Ce sont les « moins que rien » qui créent les richesses monsieur Macron, pas vos amis…

Face au mépris de classe de Mr Macron il est bon de rappeler quelques réalités. Qui crée la richesse dans notre pays ? Ce sont ceux qui travaillent, et non les parasites avec leurs milliards et leurs paradis fiscaux. Et pourtant c’est au service de ces derniers que Mr Macron et son équipe se dévouent.
Sans les fainéants, les moins que rien, les sans-dents de Hollande et les pov’cons de Sarko, les râleurs de tous poils, les extrémistes, le bas peuple que vous méprisez, d’où viendraient les richesses dont ces derniers ne touchent que des miettes (relire Marx et aller voir à la fin de ce mois le film « Le jeune Marx » !)

Tout cela me rappelle ce que chantaient les ouvrières des conserveries de Douarnenez il y a un siècle (les « Penn Sardin ») dont voici le refrain :

Saluez, riches heureux,

Ces pauvres en haillons

Saluez, ce sont eux

Qui gagnent vos millions

Lire à ce sujet mon dossier sur les luttes des sardinières en 1924 et 1926 à Douarnenez et dans le Pays Bigouden

Vous y trouverez les références de l’album « Le chant des sardinières » interprété par mes amies Marie-Aline Lagadic et Klervi Rivière, ainsi que le texte intégral.

Mr Macron et son ami Mr Gattaz parlent tous les jours du Coût du Travail, tout cela pour masquer le vrai problème qui est le Coût du Capital !

C’est bon à rappeler aussi à ceux qui ne veulent plus parler de Lutte de Classe, pour ne pas faire peur aux bobos sans doute.
Le mépris de classe de nos dirigeants parle de lui même. Ce n’est pas un problème d’oligarchie, mais de CAPITALISME… Ce ne sont pas des hommes qui sont en cause mais le système lui-même.

Laisser un commentaire