Les amis de nos dirigeants.

LE BILLET DE MAURICE ULRICH
À quel prix?

Une plaque remerciant le roi d’Arabie saoudite pour sa contribution à la rénovation de l’Institut du monde arabe à Paris a été dévoilée lundi en présence du ministre saoudien des Affaires étrangères et du président de l’institut, l’ancien ministre Jack Lang. C’est un nouveau témoignage de l’excellence des relations entre la France, enfin, une partie de la France, et le royaume wahhabite, quelques mois après la remise de la Légion d’honneur au ministre de l’Intérieur et prince héritier Mohammed Ben Nayef, par François Hollande lui-même. Entre-temps, le 8 octobre, l’aviation saoudienne a ajouté cent quarante morts civils aux plus de dix mille causés par la guerre qu’elle mène au Yémen en bombardant une cérémonie funéraire ; quelques dizaines d’exécutions capitales se sont ajoutées aux 153 de 2016 ; les femmes y sont toujours « mineures » et le blogueur Raïf Badaoui reste condamné à mille coups de fouet. Cinq millions d’euros pour l’Institut du monde arabe. Le prix de l’oppression et du sang.

Le peuple syrien victime, les responsables multiples

La situation en Syrie est catastrophique pour la population civile et le pays est détruit. Et les médias en ce moment en font largement écho. Tant mieux. Mais pourquoi ne protestaient-ils pas dès le début quand les grandes puissances ont déclenché le chaos dans ce pays et toute la région ?

  • le mensonge éhonté des « armes de destruction massive »
  • l’intervention militaire qui a suivi
  • la déstabilisation volontaire de toute cette région
  • le soutien aux monarchies peu fréquentables (Arabie Saoudite, Qatar, Emirats Unis, etc) qui jetaient de l’huile sur le feu
  • la vente de Rafales à l’Arabie Saoudite qui les utilise pour détruire l’Ethiopie
  • la complaisance avec la Turquie, soutien larvé de Daech et Etat Islamique (E.I.)
  • le chaos semé en Libye par nos armées, et la guerre civile affreuse qui en résulte
  • etc.. on pourrait continuer hélas

Le pauvre peuple Syrien (on pourrait lui associer celui de Libye) est en fait victime d’une lutte violente entre deux grandes coalitions, et les « occidentaux », au lieu de chercher à apaiser, ont apporté leur soutien actif à l’un des camps pour des raisons peu avouables.

D’un coté les sunnites soutenus par l’Arabie Saoudite, le Qatar, les Emirats, les Etats Unis, l’OTAN, la Turquie d’Erdogan, la France, l’Allemagne, le Canada,..,
de l’autre les chiites soutenus par l’Iran, la Russie, les Kurdes (qui combattent efficacement l’E.I. mais sont la cible de la Turquie),..
Derrière tout cela aussi, évidemment, des intérêts pétroliers et géopolitiques. La notion de « démocratie » n’a rien a voir la dedans. On choisit nos dictateurs… suivant les besoins.
Et les médias persuadent efficacement : il y a les méchants russes et les gentils « rebelles », (on aurait même oublié l’existence de l’E.I.), et nos dirigeants ne se préoccupent que du bien de la population syrienne… tant qu’à faire.  Pas si simple.
En liaison avec tout cela le rôle néfaste de l’OTAN, la nécessité de refonder l’ONU.

Quelques documents à ce sujet :

et quelques anciens articles de ce blog :

et une intervention passée  (2012 ?) de Ron Paul aux USA qu’il est opportun de rappeler

Syrie : massacres, mensonges et manipulations

En Syrie les intérêts divergents s’affrontent dans une confusion difficile à comprendre. Le prétexte est de combattre l’EI et Daesh. Mais certains le font avec des alliés qui sont des ennemis de ceux qui le font avec d’autres alliés, pour dire simple.. Et la population est au milieu de tout ça.
Les forces gouvernementales syriennes combattent Daesh tout en voulant reprendre le pouvoir sur l’ensemble de leur territoire, ce qui est légitime.
Les Russes aident ceux-ci et sont efficaces contre Daesh, en ayant aussi comme objectif d’empêcher les occidentaux de s’emparer du pouvoir et des ressources de la région.
Les « occidentaux », Etats Unis et leurs valets de l’OTAN (Royaume Uni, France, Allemagne) tout en luttant timidement contre Daesh et en livrant des armes à l’Arabie Saoudite qui aide Daesh, et en armant des « casques blancs » au rôle douteux, veulent avant tout faire chuter le régime syrien de Bachar el Assad afin de le remplacer par un pouvoir qui soit à leur botte.
La Turquie, tout en favorisant le ravitaillement des islamistes à sa frontière, prétend les combattre mais a pour principal objectif de massacrer les Kurdes, qui eux sont les seuls vrais et efficaces combattants contre Daesh.
Au milieu de tout cela il y a des ressources pétrolières, des oléoducs, et de pauvres syriens qui prennent des bombes sur la tête…

Quelques liens vers des avis non conventionnels :

Une analyse de la guerre en Syrie par Caroline Galactéros

Une journaliste britannique de retour d’Alep : «Les médias occidentaux vous mentent !»

« Si l’on cesse d’armer les rebelles, nous aurons la paix demain en Syrie » par l’ex-otage Theo Padnos

La journaliste britannique Vanessa Beeley, tout juste de retour d’Alep révèle la gigantesque intox médiatique

Les raisons de la guerre en Syrie, un point de vue édifiant :

Un reportage sur France 2 montre bien le lien avec le problème des gazoducs et explique les camps en présence :
(il y a encore des journalistes qui font vraiment bien leur travail et ça c’est plutôt encourageant)  :

Nous ne sommes plus en démocratie !

Avec Hollande/Valls/Cazeneuve/Urvoas/Le Drian le pouvoir en place vire rapidement vers l’autoritarisme et bafoue la démocratie.

  •  La loi Travail imposée brutalement
  • Le refus de discussion des articles à l’Assemblée
  • L’application continue du 49.3 pour empêcher un vote
  • Le mépris de la population et des syndicats qui rejettent massivement ce texte
  • L’utilisation brutale de la police et la manipulation continue
  • L’exploitation de l’attentat de Nice

L’attentat du 14 juillet à Nice sert de prétexte à une manipulation odieuse de la part du gouvernement

Dès le lendemain nos ministres lançaient :

Il faut prolonger l’état d’urgence. Or, on l’a bien vu, l’état d’urgence ne sert à rien, sinon a mettre en veille la légalité républicaine, à instaurer un flicage généralisé, à contourner la justice.

Il faut un contrôle aux frontières !  Or le coupable de l’attentat habitait Nice !

La ville de Nice est la ville la plus fliquée de France, plus de 1200 caméras et des policiers partout. Quelle efficacité ?

Nos responsables politiques ont décrété dès le lendemain, alors qu’il n’y avait aucune preuve, que c’était un attentat islamiste. Le déséquilibré était  sujet à une « conversion rapide à l’intégrisme ». Quelle hâte à conclure…

Une petite remarque à ce sujet : en 2015 un pilote allemand écrase volontairement son avion A320 dans les Alpes tuant 150 personnes, en 2016 un chauffeur de camion fonce sur la foule à Nice et tue 84 personnes. Les deux sont reconnus comme déséquilibrés et dépressifs. L’un s’appelle Andréas et n’est pas soupçonné de « conversion rapide », cela n’est venu à l’idée de personne. L’autre s’appelle Mohamed, donc là c’est évident, il ne peut pas être que déséquilibré…

Instauration d’un état d’urgence permanent, application répétée et abusive du 49.3, déclarations hasardeuses et mensongères, propagande tentant à diviser les citoyens, manipulation de l’information,  répression des luttes sociales, atteinte au droit d’informer, complaisance avec le dictateur Erdogan en Turquie, soutien du régime d’extrême droite et d’apartheid d’Israël, soutien aux dictatures islamistes du Proche Orient, participation active aux expéditions militaires de l’OTAN à l’étranger, record de ventes d’armes y compris à des pays peu recommandables… la liste est décidément trop longue des actes droitiers et dangereux du gouvernement socialiste.

Il crée ainsi une ambiance détestable qui fait le jeu de la droite et de l’extrême droite, qui fait aussi le jeu des extrémistes qu’il prétend combattre.

 

Le communiqué de la LDH, Ligue des Droits de l’Homme

http://www.ldh-france.org/quatrieme-prorogation-letat-durgence-demagogie-au-lieu-du-debat-democratique/

HollandeSyrie

Un article de Ouest France du 5 juin 2016 « Record de vente d’armes par la France »

France_marchand_d_armes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

piege_islamisme_fascisme

« J’ai fait un rêve », un texte de Damien Loup https://blogs.mediapart.fr/damien-loup/blog/180716/un-reve
Le même en PDF

CONTRE LE TERRORISME ET POUR LA PAIX Stoppons nos frappes en Syrie et renforçons l’ONU par Chloé Maurel Docteure en histoire, spécialiste des Nations unies, dans l’Humanité du 21 juillet 2016

Attentat de Nice: dans l’horreur, raison garder et exercer

par CARLOS MOREIRA, secrétaire général de la Fédération nationale des industries chimiques CGT

Télécharger la déclaration au format PDF
La guerre, que subissent au quotidien des populations civiles d’autres pays, qui était jusqu’à ce jour vue au travers d’un écran de télévision, a frappé sur le territoire français des hommes et des femmes innocents. Ce jour-là restera un jour noir pour la démocratie. Cette horreur viendra-t-elle réveiller les consciences pour ouvrir des perspectives d’avenir pour la paix, les droits et les libertés ? Ou bien, à l’inverse, va-t-elle servir à des instrumentalisations politiciennes, amplifiant les divisions, le racisme, ou à engager des attaques contre les libertés ?

Lire la suite…

« Soyons des va-t-en-paix ! »

Clémentine_Autain220Le Monde.fr |

Par Clémentine Autain
Nous sommes sur une terrasse à Paris, en concert au Bataclan, au Stade de France à Saint-Denis. Face à la barbarie qui a frappé aveuglément, la compassion, la tristesse, l’amour de la vie nous relie. Fidèle à son sens étymologique, l’émotion nous met en mouvement. Mais dans quelle direction ? Quels choix politiques nous permettront d’anéantir Daech ? L’heure est venue de tirer les leçons de quinze ans d’inefficacité politique à combattre l’intégrisme islamique et le terrorisme.

Lire la suite…

de Villepin + juge Trévidic + Conesa + Bayart + Bonaldi : la lucidité – documents

Voir aussi : Le juge Trévidic dénonce la politique du monde qui a laissé Daesh prospérer

 http://geopolis.francetvinfo.fr/le-juge-trevidic-denonce-la-politique-du-monde-qui-a-laisse-daech-prosperer-86213 

et

Pierre Conesa : « Le terrorisme ne se combat pas par la guerre »

Le terrorisme ne se combat pas par la guerre, article de Pierre Conesa  dans Marianne/ 14 octobre 2015

et

Jean-François Bayart : « le retour du boomerang »

Le retour du boomerang, dans Libération du 15 novembre

et

Jacques-François Bonaldi : « A qui la faute ? »

A qui la faute ? par J.F. Bonaldi

et aussi : Qui finance Daesh ?

Qui répand des armes ?

France_marchand_d_armes

 HollandeSyrie