Détournement d’avion : les précurseurs n’aiment pas être imités…

PIRATAGE D’ÉTAT 1956 et 2013

Détournement d’avion par un État, il y a eu des précurseurs : la France et les USA !

Le 22 octobre 1956 la France a détourné l’avion dans lequel se trouvaient cinq dirigeants algériens, dont Ben Bella, afin de les capturer et les emprisonner.
 

En 2016 les USA et leurs valets de l’OTAN ont forcé l’avion présidentiel bolivien d’Evo Morales à se poser à Vienne afin de l’inspecter, au mépris de toutes les règles internationales.


 

22 octobre 1956 : Menottés à Alger , les dirigeants du FLN dont l’avion DC-3 d’Air Atlas-Air Maroc a été piraté quelques heures plus tôt par la très colonialiste IVe République française .
 
De gauche à droite : Ahmed Ben Bella , Mohamed Boudiaf , Aït Ahmed Hocine , Mohamed Lacheraf et Mohamed Khider , les leaders du FLN dont l’avion a été intercepté par l’armée française en octobre 1956 , lorsque la France inventa en fait ce processus d’enlèvement en s’improvisant pirate de l’air sur fond de Guerre coloniale en Algérie . Ce précédent qui plonge dans l’histoire militaire et coloniale française est resté comme “le détournement de l’avion du FLN”. Ainsi le combattant de l’indépendance algérienne Ahmed Ben Bella , par exemple , ne participera pas activement aux plus longues années de la Guerre d’Algérie , l’armée française le retenant captif à la Prison de la Santé , ensuite sur l’Ile d’Aix puis en résidence surveillée .
Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.