Ce système conduit les gens à devenir les complices de ce qui les broie

Christophe Dejours : « Ce système conduit les gens à devenir les complices de ce qui les broie »

Chiffres, objectivité… l’idéologie gestionnaire est générale.
Cheval de Troie du néolibéralisme, elle conditionne chacun à collaborer à cette mécanique folle et délétère, dont Christophe Dejours démonte un à un les rouages.

Après une première audience technique en décembre 2018, le procès des suicides à France Télécom, qui s’ouvrira en mai, devrait marquer 2019. Didier Lombard, le PDG de France Télécom entre 2005 et 2011, et six cadres sont renvoyés devant la justice pour « harcèlement moral ». À travers eux, c’est l’organisation du travail provoquant cette vague de suicides qui est mise en accusation, celle qui n’a que la gestion pour alpha et oméga. Depuis plus de trente ans, Christophe Dejours explore l’impact de l’organisation du travail sur la santé mentale des travailleurs. Il dénonce le danger que fait courir la gouvernance par les nombres aux entreprises, aux services publics mais aussi à la société entière.

“Le matraquage est gigantesque. 99 % des gens, des journalistes jusqu’aux scientifiques mêmes, croient à cette objectivité des chiffres.”

Lire l’interview complet en PDF

lien vers l’article original


Il est d’ailleurs impressionnant de constater que l’immense majorité de la population a intérêt à abattre ce système qui la maltraite, mais qu’il se trouve toujours une majorité suffisante pour le maintenir en place !

Quelques liens :


Quelques unes de mes citations préférées qui me semblent ici appropriées…

Bossuet : “Nous nous affligeons des effets mais nous continuons à adorer les causes.”

Noam Chomsky : “La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures.” 

Gianfranco Censor : “ Le plus grand succès de notre civilisation moderne est d’avoir su mettre au services de ses dirigeants une incomparable puissance d’illusion.”

Albert Einstein : “Le Monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui regardent et laissent faire.”

La Boétie, 1576 : “Il est incroyable de voir comme le peuple, dès qu’il est assujetti, tombe soudain dans un si profond oubli de sa liberté qu’il lui est impossible de se réveiller pour la reconquérir : il sert si bien, et si volontiers, qu’on dirait à le voir qu’il n’a pas seulement perdu sa liberté mais gagné sa servitude..” dans Discours de la servitude.

Malcolm X : “Si  vous n’êtes pas vigilant, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.”

Malcolm X : “Si vous continuez à écouter les médias, vous allez finir par vous battre entre pauvres.”

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.