Présidentielle 2022, la charrue avant les bœufs ou le bon sens ?

2022 : Mélenchon, candidat de la LFI, propose un accord aux communistes.
Remarque de Fabien Roussel :
« Je pourrais aussi répondre à Jean-Luc que comme nous partageons beaucoup de choses, que nous l’avons soutenu pendant deux campagnes présidentielles, il pourrait pourquoi pas lui aussi nous soutenir cette fois-ci. »

Share Button

2 réflexions au sujet de “Présidentielle 2022, la charrue avant les bœufs ou le bon sens ?”

  1. Tudy K : C’est pb, c’est que Meluch prend les choses à l’envers. Au lieu de travailler le programme, les idées et fédérer les énergies, il se contente de se mettre en avant… faisant une fois de plus de cette démarche une affaire d’égo…en écho à ce triste défaut de la Veme modèle 62… la personnalisation du scrutin et le déficit démocratique qui en résulte

    Répondre

Répondre à Surroca Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.