Retraite Macron-Borne : agression, injustice, et aberration.

Partager

1 – Il est aberrant de repousser l’âge de départ à la retraite alors que l’on n’est pas capable de donner du travail aux plus jeunes.

Pour beaucoup de jeunes c’est le chômage ou la précarité, réglons d’abord ce problème au lieu de proposer une “réforme” qui va l’aggraver. 

62 ans c’est déjà trop !

 !

******

****

***

 

le même combat continue

*** Et la meilleure, ce que disait Macron en 2019 (le Diplo) :

2 – Ce serait “pour financer les retraites“. Faux !

Il n’y a pas de problème de financement des retraites, mais un problème de l’emploi.

Il n’y a aucune nécessité à ce sujet, la vraie raison est idéologique. Les caisses de retraite ne sont pas en danger, même le rapport oficiel du COR le dit. Et le meilleur moyen d’augmenter le total des cotisations c’est de diminuer le chômage, d’augmenter les salaires, de donner le même revenu aux femmes qu’aux hommes, et de faire payer des cotisations aux multinationales et aux dividendes.

Les pistes ne manquent pas pour financer une retraite avec le système actuel, et même en l’améliorant.

La question des retraites c’est d’abord la question de l’emploi. Lutter contre le chômage, en le ramenant à son niveau avant le crise,  c’est 9 Milliards de cotisations à récupérer, aux quels on ajoute 7 Milliards d’économie sur l’assurance chômage, ce qui fait 17 Milliards, bien au delà des besoins.
Une semaine de 32h créerait 4,5 millions d’emplois et donc une manne de cotisations supplémentaires.

Une piste supplémentaire est l’augmentation des salaires : une augmentation de 1% correspond à 3,6 Milliards de cotisations supplémentaires.

Et ne pas oublier la piste essentielle : faire contribuer le capital. C’est plus de 20 Milliards par an qu’il est possible de récupérer.

3 – Actuellement seulement le tiers des seniors a un emploi.

On augmenterait encore le nombre de chômeurs âgés ainsi que les difficultés de vie pour ces catégories.

***

***

4 – 43 ans de cotisation ! C’est aberrant.

Une personne qui a fait des études nécessaires à son métier et qui entre dans l’emploi à 25 ans devrait travailler jusqu’à 68 ans !

Il faut considérer les années d’étude comme des années de travail utiles à la société.

Et les personnes ayant de trop petites retraites devront travailler jusqu’à quand ?

Les pensions des femmes sont déjà de 40% inférieures à celles des hommes. Cette réforme aggraverait encore la situation en raison de l’exigence des 43 annuités et de la décote.
L’âge d’annulation de la décote serait maintenu à 67 ans alors que cette décote est une double peine inacceptable.

5 – L’espérance de vie augmente donc il faut travailler plus longtemps.. Non !

Si l’espérance de vie a augmenté c’est aussi grâce à notre système de retraite. A 64 ans 30% des classes populaires sont décédés.
Et l’espérance de vie en bonne santé est inférieure à 64 ans pour les hommes (légèrement supérieure pour les femmes).

Les meilleures années de la retraite sont les premières. On veut nous les voler !

Vu de loin, cet argument semble frappé au coin du bon sens: si nous vivons plus vieux, il est logique que nous partions plus tard en retraite. En réalité, ce raisonnement pose plusieurs problèmes. Tout d’abord, il masque les inégalités abyssales qui caractérisent
l’espérance de vie, en fonction des parcours professionnels, du genre, etc. : selon I’Insee, Ies 5 % des Français les plus riches vivent bien plus longtemps que les 5 % les plus pauvres (13 ans de plus pour les hommes et 8 ans chez les femmes). Ensuite, il passe sous silence une autre réalité, moins souvent abordée: . En jouant à la fois sur l’âge légal (passé de 60 à 62 ans en cinq générations)
et sur la durée de cotisation requise (qui glisse de 40 ans pour la génération 1948 à 43 ans pour la génération 1973), les réformes récentes des retraites ont fait reculer l’âge effectif de la retraite plus vite que l’augmentation de l’espérance de vie », écrit l’économiste Michaël Zemmour. Ou, pour le dire autrement: les Français passent de moins en moins de temps à la retraite, même si leur espérance de vie s’accroît.

6 – Les retraités sont utiles socialement, ne pas l’oublier.

Activités dans les associations, aides aux plus jeunes, etc.. Les retraités sont importants pour créer du lien social, et ils sont heureux de le faire.

7 – En fait il s’agit d’abord de faire baisser le montant des retraites.

Les retraités pauvres sont déjà très nombreux, il y en aurait encore plus. 

Il s’agit d’inciter tous ceux qui le peuvent à contracter une retraite complémentaire. Les banques sont à l’affut (Axa conseille le gouvernement) et Macron est un employé du système bancaire.

8 – Économiquement ce serait une catastrophe.

Les commerçants et artisans seraient victimes de la baisse de pouvoir d’achat des retraités. Les dépenses de santé augmenteraient.
L’aide des retraités à leurs enfants deviendrait impossible ce sont eux qui auraient besoin d’aide !

9 – L’argument de la pension minimale à 1200€, une arnaque.

C’est 1200€ brut, soit moins de 1000€ net, en dessous du seuil de pauvreté. Et ce que le gouvernement ne dit pas c’est que cela ne concernerait que les personnes ayant toutes leurs annuités, carrière complète et à temps plein, donc une minorité !

10 – Dans d’autres pays c’est ainsi.. Autre argument avancé.

C’est ce que répètent tous les jours les chiens de garde de nos médias. Ils oublient de dire que la situation n’est pas brillante et pas enviable dans ces pays. Pourquoi imiter ce qui ne va pas…

Voir à ce sujet l’article sur le documentaire diffusé actuellement sur Arte. On y montre les dégâts de ce libéralisme appliqué depuis 40 ans à toute l’Europe. La pauvreté a explosé, les inégalités sont criantes et l’insécurité sociale est dramatique.

Le système de retraite français est de loin le meilleur, cela est dû à notre histoire, politique et syndicale, c’est un acquis précieux et qui fonctionne bien.
Au nom de cette Europe ultralibérale devrions nous nous aligner vers le bas. Pourquoi pas un alignement vers le haut dans toute l’UE ?

11 – Pourquoi vouloir imposer une telle régression aux générations futures ?

Pourquoi nos enfants devraient ils vivre plus mal que nous…

Moi je suis retraité
et je me battrai contre cette “réforme”
pour mes enfants
et pour mes petits-enfants

12 – De l’argent il y en a !

Ce projet est inutile, dangereux, purement idéologique. Nous sommes face à un choix de société L’humain ou la finance.

Les entreprises du CAC40 ont réalisé 178 milliards de profits en 2022.

Et pourquoi pas un référendum pour demander à la population de choisir ? Chiche !


****
Une riposte puissante est nécessaire !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.