Changer la constitution, urgence.

Crise du régime, fin de course d’une Ve république à bout de souffle ?
Un président se fait élire sur des promesses. Il n’en tient aucun compte et décide tout seul.
Il choisit seul son 1er ministre, son valet zélé, qui lui vire tous les ministres pas tout à fait dans la ligne du chef…
Une assemblée nationale de moins en moins consultée. Juste suffisamment de députés godillots élus dans la foulée de la présidentielle pour cautionner les directives européennes et les injonctions présidentielles.
Bientôt 70% d’abstention si cela continue…
Avec ce système rien à espérer pour 2017.
Alternance ou pas, le Medef et l’ultralibéralisme tiennent les rênes.
Il faut impérativement changer la constitution !

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.