L’ambassadrice d’Israël rejetée de Sciences-Po Rennes

[VENUE DE L'AMBASSADRICE D'ISRAEL A L'IEP DE RENNES] Nous, étudiants de Sciences Po Rennes, déclarons que nous sommes fermement opposés à la tenue de cette conférence. Aliza Bin Noun s’est invitée au sein de notre établissement pour représenter l’Etat d’Israël, un état colonisateur gouverné par l’extrême droite. Israël, la soi-disant seule démocratie du Moyen-Orient, viole depuis des décennies le droit international et continue d’imposer un régime d’apartheid violent aux Palestiniens en dépit de l’indignation internationale. L’apartheid, nous le rappelons, désigne un régime où une partie de la population subit des discriminations et une exclusion fondée sur des critères de races, d'ethnies ou de religions. Ce mois-ci, l’Etat d’Israël ainsi que les Etat-Unis ont fait pression sur l’ONU pour supprimer un de ses rapports rédigé par deux américains spécialistes du droit international, Richard Falk et Virginia Tilley, concluant qu’« Israël est coupable de politique et de pratiques constitutives du crime d’apartheid ». Cela a conduit, en signe de protestation, à la démission de la secrétaire générale adjointe des Nations unies, Rima Khalaf. Quotidiennement, en Israël et dans les territoires palestiniens occupés, les autorités israéliennes procèdent à des expulsions forcées ainsi qu’à des démolitions d’habitations palestiniennes en Cisjordanie alors qu’elles continuent d’y promouvoir ses colonies illégales. En 1974, on recensait 2019 colons israéliens en Cisjordanie. En 2013, ils étaient 500 000. L’extension incessante des colonies israéliennes ne cesse de faire reculer la possibilité pour les Palestiniens d’avoir leur propre Etat puisqu’elles induisent un morcellement de leur territoire, morcellement voulu par Israël. Cette dernière impose aussi des restrictions sévères à la liberté de circulation des Palestiniens et maintient depuis 10 ans un blocus militaire sur la bande de Gaza, imposant à 1,9 million d’habitants des conditions de vie inhumaines. Depuis de nombreuses années, l’armée israélienne assassinent des civils, y compris des enfants, et jettent en prison celles et ceux qui osent défier leur occupation. Elle use de la torture en toute impunité sur ses détenus. Fréquemment, Israël exerce des attaques massives à l’encontre des palestiniens sous couvert de légitime défense : en 2009, avec l’opération Plomb Durci à Gaza, 1300 palestiniens sont morts, 5000 ont été blessés, pour 13 morts du côté israéliens. En 2014, 1460 palestiniens à Gaza ont périt sous les bombardements israéliens. D’après le gouvernement israélien, 47% de ces morts étaient des terroristes. Le peuple palestinien est totalement démuni face à l’Etat israélien qui possède l’une des armées les plus puissantes du monde. Le budget annuel de l'armée israélienne en 2015 était de 18,6 milliards de dollars et il ne cesse d’augmenter. Ces dernières semaines, l'ambassade d’Israël, que Madame Aliza Bin Noun dirige, a multiplié les pressions sur plusieurs universités dans le but d'empêcher la tenue des événements de l'International Apartheid Week qui devaient se tenir partout en France. Certains militants de l'Association France Palestine Solidarité à Rennes ont été par la suite menacés de mort et de viol par des militants d'extrême droites pro-Israël. Nous ne comprenons pas comment une représentante du gouvernement israélien peut s'octroyer le droit de parler au sein des universités françaises tout en niant celui des militants contre l’occupation israélienne à exprimer leur solidarité envers les Palestiniens. C’est la campagne de boycott international qui a réussit à venir à bout du régime d’apartheid en Afrique du Sud. Ainsi, nous exigeons l’abrogation de la circulaire interdisant la campagne BDS en France et nous revendiquons la nécessité d’un boycott total envers l’Etat d’Israël afin que les palestiniens et les palestiniennes puisse enfin accéder à la liberté et à la dignité. Comme l’a dit Mandela « Notre liberté est incomplète sans la liberté du peuple palestinien ». Ainsi, pour protester contre la politique d’Israël, nous vous demandons à tous de bien vouloir quitter la salle pour faire en sorte que cette conférence n’ait pas lieu. Si vous hésitez encore, sachez que madame Aliza Bin Noun, ici présente, nie l’existence des colonies israélienne en Cisjordanie et a été la cheffe du Bureau politique du ministre israélien des Affaires étrangères Liberman en 2012 qui a de magnifiques citations dont celle-ci au sujet des prisonniers palestiniens « Je propose de les transporter en autocars jusqu’à la mer morte pour les noyer ».

Publié par Jeunes Communistes 35 sur vendredi 31 mars 2017

[VENUE DE L’AMBASSADRICE D’ISRAËL A L’IEP DE RENNES le jeudi 30 mars 2017] Nous, étudiants de Sciences Po Rennes, déclarons que nous sommes fermement opposés à la tenue de cette conférence. Aliza Bin Noun s’est invitée au sein de notre établissement pour représenter l’Etat d’Israël, un état colonisateur gouverné par l’extrême droite. Israël, la soi-disant seule démocratie du Moyen-Orient, viole depuis des décennies le droit international et continue d’imposer un régime d’apartheid violent aux Palestiniens en dépit de l’indignation internationale.  L’apartheid, nous le rappelons, désigne un régime où une partie de la population subit des discriminations et une exclusion fondée sur des critères de races, d’ethnies ou de religions. Ce mois-ci, l’Etat d’Israël ainsi que les Etat-Unis ont fait pression sur l’ONU pour supprimer un de ses rapports rédigé par deux américains spécialistes du droit international, Richard Falk et Virginia Tilley, concluant qu’« Israël est coupable de politique et de pratiques constitutives du crime d’apartheid ». Cela a conduit, en signe de protestation, à la démission de la secrétaire générale adjointe des Nations unies, Rima Khalaf.

Lire la suite…

Les amis de nos dirigeants.

LE BILLET DE MAURICE ULRICH À quel prix? Une plaque remerciant le roi d’Arabie saoudite pour sa contribution à la rénovation de l’Institut du monde arabe à Paris a été dévoilée lundi en présence du ministre saoudien des Affaires étrangères et du président de l’institut, l’ancien ministre Jack Lang. C’est un nouveau témoignage de l’excellence des relations entre la France, enfin, une partie de la France, et le royaume wahhabite, quelques mois après la remise de la Légion d’honneur au ministre de … Lire la suite…

Le peuple syrien victime, les responsables multiples

La situation en Syrie est catastrophique pour la population civile et le pays est détruit. Et les médias en ce moment en font largement écho. Tant mieux. Mais pourquoi ne protestaient-ils pas dès le début quand les grandes puissances ont déclenché le chaos dans ce pays et toute la région ? le mensonge éhonté des « armes de destruction massive » l’intervention militaire qui a suivi la déstabilisation volontaire de toute cette région le soutien aux monarchies peu fréquentables (Arabie Saoudite, Qatar, Emirats … Lire la suite…

Syrie : massacres, mensonges et manipulations

En Syrie les intérêts divergents s’affrontent dans une confusion difficile à comprendre. Le prétexte est de combattre l’EI et Daesh. Mais certains le font avec des alliés qui sont des ennemis de ceux qui le font avec d’autres alliés, pour dire simple.. Et la population est au milieu de tout ça. Les forces gouvernementales syriennes combattent Daesh tout en voulant reprendre le pouvoir sur l’ensemble de leur territoire, ce qui est légitime. Les Russes aident ceux-ci et sont efficaces contre Daesh, … Lire la suite…

Nous ne sommes plus en démocratie !

Avec Hollande/Valls/Cazeneuve/Urvoas/Le Drian le pouvoir en place vire rapidement vers l’autoritarisme et bafoue la démocratie.  La loi Travail imposée brutalement Le refus de discussion des articles à l’Assemblée L’application continue du 49.3 pour empêcher un vote Le mépris de la population et des syndicats qui rejettent massivement ce texte L’utilisation brutale de la police et la manipulation continue L’exploitation de l’attentat de Nice L’attentat du 14 juillet à Nice sert de prétexte à une manipulation odieuse de la part du gouvernement … Lire la suite…

par CARLOS MOREIRA, secrétaire général de la Fédération nationale des industries chimiques CGT

Télécharger la déclaration au format PDF
La guerre, que subissent au quotidien des populations civiles d’autres pays, qui était jusqu’à ce jour vue au travers d’un écran de télévision, a frappé sur le territoire français des hommes et des femmes innocents. Ce jour-là restera un jour noir pour la démocratie. Cette horreur viendra-t-elle réveiller les consciences pour ouvrir des perspectives d’avenir pour la paix, les droits et les libertés ? Ou bien, à l’inverse, va-t-elle servir à des instrumentalisations politiciennes, amplifiant les divisions, le racisme, ou à engager des attaques contre les libertés ?

Lire la suite…

« Soyons des va-t-en-paix ! »

Clémentine_Autain220Le Monde.fr |

Par Clémentine Autain
Nous sommes sur une terrasse à Paris, en concert au Bataclan, au Stade de France à Saint-Denis. Face à la barbarie qui a frappé aveuglément, la compassion, la tristesse, l’amour de la vie nous relie. Fidèle à son sens étymologique, l’émotion nous met en mouvement. Mais dans quelle direction ? Quels choix politiques nous permettront d’anéantir Daech ? L’heure est venue de tirer les leçons de quinze ans d’inefficacité politique à combattre l’intégrisme islamique et le terrorisme.

Lire la suite…