Barrages, aéroports, autoroutes, tout cela nous appartient ! Non aux cadeaux aux capitalistes et à leurs actionnaires. Macron brade le patrimoine de notre pays.

  La vente à la découpe de la France Aéroports, Macron veut donner ADP au privé : l’article du journal L’Humanité   https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-nicole-ferroni/le-billet-de-nicole-ferroni-13-mars-2019 Interview du sénateur Fabien Gay dans La midinale de Regards, le 13 mars 2019   Énergie, électricité Les barrages hydroélectriques, un fleuron de notre patrimoine que Macron et ses godillots veulent donner aux requins   et, en plus, la CRF – Commission de Régulation de l’Energie – cherche à obtenir la désintégration d’EDF ! Voici à ce sujet … Lire la suite…

Ce système conduit les gens à devenir les complices de ce qui les broie

Christophe Dejours : « Ce système conduit les gens à devenir les complices de ce qui les broie »

Chiffres, objectivité… l’idéologie gestionnaire est générale.
Cheval de Troie du néolibéralisme, elle conditionne chacun à collaborer à cette mécanique folle et délétère, dont Christophe Dejours démonte un à un les rouages.

Après une première audience technique en décembre 2018, le procès des suicides à France Télécom, qui s’ouvrira en mai, devrait marquer 2019. Didier Lombard, le PDG de France Télécom entre 2005 et 2011, et six cadres sont renvoyés devant la justice pour « harcèlement moral ». À travers eux, c’est l’organisation du travail provoquant cette vague de suicides qui est mise en accusation, celle qui n’a que la gestion pour alpha et oméga. Depuis plus de trente ans, Christophe Dejours explore l’impact de l’organisation du travail sur la santé mentale des travailleurs. Il dénonce le danger que fait courir la gouvernance par les nombres aux entreprises, aux services publics mais aussi à la société entière.

Lire la suite…

Salaire, cotisation, travail, capital : parlons-en.

D’où vient la richesse ? La richesse est créée par le travail, par les travailleurs. Le PIB (Produit Intérieur Brut) est la richesse créée dans le pays en un an. Une partie sert à payer le travailleur, une autre est le profit.   Comment est-elle répartie ? Une partie du profit est réinvestie dans l’entreprise, l’investissement (entretien, modernisation, développement), donc utile socialement. Et tout le reste est partagé entre les actionnaires en dividendes, qui en font ce qu’il veulent, sans rendre … Lire la suite…

Gilets jaunes : RIC ou Justice Sociale ? Attention au piège..

  1. Le RIC : Référendum d’Initiative Citoyenne
  2. Les réponses de Macron aux gilets jaunes : 4 mesurettes, grand débat, répression.

Le RIC

C’est une revendication qui a fleuri en fin d’année sur les rond-points des gilets jaunes. Face à l’absence flagrante de démocratie, la population demande à pouvoir s’exprimer et donner son avis. C’est très légitime. Le système actuel fait qu’une personne peut être élue à la présidentielle à la suite de circonstances et non sur un programme, et qu’ensuite qu’elle fasse absolument ce qu’elle veut pendant cinq ans, avec aucun moyen légal de l’arrêter !

Lire la suite…

La violence de l’État macronien

(en bleu des liens vers des documents associés) Macron s’est fait élire par une minorité en profitant des circonstances et du caractère complétement dépassé de notre constitution, avec cette élection présidentielle concours d’individus, remplaçant un débat sur une orientation. De plus le prince élu peut, avec ce système, régner comme il l’entend pendant cinq ans en méprisant les élus et la population. Celui qui s’était présenté comme “ni de gauche ni de droite” applique de fait une politique brutale extrêmement à … Lire la suite…

Révolte des Gilets Jaunes. L’issue sera jaune, rouge, ou brune, cela dépend de nous tous.

(en bleu des liens vers des documents associés) Tant de frustrations accumulées depuis des années ! Cela explose enfin.. Une origine lointaine : Il faut remonter au moins à 2005. Après une campagne d’explication exceptionnelle les français rejettent nettement le TCE “Traité Constitutionnel Européen”. Le pouvoir en place n’en tient absolument pas compte, et nos dirigeants font comme ils l’avaient envisagé en imposant leur traité européen ultralibéral et antidémocratique. Comment croire alors que nous sommes en démocratie ? Ensuite c’est une … Lire la suite…

Énergie : bien public ou source de profit ?

Main basse sur l’énergie

film réalisé par Gilles Balbastre, 2018, à votre disposition sur Internet

Et si derrière le terme policé de « libéralisation des services publics » se cachait en réalité une vaste opération de grand banditisme ? Particularité d’une démocratie, une telle opération ne peut être encadrée que par des lois, réglementée par des décrets, certifiée par le personnel politique et applaudie par grand nombre de journalistes aux ordres.

Depuis 2007, le secteur de l’énergie est entièrement ouvert à la concurrence et faute d’informations, les conséquences funestes de cette dérégulation ont du mal à percer le mur du silence médiatique.

La hausse exponentielle des factures, l’accroissement de la précarité énergétique, sont la partie visible de l’iceberg.

La partie immergée, la plus massive, est peu perceptible. C’est pourtant là que se réalise le braquage de l’argent public, le hold-up des biens de la nation, les agissements des nouveaux maffieux.

Alors, quoi de plus évident que de réaliser un documentaire sur le sujet à partir d’un feuilleton culte des années 60, Les Incorruptibles.

« Main basse sur l’énergie » est bâti autour de six épisodes et déroule, comme dans Les Incorruptibles, son lot de gangsters, de big boss, de seconds couteaux, de politiciens plus ou moins véreux. Sans oublier Eliot Ness, le flic vertueux d’antan transformé en syndicaliste résolu, garant d’un service public de l’énergie plus que jamais indispensable.

Alors pour découvrir un des « casses du siècle », il vous suffit de vous précipiter sur www.mainbassesurlenergie.com.

 

Lire la suite…