codirecteur de la revue “Économie et Politique” Les trois idées reçues qu’il réfute et pour lesquelles il avance des propositions : Le virus serait la cause … Lire la suite…

Mémoires d’un directeur d’EHPAD retraité et, puisque vieux, confiné. Ce qu’il faut quand même rappeler et surtout ne pas oublier ni occulter !!!

        Cette épidémie mondiale est survenue en France alors que le monde hospitalier était en crise depuis des années et criait sa détresse depuis des mois à l’image notamment des services d’urgence, à bout, incapables d’assurer correctement leur travail. “L’hôpital, les Ehpad sont au bord de la rupture” prévenaient mi-janvier plus de mille deux cents chefs de service en démissionnant de leurs fonctions administratives !

Lire la suite…

Dany Lang, Christophe Prudhomme, Coline Serreau, Annie Ernaux

Dany Lang, économiste : «Les secteurs d’utilité publique devraient être socialisés» L’ entretien avec Dany Lang en PDF Un beau texte de Coline Serreau : LE MONDE QUI MARCHAIT SUR LA TÊTE EST EN TRAIN DE REMETTRE SES IDÉES A L’ENDROIT par Coline Serreau   Le gouvernement gère l’épidémie comme il peut… mais les postures guerrières sont souvent inefficaces en face des forces de la nature. Les virus sont des êtres puissants, capables de modifier notre génome, traitons-les sinon avec respect, … Lire la suite…

Plus jamais ça ! Préparons le jour d’après..

Quelques publications complétement d’actualité : la bataille des jours d’après commence maintenant. S’en sortir d’abord, mais aussi en tirer des leçons. 1 – Les confinés et les somnambules. Anticiper la refondation politique d’après-coronavirus, par Serge Le Quéau: membre de Solidaires et Attac  2 – La bataille des jours d’après commence maintenant, par Fabien Roussel 3 -Appel. “Plus jamais ça ! Préparons le jour d’après” 18 responsables d’organisations syndicales, associatives et environnementales parmi lesquels Philippe Martinez (CGT), Aurélie Trouvé (Attac), Jean-François Julliard (Greenpeace) et … Lire la suite…

Hôpital : de la casse à la crise !

Les saignées budgétaires des dernières années mettent à mal la capacité des établissements publics à faire face à l’épidémie de coronavirus. Un article de Pierre-André Juven, chargé de recherche au CNRS, dans l’Humanité du 18 mars 2020 En raison des circonstances le livre de Pierre-André Juven, Frédéric Pierru et Fanny Vincent sur les réformes qui ont conduit à “la casse” de l’hôpital public est en ligne gratuitement pendant la durée du confinement, en soutien au Service Public. Merci aux Édition Raisons … Lire la suite…

Education, suite : La grande déprime des enseignants <-- Conditions de travail - Mépris

Après l’article sur le passage en force de Macron-Blanquer, le système éducatif sacrifié, du  8 mars, (lien)

«Je n’y retournerai pour rien au monde»

“La grande déprime des enseignants”, un article du 12 mars 2020, par Faïza Zerouala, dans Mediapart

Le nombre de démissions de profs a bondi de 120 % chez les titulaires en cinq ans. Certains se sentent méprisés.

Lire la suite…

Éducation : passages en force de Macron-Blanquer. Système éducatif sacrifié, bac diplôme national attaqué, autoritarisme, stress, mépris. Salaires en berne, retraites amputées.

Les attaques contre le système éducatif avaient commencé dès 2015-2016 sous le règne de François Hollande. Mais depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à la présidence cela devient violent et brutal. Précipitation, autoritarisme, stress pour les élèves et le enseignants, fatigue et exaspération des professeurs, .. même l’inspection générale critique ! Quelques éléments développés dans la revue du syndicat SNES-FSU, (numéro 795 du 7 mars 2020 de l’US, l’Université Syndicaliste). Attaques et profonds bouleversements de notre système solidaire et éducatif,les réponses doivent être … Lire la suite…

Le service public de la petite enfance, une réussite française en danger. Un article dans le Diplo de ce mois-ci.

Derrière le berceau connecté, le marché en embuscade

Le service public de la petite enfance, une réussite française en danger
Menace d’extinction de la protection maternelle et infantile, pénurie de pédopsychiatres, dégradation de la qualité de l’accueil en crèche… Dans le domaine de la petite enfance aussi, les appétits du commerce sont chaque jour davantage servis par les autorités. Une évolution qui compromet l’universalité du service public et favorise la surveillance des familles démunies.

Lire la suite…

Financer les retraites ? De l’argent il y en a ! C’est simplement un choix de société.

Les quarante plus grandes entreprises françaises ont versé plus de 60 milliards à leurs actionnaires en 2019, dévoile la Lettre Vernimmen. Un record qui dépasse celui de 2007… juste avant la crise financière. Le Conseil d’orientation des retraites (COR) estime qu’il faut entre 7 et 17 milliards d’euros pour combler le déficit du régime des retraites d’ici à 2025. Le chiffre peut donner le vertige. Il apparaît faible quand on le compare à un autre  : les entreprises du CAC 40, l’indice phare … Lire la suite…