Des attaques sans précédent ! Au secours Thatcher est chez nous !

E. Macron, plus qu’en marche, dans une course effrénée, mène une casse sociale brutale sans précédent.

  • Ordonnances contre le Code du Travail
  • Attaques contre le Service Public, le statut de la Fonction publique
  • Attaque contre le principe solidaire de la Sécurité Sociale
  • Étranglement dans le domaine de la Santé : Hôpitaux en détresse, EHPAD, l’exaspération des personnels monte
  • Annonce d’une nouvelle “réforme” des Retraites qui signerait la fin du Code des pensions
  • Paupérisation en marche chez les retraités, encore pire bientôt pour les futures générations
  • Mise en place d’une machine à trier au lycée et à l’entrée de l’Université, avec en plus des conditions de travail qui deviennent insupportables dans l’Éducation
  • Régression sur le plan des libertés : nouvelle loi liberticide en lien avec l’état d’urgence pérennisé, plan Collomb sur l’immigration, répression policière des actions revendicatives
  • Attaques contre la SNCF : privatisations, abandon du service public, mise en cause des statuts, suppression des petites lignes
  • Bradage des Biens Publics : aéroports, barrages hydrauliques, Alstom, Areva
  • Privatisation de secteurs de la police confiés à des officines privées de vigiles, du contrôle radar sur les routes
  • Paupérisation et précarisation
  • Asphyxie des communes et de leurs services publics
  •       j’en oublie certainement tellement l’attaque est tous azimuts, merci de me compléter….

Et pourtant, l’argent existe !

Misère pour un grand nombre, opulence pour certains… Des exemples :

– la fortune cumulée des plus grandes fortunes est passée de 22,9 milliards d’euros à 240 ,8 milliards d’euros entre 1997 et 2017.

Progression de plus de 950 % sur la période (réf. : Challenge du 26/06/2017) ;

– en 2000, les entreprises du CAC 40 distribuent 33 % à leurs actionnaires. En 2016, alors que l’lSF existait, elles en distribuaient 57 % ;

– avec 40,6 milliards de dollars de dividendes versés aux actionnaires au 2° trimestre 2017, la France se place au 2° rang mondial après les USA (réf. : James Handerson Global Dividend Index) ;

–  20 milliards d”euros donnés aux entreprises au titre du CICE, 200 milliards d`euros d`aides publiques et d”exonérations pour les entreprises ;

– 60 à 80 milliards d’euros d’évasion fiscale en France ;

–  les 5 % des ménages les plus aisés captent 42 % des gains liés aux réformes fiscales de E. Macron (selon l’OFCE),

Oui, la France est un pays riche (sixième puissance mondiale), oui, l’argent existe. La paupérisation d’une partie de la population est un choix politique : le choix d”une société inégalitaire,

Trop, c’est trop ! Refusons la régression !

prochaine étape le 22 mars dans la rue, en attendant Mai 18 ???

SNCF : Didier Le Reste, Conseiller PCF de Paris, ancien secrétaire général de la Fédération CGT des Cheminots. Il était l’invité de La Midinale de Regards, mardi 20 février 2018

  • Offrir aux jeunes un statut de contractuel ? Pourquoi pas de suite un retour à l’esclavage. Remplacer des milliers de fonctionnaires à l’abri des pressions par des employés jetables, où est le progrès ? Il faut au contraire augmenter les moyens et le nombre d’emplois de titulaires dans les Hôpitaux, dans l’Éducation, dans les Services Sociaux.
  • La santé ça coute trop cher, dit le gouvernement, il faut faire des économies, etc.. Mais alors pourquoi le secteur privé des cliniques se développe honteusement et engraisse ses actionnaires. La Santé ça rapporte donc ? Et ne parlons pas des scandales de l’industrie pharmaceutique…
  • Il faut “diminuer le coût du travail”  dit aussi ce gouvernement. De qui se moque t’on ? Le travail n’est pas un coût. Cette expression répétée par tous nos libéraux et leurs valets est une aberration ! C’est le travail qui crée les richesses.. Ce qu’il faut diminuer c’est le coût du capital (dividendes, évasion fiscale, etc..).
  • Nationaliser les autoroutes ? Un ministre vient de lâcher : “cela coûterait trop cher”. Mais les autoroutes ça rapporte ! Sinon pourquoi les compagnies qui en ont la concession les garderaient. C’est une rente pour leurs actionnaires.
  • Qui est le plus utile, le fonctionnaire qui rend service (public) ou l’actionnaire qui engrange des dividendes? . A quand un plan de licenciement des actionnaires?”, Michel Etievent
  • et, comme le dit la Fondation Copernic :
    Contre le libéralisme débridé qui brise tout, il ne peut y avoir d’intelligence des situations et des luttes que collective. Mutinons-nous !

Si on ajoute à tout cela la vente d’armes tous azimuts, y compris à des régimes peu recommandables (ex: les Rafales vendus à l’Arabie Saoudite tuent régulièrement des civils au Yemen), les interventions armées loin de chez nous, le refus de respecter l’accord de désarmement nucléaire,  les “mauvaises fréquentations” de Macron qui a reçu en grande pompe, en notre nom, Trump, Netanyahou, Erdogan….. c’est vraiment insupportable.

Laisser un commentaire