L’Europe c’est la Paix ! disent-ils…

Argument ultime des inconditionnels de cette Europe quand ils ne trouvent plus d’autres raisons de défendre la construction ultralibérale de l’Union Européenne. “Grâce à l’UE nous vivons en paix depuis des décennies” disent-ils. Pas si sûr… D’abord est ce “grâce à l’UE” ? Et ensuite sommes nous réellement en paix ?

Et maintenant il bombarde la Syrie ! Macron est-il devenu un fou dangereux comme son maître Trump ?

Les frappes contre la Syrie se font sans preuve, sans mandat de l’ONU, sans accord européen et sans vote du Parlement français ! Le matin de bonne heure Donald Trump envoie un tweet rageur du genre “on va leur envoyer un missile sur la gueule”. Quelles heures plus tard Teresa May et Emmanuel Macron lui obéissent et passent à l’acte ! Macron s’aligne sur Trump et piétine l’ONU Il y a un an, on nous expliquait qu’il fallait un président jeune … Lire la suite…

Migrants, Réfugiés, Solidarité, Racisme

Devant l’utilisation du problème des migrants par les médias et par certains politiques il devient important de rétablir des vérités et de lutter contre les idées toutes faites et les idées fabriquées de façon mal intentionnée. N’ayez pas peur des migrants, ayez peur des préjugés. Guide de survie face aux préjugés sur les réfugiés (édité par Utopia56 et l’auberge des migrants) pour télécharger ce document cliquer sur ce lien C’est l’invasion ! Où voyez-vous une invasion ? Si l’on regarde au niveau … Lire la suite…

JEAN ZIEGLER «Nations unies, réveillez-vous!… avant qu’il ne soit trop tard»

Vice-président du comité consultatif du conseil des droits de l’homme des Nations unies, le sociologue et écrivain suisse dresse un bilan critique de l’ONU, paralysée par un fonctionnement qui fait la part belle aux grandes puissances. Il dénonce la dictature des oligarchies financières et plaide pour l’abolition du droit de veto au Conseil de sécurité dans les conflits qui donnent lieu à des crimes contre l’humanité. Interview de Jean Ziegler publiée dans le journal L’Humanité du 7 octobre 2016 (télécharger en … Lire la suite…

ALAIN BADIOU, Penser les meurtres de masse

Le vendredi 27 novembre 2015 Le boomerang est revenu mais pas dans la tête de ceux qui l’avaient lancé. Devant les victimes, devant tout un pays en état de choc, le pouvoir politique répond par la guerre et l’état d’urgence. L’urgence est de mettre en cause ce virage sécuritaire. Lundi 23 novembre, au théâtre de la Commune d’Aubervilliers, sans publicité et devant une salle comble, le philosophe Alain BADIOU donnait une conférence « POUR PENSER LES MEURTRES DE MASSE ». Le 19 novembre … Lire la suite…

par CARLOS MOREIRA, secrétaire général de la Fédération nationale des industries chimiques CGT

Télécharger la déclaration au format PDF La guerre, que subissent au quotidien des populations civiles d’autres pays, qui était jusqu’à ce jour vue au travers d’un écran de télévision, a frappé sur le territoire français des hommes et des femmes innocents. Ce jour-là restera un jour noir pour la démocratie. Cette horreur viendra-t-elle réveiller les consciences pour ouvrir des perspectives d’avenir pour la paix, les droits et les libertés ? Ou bien, à l’inverse, va-t-elle servir à des instrumentalisations politiciennes, amplifiant les … Lire la suite…

Georgia Maklouf : Nous pleurons les mêmes larmes, nous souffrons les mêmes douleurs

Nous pleurons les mêmes larmes, nous souffrons les mêmes douleurs par GEORGIA MAKHLOUF Il est difficile, en ces journées de sidération et de peine, de tracer son chemin dans le chaos des émotions et la cacophonie des discours et de trouver ses mots. Je veux dire de vraiment trouver ses mots à soi, ceux qui portent notre voix et non l’agrégat, bricolé dans l’urgence, des voix des autres ; ceux qui nous permettent de penser, et non de réagir avec colère … Lire la suite…

Entretien, Bertrand Badie, professeur à Sciences Po

« Parler de guerre est dangereux » Bertrand Badie Professeur des universités à Sciences-Po, spécialiste des relations internationales Pour l’universitaire, sans finalités politiques précises, sans l’accompagnement de mesures économiques et sociales, il n’y aura aucun espoir de rétablir la paix.

On récolte ce que l’on sème…

Face à la barbarie, restons fidèle à nos valeurs de fraternité, de liberté, d’égalité, de paix et de respect de l’autre. Mais faisons aussi en sorte que cela ne se reproduise pas. Il ne faut donc pas passer à coté d’une réflexion sur les causes, lointaines et récentes de ce phénomène.

Libye, le chaos – Méditerranée, le drame.

Fuite dramatique de migrants qui se noient en Méditerranée. Chaos en Libye. Guerre civile en Irak…. Ce sont les titres de journaux depuis quelque temps. Les médias “constatent” (à par quelques uns, minoritaires, qui analysent). Des centaines de malheureux fuient la guerre, fuient les camps de réfugiés. La Libye est devenue un carrefour pour les trafiquants d’armes et les passeurs, “trafiquants de victimes”. Parlons un peu des responsabilités. Les médias dominants semblent frappés d’amnésie.

Parlons maintenant des responsabilités…

Les médias « officiels » doivent arrêter de recevoir presque chaque jour des racistes et semeurs de haine. Cela suffit ! Condamner aussi toutes ces interventions à l’étranger au nom de « l’Occident » qui sèment la guerre civile, l’humiliation dans les populations. Les USA et leurs valets de l’OTAN (*1), dont les gouvernements français, ont fait pousser des « talibans » en Afghanistan, puis en Irak, en Lybie, en Syrie. Ils ont même contribué ainsi à les armer. Stop aussi au soutien aux régimes ignobles d’Arabie … Lire la suite…

L’impasse de la guerre

24 septembre 2014, le Parlement est “informé” que notre pays rentre une fois de plus en guerre !L’histoire retiendra aussi de ce bien triste jour que le Parlement aura été privé du droit de se prononcer sur l’engagement de la France dans une nouvelle guerre sans l’aval de l’ONU. Pourtant, le monde vit des heures graves et périlleuses, tout particulièrement aux portes de l’Europe. Le mot guerre est aujourd’hui revendiqué, répété presque avec une sorte de gourmandise par ses promoteurs. La … Lire la suite…

Les interventions, la déstabilisation, sale tâche des occidentaux.

Afghanistan, Irak, Lybie, … ce sont les peuples qui paient le prix fort des politiques aventurières de “l’occident”. Pays anéantis, déchirés, peuples qui souffrent, qui s’entre-tuent, qui doivent s’exiler.Quels lamentables résultats dont les USA, la France, l’UE, l’OTAN, les émirats, (tout le clan US) n’ont pas de quoi être fiers.La déstabilisation de l’Ukraine par ces mêmes “occidentaux” conduit au même résultat : guerre civile, réfugiés, tout un peuple qui souffre.Dans l’Humanité Dimanche du 21 au 27 août Jean Ziegler fait le … Lire la suite…