Summit for democraty, la guerre froide version Biden

Durant les années de la guerre froide, dans le monde bipolaire sorti de la seconde guerre mondiale, l’expression “le monde libre” fut d’une grande efficacité.

Le gouvernement des USA lance son grand “Summit for democraty”. C’est un clivage structurant décidé par Biden avec un choix de 111 pays conviés bien peu conforme à la notion de “libre” ou de “démocratie” car incluant allégrement pas mal d’états peu recommandables à ce sujet.
On y trouve par exemple les Émirats, l’Arabie Saoudite, Israël, la Turquie, le Brésil de Bolsonaro, la dictature de Ricardo Duterte aux Philippines, et bien d’autres de ce style.

Le but réel est de focaliser contre Pékin et de coaliser autour de la puissance états-unienne pour préserver ses intérêts et cautionner tous ses actes.

Bien sûr tous les médias dépendants de la finance et/ou du système pro-ultralibéral, c’est à dire presque tous en France, reprennent jusqu’à n’en plus finir le vocabulaire de “nos démocraties“, “notre monde libre“, pour bien nous mettre ça dans la tête. C’est une guerre idéologique bien orchestrée.
La propagande bat son plein, avec une efficacité réelle. Tout pouvoir a besoin de désigner un épouvantail, un diable, à son peuple. Ce n’est pas nouveau..

On veut nous inciter à faire bloc derrière la puissance US, son OTAN, son impérialisme, son système, sa défense de Wall Street, et ça marche.

Le découpage du monde en deux blocs version USA est un peu simpliste et manichéen.

Soyons un peu plus vigilants.. et pas trop naïfs..

Ci-joint, en pdf un article du journal l’Humanité du 9 décembre 2021 à ce sujet

le lien web correspondant :

https://www.humanite.fr/geopolitique-un-sommet-pour-la-democratie-ou-contre-pekin-730658

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.