Privatiser l’électricité, une aberration du libéralisme européen. Les 5 pires arnaques. Renationalisons !

Le Youtubeur Osons Causer est revenu plus en détails sur les “5 pires arnaques de l’électricité privatisée”. Il décrypte les limites du système actuel et l’importance d’une renationalisation. Les CSEC EDF et ENEDIS recommandent vivement le visionnage de cette vidéo d’utilité publique ! 😉 Nationalisons EDF Refusons les règles aberrantes imposées par l’UE L’énergie doit être un bien commun (quel beau mot !) à l’abri des spéculations et de la bourse La pétition pour une énergie publique Mes articles précédents sur … Lire la suite…

Chili : victoire de la gauche de rupture avec le néolibéralisme

Premiers enseignements historiques et politiques. Gabriel Boric, l’alternative chilienne Par Olivier Compagnon, professeur d’histoire contemporaine à l’institut des hautes études de l’Amérique latine. Hormis la chaleur de l’été austral, le soir du dimanche 19 décembre 2021 a eu des airs de 4 septembre 1970 à Santiago du Chili et les dizaines de milliers de personnes arpentant les rues de la capitale ne s’y sont pas trompées, en scandant jusqu’au bout de la nuit : « Le peuple uni ne sera jamais vaincu » (« … Lire la suite…

Management et novlangue, deux armes du libéralisme..

Pour faire accepter ses méfaits le capitalisme utilise des voies diverses et agit tous azimuts. Cela fait partie de la guerre idéologique que nous subissons. On a vu les effets néfastes du “management néolibéral” chez France Télécom. Quant à la lutte idéologique véhiculée par le vocabulaire – on ne dit plus “employé” mais “collaborateur” – on est arrivé à une novlangue dont le ridicule masque mal la propagande et la mise en condition qui se cachent derrière.

Libéralisme : capitalisme destructeur (-1-)

1 – Dividendes, 2017 année de tous les records Des sommes folles qui échappent à l’investissement, sont perdues, et aggravent les inégalités sur la planète. L’année dernière, les actionnaires ont été à la fête : ils ont touché plus de 1 000 milliards d’euros. Jamais les multinationales ne leur avaient reversé autant d’argent, particulièrement dans le secteur de la finance. Les distributions de dividendes dans le monde ont explosé de 7,7 % en un an. C’est historique, selon le cabinet de gestion d’actifs … Lire la suite…

Libéralisme : capitalisme destructeur (-2-)

2 – L’Antisocial mène la guerre de classes Privilégié(s)   Destruction Vous vous sentez « privilégiés », vous ? Demandez aux cheminots ce qu’ils en pensent, alors qu’une campagne médiatico-politique s’acharne à les jeter en pâture. Vieille pratique de la doxa libérale à propos de la question sociale. L’autre jour, la ministre des Transports parlait des agents de la SNCF en précisant qu’ils cheminaient dans la vie professionnelle munis d’« un sac à dos » – référence à peine voilée aux fameux « parachutes dorés » des hyper-riches… Dans … Lire la suite…

Naomi Klein : Dire NON ne suffit plus ! “Le plus grand succès du néolibéralisme : la colonisation de nos imaginaires.”

Être ou avoir… « Le progrès social, c’est celui qu’on se paie soi-même. » Emmanuel Macron, en répondant avec arrogance à une dame qui l’interpellait, a résumé sa philosophie. Adieu l’ambition de civilisation, l’avenir en commun ! Aux yeux du président, la politique n’est plus. Reste la débrouille individuelle, la passion du lucre, avoir tout pour ne pas être rien… L’avenir des jeunes ? Il faut qu’ils « aient envie de devenir milliardaires ! » lançait-il quand il était ministre de … Lire la suite…

2-Libéralisme

Capitalisme – Libéralisme – Néolibéralisme : le même danger pour les peuples C’est quoi ? Organismes officiels de mise en place du libéralisme. Des personnalités politiques au service du libéralisme Le règne de la finance Des traités pour imposer le libéralisme Conséquences Il faut en sortir, et c’est possible I – C’est quoi ? Les chantres de cette idéologie sont Margaret Thatcher et Ronald Reagan qui ont mis en pratique ces théories dans les années 1980. Il s’agit d’une idéologie qui … Lire la suite…

Réponse à Emmanuel Macron : la liberté est une valeur de gauche, pas le libéralisme

Une vaste offensive est à l’œuvre pour casser non seulement les conquêtes sociales mais aussi le logiciel même de la gauche qui autorisa ces conquêtes. Vous trouverez ci-dessous une réponse fort bienvenue à Emmanuel Macron, signée par Manuel Cervera-Marzal, du bureau de la Fondation Copernic. Il faut être d’une grande naïveté ou d’un grand cynisme pour ne pas voir que la gauche des opprimés et le libéralisme des oppresseurs sont irréconciliables. Cher Monsieur Macron,

“Social-libéralisme”, cela a t-il un sens ?

 le 31 Janvier 2014 l’Humanité des débats. « Social-libéralisme », cela a-t-il un sens ? table ronde Gilles Finchelstein, directeur de la Fondation Jean-Jaurès. Jacques Fournier, conseil scientifique de la Fondation Res Publica et auteur (1). Pierre Khalfa, coprésident de la Fondation Copernic. Alain Obadia, président de la Fondation Gabriel-Péri. Thierry Pech, directeur général de la Fondation Terra Nova. Rappel des faits : Lors de sa conférence de presse du 14 janvier 2014, François Hollande s’est affirmé « social-démocrate », pour la première fois … Lire la suite…

Traités européens, dette, monnaie unique européenne, monnaie commune mondiale..

Europe : pister l’argent par Ernest Hernandez (Agde), dans le courrier des lecteurs de l’Humanité des débats du 3 juin 2022 L’Humanité du 25 mai (voir en fin de page ci-dessous) aborde la question de la “désobéissance” aux traités européens. Un certain nombre de problèmes concrets sont listés ainsi que les moyens de les résoudre. Mais ne convient-il pas de se défaire méthodiquement des traités européens de ta même manière que Denis Kessler, vice-président du Medef, voulait “se défaire méthodiquement du programme … Lire la suite…

Réflexions après le premier tour de l’élection présidentielle

La déclaration de Fabien Roussel au soir du premier tour le 10 avril Quelques réflexions, personnelles, et aussi trouvées sur les réseaux sociaux. A discuter, évidemment.. Et évolutif. Sur le vote utile Les 3 premiers sont arrivés là grâce au “vote utile”. Ils ont lors des dernières semaines pompé des voix aux autres candidats de leur camp. Avec des réflexes du genre “on ne vote pas pour ceux qui vont perdre, même si on les préfère”, “votons pour celui qui a … Lire la suite…

Arguments – Dernière ligne droite, pour un vote bien à gauche ! Et pour la suite… car pour nous ce n’est qu’un début.

Macron, c’est le recul social, c’est le mépris, ce sont les affaires et les cadeaux à la finance. Dans une démocratie cela suffirait à le disqualifier. Les nombreuses affaires, depuis Benalla jusqu’à la dernière en date avec Mac Kinsey auraient constitué une vague de protestations et sans doute de démissions dans beaucoup d’autres pays. Ici, on s’habitue. Les médias font le service minimum, c’est normal quand on sait à qui elles appartiennent. Heureusement qu’il y a eu cette commission d’enquête conduite … Lire la suite…

Une primaire à gauche ? Entre des personnages ou entre des programmes ?

Les sociaux démocrates Hidalgo et Montebourg, en difficulté dans les sondages, proposent une “primaire à gauche” pour la présidentielle. Est ce bien sérieux ? On choisirait donc une personne censée représenter “la” gauche au sein à la fois de la gauche d’accompagnement du libéralisme et de la gauche qui combat ce libéralisme, donc pour appliquer quel programme ? Il y a des leçons à tirer du passé récent : qui est responsable du découragement des gens de gauche (“la gauche la droite c’est pareil, … Lire la suite…