ALAIN BADIOU, Penser les meurtres de masse

Le vendredi 27 novembre 2015
Le boomerang est revenu mais pas dans la tête de ceux qui l’avaient lancé.
Devant les victimes, devant tout un pays en état de choc, le pouvoir politique répond par la guerre et l’état d’urgence. L’urgence est de mettre en cause ce virage sécuritaire. Lundi 23 novembre, au théâtre de la Commune d’Aubervilliers, sans publicité et devant une salle comble, le philosophe Alain BADIOU donnait une conférence « POUR PENSER LES MEURTRES DE MASSE ».

Le 19 novembre à l’Assemblée nationale, Manuel Valls déclarait : « Le terrorisme frappe la France non pas pour ce qu’elle fait en Irak, en Syrie ou au Sahel, mais pour ce qu’elle est ». Malgré le choc – ou à cause du choc – nombreux sont celles et ceux qui cherchent à comprendre. Ce choc pourrait être aussi un réveil après des temps de somnolence résignée.
Cette conférence dure près de deux heures. Prenez votre temps. À côté des penseurs à la sauvette et des médias consensuels (et sans suite), nous vous en proposons une version intégrale.

Alain BADIOU : à partir des meurtres de masse du 13 novembre (vidéo 1h46) de Là-bas si j’y suis sur Vimeo.

Michel Surroca : « Une vision du monde contemporain , qui me convient,  par un philosophe peu médiatisé et on peut comprendre pourquoi !!!  1 heure 50 de plaisir et d’effroi . »

Jean Luc Le Guellec : « Nous pouvons ne pas être toujours d’accord avec les thèses d’Alain Badiou mais l’analyse qui nous livre ici nous aide à comprendre les événements tragiques que nous venons de vivre. »

 G.B. : « Un régal de lucidité ! Pas tout à fait d’accord sur la fin, mais une conférence indispensable. Prenons le temps de l’écouter…  Ensuite à nous de réfléchir… seuls et collectivement. »

I.D. : « Une conférence hétérodoxe et riche de Alain Badiou sur la violence dans le monde capitaliste contemporain. Une vision globale et cohérente de notre monde. »

N.P. : « J’ai vraiment trouvé cette conférence excellente et éclairante sur le monde dans lequel on vit. Cela doit nous faire réfléchir et nous aider à construire une gauche capable de répondre aux enjeux planétaires. »

La version texte de cette impressionnante conférence

et la même téléchargeable en pdf

Débat sur le Traité transatlantique TAFTA samedi 28 nov à Pouldreuzic (brasserie artisanale de Penhors à 18h30)

Patrick Quélaudren, Patrick Daniel, Gaston Balliot et Jean-Claude Ebrel du collectif anti-Tafta proposent, samedi à 18 h 30 à Pouldreuzic, un grand débat sur ce traité de libre-échange.

L’article du Télégramme du 26 novembre : Anti-Tafta. Conférence-débat samedi

Un collectif Stop-Tafta s’est créé dans le Pays bigouden début novembre. Son but : mobiliser le public et les élus sur les enjeux du Tafta, ce traité transatlantique pour le libre-échange commercial avec les États-Unis.
Pour tout savoir, rendez-vous samedi à Pouldreuzic, où le collectif proposera une conférence-débat.

Lire la suite…

par CARLOS MOREIRA, secrétaire général de la Fédération nationale des industries chimiques CGT

Télécharger la déclaration au format PDF
La guerre, que subissent au quotidien des populations civiles d’autres pays, qui était jusqu’à ce jour vue au travers d’un écran de télévision, a frappé sur le territoire français des hommes et des femmes innocents. Ce jour-là restera un jour noir pour la démocratie. Cette horreur viendra-t-elle réveiller les consciences pour ouvrir des perspectives d’avenir pour la paix, les droits et les libertés ? Ou bien, à l’inverse, va-t-elle servir à des instrumentalisations politiciennes, amplifiant les divisions, le racisme, ou à engager des attaques contre les libertés ?

Lire la suite…

« Soyons des va-t-en-paix ! »

Clémentine_Autain220Le Monde.fr |

Par Clémentine Autain
Nous sommes sur une terrasse à Paris, en concert au Bataclan, au Stade de France à Saint-Denis. Face à la barbarie qui a frappé aveuglément, la compassion, la tristesse, l’amour de la vie nous relie. Fidèle à son sens étymologique, l’émotion nous met en mouvement. Mais dans quelle direction ? Quels choix politiques nous permettront d’anéantir Daech ? L’heure est venue de tirer les leçons de quinze ans d’inefficacité politique à combattre l’intégrisme islamique et le terrorisme.

Lire la suite…

Etat d’urgence ! ? méfiance..

« Un peuple prêt à perdre un peu de liberté pour plus de sécurité finit par perdre les deux ». Benjamin Franklin

Etat d’urgence : l’Etat policier pour éviter tout bilan critique Communiqué de la Quadrature du Net

http://blogs.mediapart.fr/blog/pascal-maillard/201115/nous-ne-cederons-pas un appel à la solidarité et la défense des libertés.

Philippe Martinez (CGT): «L’union nationale, ce n’est jamais bon pour la démocratie»

Pierre Dharréville (PCF) : La République avec le peuple

La parole aux 6 députés ayant voté contre l’Etat d’Urgence

SecuriteBouffeLiberté

Georgia Maklouf : Nous pleurons les mêmes larmes, nous souffrons les mêmes douleurs

Nous pleurons les mêmes larmes, nous souffrons les mêmes douleurs
par GEORGIA MAKHLOUF

Il est difficile, en ces journées de sidération et de peine, de tracer son chemin dans le chaos des émotions et la cacophonie des discours et de trouver ses mots. Je veux dire de vraiment trouver ses mots à soi, ceux qui portent notre voix et non l’agrégat, bricolé dans l’urgence, des voix des autres ; ceux qui nous permettent de penser, et non de réagir avec colère ou compassion, à l’afflux désordonné d’images, de témoignages, d’opinions. Ce n’est pas d’une minute de silence seulement dont nous aurions besoin. Oui, nous l’observerons cette minute-là, mais il y a tant d’autres minutes de silence que nous n’avons pas observées, tant d’autres morts que nous n’avons pas pleurées, tant d’autres peines que nous n’avons pas partagées. Il nous faudrait des heures de silence pour qu’à travers la brume de nos peurs, de nos angoisses, de nos ignorances, émerge peu à peu le calme d’une pensée qui porte et qui désigne, sinon une réponse, du moins un sens, à la fois direction et signification.

En ces journées où nous sommes saisis par le drame, la direction que prennent mes pensées me ramène à Beyrouth où, la veille de ce funeste vendredi, les mêmes mains meurtrières ont frappé, les mêmes discours apocalyptiques ont semé la terreur, où des morts par dizaines et des blessés par centaines sont tombés.

Lire la suite…

Entretien, Bertrand Badie, professeur à Sciences Po

« Parler de guerre est dangereux »

Bertrand Badie Professeur des universités à Sciences-Po, spécialiste des relations internationales
Pour l’universitaire, sans finalités politiques précises, sans l’accompagnement de mesures économiques et sociales, il n’y aura aucun espoir de rétablir la paix.

Lire la suite…

de Villepin + juge Trévidic + Conesa + Bayart + Bonaldi : la lucidité – documents

Voir aussi : Le juge Trévidic dénonce la politique du monde qui a laissé Daesh prospérer

 http://geopolis.francetvinfo.fr/le-juge-trevidic-denonce-la-politique-du-monde-qui-a-laisse-daech-prosperer-86213 

et

Pierre Conesa : « Le terrorisme ne se combat pas par la guerre »

Le terrorisme ne se combat pas par la guerre, article de Pierre Conesa  dans Marianne/ 14 octobre 2015

et

Jean-François Bayart : « le retour du boomerang »

Le retour du boomerang, dans Libération du 15 novembre

et

Jacques-François Bonaldi : « A qui la faute ? »

A qui la faute ? par J.F. Bonaldi

et aussi : Qui finance Daesh ?

Qui répand des armes ?

France_marchand_d_armes

 HollandeSyrie

On récolte ce que l’on sème…

Face à la barbarie, restons fidèle à nos valeurs de fraternité, de liberté, d’égalité, de paix et de respect de l’autre.

Mais faisons aussi en sorte que cela ne se reproduise pas. Il ne faut donc pas passer à coté d’une réflexion sur les causes, lointaines et récentes de ce phénomène.

Lire la suite…

Belle réunion sur le TAFTA mardi soir à Loctudy

La salle polyvalente de Loctudy était trop petite pour accueillir près de 100 personnes dont de nombreux élus.

Après la projection du film documentaire Transatlantique arnaque : la casse du siècle,
Mme Katia Gravot, maire de St Jean Trolimon, commune s’étant déclarée « zone hors Tafta » est intervenue.katia-gravot-maire-de-saint-jean-trolimonPuis un débat animé par Henri Guillou, du collectif StopTafta de Quimper s’est engagé. Ce que l’on peut en retenir c’est que les arguments pour montrer les dangers du Traité transatlantique ne manquent pas, on aurait pu y passer la nuit. Quand à la question « que faire ? » et bien pour l’instant informer, informer, informer….

A la fin de la réunion il a été décidé de créer un comité local Stop Tafta en pays bigouden afin de diffuser l’information et d’organiser d’autres rencontres dans des communes voisines.

Site Internet www.taftaquoi.wordpress.com

Mon dossier sur le Traité transatlantique

Le FN, parlons-en !

 FauxSemblantsFN_2015Les Faux-semblants du FN : un ouvrage salutaire. Parution Octobre 2015

« Sociologie d’un parti politique », ouvrage collectif, Presses de Sciences-Po

Salutaire parce que ses 21 auteurs passent la formation d’extrême droite au crible des sciences politiques, de la sociologie, de la statistique. Parce qu’ils démontent les clichés véhiculés par les médias. Ils donnent du même coup des outils de combat.


 

Philippe TorretonDans l’Humanité du 2 novembre 2015 Philippe Torreton démonte le FN

Le programme du FN est un non-sens, c’est un suicide collectif !
Si on ignore cela, on est complice…

Extrait :   « ….. On peut ergoter longtemps sur le ras-le-bol des citoyens, sur ce sentiment d’abandon qui pousserait à voter sévère, à voter amer, à voter à l’envers. J’affirme que le chômage a le dos large, que les difficultés économiques n’empêchent pas de réfléchir, que la déception, voire la désillusion politique, la défiance ou l’écœurement envers les partis majoritaires, n’interdit pas de rester un être humain généreux et fraternel…… »

Télécharger l’article complet en PDF