Le déchaînement impressionnant des médias

Pour ceux qui croient ou font semblant de croire que « la lutte des classes c’est fini » nous avons en ce moment une belle démonstration du contraire.

Le déchaînement des médias contre la CGT, les syndicats, les manifestants, tous ceux qui contestent l’ordre établi, est impressionnant. Discréditer, répandre l’idéologie officielle, la guerre est lancée. Le droit de calomnier remplace le droit d’informer.

Le milliardaire Warren Fuffett déclarait qu’il existait « bel et bien une guerre des classes mais c’est ma classe, la classe des riches qui fait la guerre et c’est nous qui gagnons« . Effectivement, pour l’instant c’est eux qui ont gagné la lutte des idées. Il faut voir les moyens impressionnants qu’ils ont à leur disposition. Mais.. nous n’avons pas dit notre dernier mot et il se passe en ce moment des choses intéressantes, en Belgique, en Espagne, en Islande, aux USA avec Bernie Sanders, au Royaume Uni avec Jeremy Corbyn, et en France depuis un ou deux mois avec les luttes soutenues par une grande partie de la population (70% des français estiment que le gouvernement doit retire sa loi travail pour rétablir le calme), avec Nuit Debout, avec des solidarités qui naissent, etc.. Ça bouge…

Parmi les outils à la disposition des 5% profiteurs du monde il y a les médias. C’estChienDeGarde_1 le moment de revoir le film de Gérard Mordillat et Yannick Kergoat « Les nouveaux chiens de garde »

Mordillat ces jours ci vient d’utiliser une très belle expression : « Les journalistes domestiques »

Protestons ensemble et individuellement contre cette campagne du TINA (There Is Not Alternative) de Mme Thatcher, et encourageons la presse libre qui est en difficulté – L’Humanité – Mediapart – Politis et quelques rares.
Qui possède les grands médias ? Justement ceux qui profitent de ce système capitaliste libéral scandaleux et dépassé

Medias_oligarchie

Alors vous me direz, oui mais nous avons un service public d’information !
HÉLAS ! On y entend la même chose et quelque fois encore pire. Il m’est arrivé cette semaine d’écouter les infos sur la Deux et de basculer sur la Une tellement c’était insupportable. Et c’est d’autant plus grave que c’est nous, contribuables, qui payons grassement cette propagande.
Par exemple France 2 ces jours-ci, c’est « La voix de son maître », le meneur de jeu Pujadas invite régulièrement, presque tous les jours ses experts officiels pour « nous expliquer« .
On a donc droit aux brillantes leçons de Nathalie Saint-Cricq, responsable du service politique de France 2 , qui se permet au lieu de poser des questions aux responsables politiques d’opposition, de les agresser, de calomnier avec hargne, ainsi qu’à François Lenglet, l »expert économique », chef du service économique, et n’ayant pas la moindre formation en économie (dixit Wikipedia). Lui, il y va au culot, il affirme, et pour prouver ce qu’il dit il nous montre des petits graphiques Excel. On y voit des courbes qui « prouvent » ce qu’il dit. Quand on sait qu’avec des graphiques on peut faire dire ce que l’on veut aux statistiques… utile à montrer aux lycéens pour qu’ils ne se fassent pas avoir plus tard.

Les_experts_domestiques
Les « experts », ce n’est pas de la fiction hélas !

la-voix-de-son-maitre

Le pluralisme dans les 20h de France 2 : « À bout de souffle… ! » (communiqué du SNJ-CGT le 16 juin 2016)

D’autres infos analogues sur le site ACRIMED, observatoire des médias.


Et pour finir malgré tout par un sourire, après nos économistes « officiels », écoutons sur BFM_ToutVrai, notre philosophe « officiel »
(désigné lui aussi par les médias alors que nous avons de vrais philosophes dans notre pays)

 

site officiel http://nada-info.fr/site/epandage-16/

« Gnagnagna… Gnagnagna… pauvre conne ! »,  ce sont les derniers mots de la brillante intervention du « philosophe officiel » Finkielkraut à Nuit debout un soir du mois d’avril !


Nada-info vous offre cette petite vidéo, fruit d’un collectif regroupant des anciens des « Nouveaux chiens de Garde » associé à la Compagnie Jolie Môme
Profitez-en pour visiter le site de nos amis de Nada-Info – Merci pour leur travail


Compléments : François Lenglet, le caniche expert, est même allé, le 26 mai, jusqu’à inventer un gros mensonge au sujet du Président de le Bolivie lors de la dernière émission de son complice Pujadas. La preuve de la manipulation est qu’il a dû s’excuser en ces termes auprès de l’ambassade de Bolivie le 30 mai dernier :

 » Monsieur l’Ambassadeur,
En réponse à votre lettre du 27 mai dernier, je prends acte de la décision de la commission d’enquête parlementaire au sujet de l’affaire CAMC. En conséquence, …..  je considère que les termes que j’ai utilisés pour qualifier le président Morales, lors de ce débat télévisé pour le moins animé, n’étaient pas appropriés. « 

De quel droit ce monsieur répand des fausses nouvelles sur une chaîne de télévision publique. Il est prêt à tout dès qu’il y a quelque chose un peu rouge devant lui…
Une pétition a été lancée contre lui https://www.change.org/p/des-paroles-et-des-actes-nous-demandons-le-limogeage-de-fran%C3%A7ois-lenglet

pujadas-lenglet-chris-web1
Q
uant à BFMTV en lien avec Le Figaro une seule image montre le niveau BFMTV

Joseph Stiglitz : « L’Union européenne est en train de détruire son avenir »

Le prix Nobel d’économie, qui publie un ouvrage sur les inégalités,estime que les Européens « ont oublié » que la dette est « l’assurance de la prospérité future »..

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/09/01/joseph-stiglitz-l-union-europeenne-est-en-train-de-detruire-son-futur_4742246_3234.html

Un patron de PME parle de la loi Travail, désavoue le MEDEF et le PS

Une grande lucidité.

Nous devons dans nos explications sur le patronat être plus précis. Dans notre langage courant quand nous parlons des patrons, nous faisons allusion au MEDEF, aux grandes entreprises, et aux actionnaires qui se gavent. Il est toujours gênant pour les petits patrons de se sentir agresser par nos propos. Oui il il a dans les PME des bons patrons, des chefs d’entreprise qui se soucient de la bonne marche de leur entreprise et qui respectent ceux qui y travaillent. Ne soyons pas non plus naïfs, il y a aussi quelques petits patrons qui abusent de leurs employés et les tiennent en dehors de la gestion de la boite, les empêchent de se syndiquer – il faut parfois beaucoup de courage pour un employé pour se syndiquer, encore plus pour faire grève, car la pression et le chantage sont énormes. Le langage autour du mot « patron » est donc à manier avec davantage de précision.

2 notions importantes à mon avis : 1 – Les PME sont essentielles pour le pays. 2 – La richesse est produite par ceux qui travaillent.

Autriche : dernier avertissement pour ceux qui soutiennent cette Europe

Europe qui craque

Une remise en cause s’impose pour tous les dirigeants européens, leurs soutiens, et ceux qui laissent construire cette Europe inhumaine et insupportable.

Si rien n’est fait le mécontentement va s’accélérer et produire de plus en plus d’aigris :
– aigris –> aigreurs –> vomi –> puanteur brune –!
Car ceux qui proposent une Europe démocratique et solidaire restent malheureusement minoritaires et peu entendus.

A lire sur ce sujet :

Bien sûr nous sommes soulagés d’apprendre que le candidat d’extrême droite n’a pas gagné en Autriche, mais le vert qui est arrivé en tête n’est absolument pas un progressiste. Il a participé à la construction de cette Europe ultralibérale que nous subissons. Sa victoire n’est donc pas un virage, mais une continuité qui ne fera que retarder le pire si rien ne change.

Cette Europe des banques, non démocratique (voir par exemple le Grand Marché Transatlantique qu’elle essaie de nous fourguer), organisatrice de l’austérité pour les peuples (ses dirigeants sont, avec le MEDEF, à l’origine de la loi Travail et de toutes les régressions de ces dernières années). Cette Europe fait monter la désespérance et le mécontentement.

Europe changer le moteur
changer complètement cette Europe, et si nous ne réussissons pas, il nous restera à la quitter..

Les responsables : le PPE -Parti Populaire Européen- le PSE – Parti Socialiste Européen – les centristes, une grande majorité des verts… ce sont donc eux qui doivent se poser des questions sur la montée de la peste brune en Europe. Nos différents gouvernements des dernières décennies sont complètement coupables également – ainsi que ceux qui les ont soutenu et qui les soutiennent encore.

Mais dans les responsabilités vont également à toute cette masse silencieuse qui se tait ou qui s’abstient. Laisser faire c’est être complice. Souvenons nous de l’histoire et de la responsabilité de ceux qui ont regardé sans réagir… Debout, avant qu’il ne soit trop tard !

Loi travail – 49.3 – Ça suffit !

Les opposants à la loi Travail n’entendent pas baisser pavillon. Ils appellent à deux nouvelles journées d’action, les 26 mai et le 14 juin.

Les syndicats opposés à la loi travail ont appelé à deux nouvelles journées d’action les 26 mai et 14 juin, selon le communiqué publié à l’issue d’une intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et FIDL réunie le 19 mai.

Le 26 mai, il s’agira d’une « une journée nationale de grève, manifestations et actions » dans toute la France. Les sept syndicats veulent ensuite « renforcer l’action par une journée de grève interprofessionnelle avec manifestation nationale à Paris le 14 juin, au début des débats au Sénat ».

le communiqué intersyndical national du 19 mai

Les violences policières, un mécanisme bien rôdé.

Les médias se régalent d’associer manifestation avec violence. Il s’agit de faire peur tout en discréditant les manifestations. Et s’il n’y a pas de violence il faut l’organiser. C’est un mécanisme utilisé depuis des décennies par les différents gouvernements, qu’ils soient de la droite officielle ou de la droite masquée.

Lire la suite…

Les 56 députés qui défendent le code du travail

ABEILLE Laurence ALLAIN Brigitte AMIRSHAHI Pouria ASENSI François ATTARD Isabelle AUROI Danielle BACHELAY Alexis BAUMEL Laurent BELLO Huguette  BLAZY Jean-Pierre  BOCQUET Alain BONNETON Michèle BRUNEAU Isabelle BUFFET Marie-George CANDELIER Jean-Jacques CARREY-CONTE Fanelie CARVALHO Patrice CHARROUX Gaby CHASSAIGNE André CHAUVEL Dominique CHERKI Pascal CORONADO Sergio DOLEZ Marc DUFLOT Cécile FILIPPETTI Aurélie FRAYSSE Jacqueline GAILLARD Genevière GALUT Yann GUEUGNEAU Edith HAMON Benoît HANOTIN Mathieu HUTIN Christian JANQUIN Serge JUANICO Régis KALINOWSKI Laurent LAMBERT Jérôme LASSALLE Jean LAURENT Jean LAURENT Jean-Luc LEONARD Christophe MAMERE Noël MARIE-JEANNE Alfred NILOR Jean-Philippe NOGUES Philippe PAUL Christian POUZOL Michel PRAT Patrice ROMAGNAN Barbara ROUMEGAS Jean-Louis SANSU Nicolas SAS Eva SEBAOUN Gérard TALLARD Suzanne THEVENOUD Thomas ZANETTI Paola

ce sont « les 56 » qui défendent le code du travail, dont les 11 du groupe Front de Gauche, ils ont tenté de déposer une motion de censure du gouvernement mais il leur a manqué 2 élus…

MAIS

le 12 Mai seuls 15 de ces 56 se sont prononcés pour la motion de censure (41 ont disparu)
les 15 sont
AMIRSHAHI Pouria, ASENSI François, ATTARD Isabelle, BOCQUET Alain, BUFFET Marie-George, CANDELIER Jean-Jacques, CARVALHO Patrice, CHARROUX Gaby, CHASSAIGNE André, CORONADO Sergio, DOLEZ Marc, FRAYSSE Jacqueline, NILOR Jean-Philippe, NOGUES Philippe, SANSU Nicolas.

Pour que le gouvernement Valls tombe il a manqué 42 voix à la motion de censure. Personne n’aurait pleuré pour Valls, et la loi El Khomri aurait été enterrée, ainsi que la méthode utilisée pour l’imposer. Dommage.
Cependant la lutte n’est pas terminée, ce n’était que la 1ere lecture à l’Assemblée, et l’action continue les 17 et 19 mai avec deux appels à grèves et rassemblements lancés par 7 syndicats.

LaForceDuPeupleTous dans la rue les 17 et 19 !

49.3 ils ont osé ! Démocratie en danger

493_Hollande2006
sa parole est d’or..

Nous sommes face à un gouvernement autoritaire qui veut imposer une réforme de Casse du Code du Travail contre les députés, les syndicats majoritaires, les milliers de manifestants, l’opinion publique. Après la brutalité dans la rue organisée par sa police, c’est maintenant la brutalité au Parlement.493_et_repression

Honte à Hollande et à son gouvernement. Honte au Parti Socialiste qui se rend complice de tels agissements.

Certains élu-e-s seront bien contents de ne pas avoir à voter cette loi. Les godillots (on en connait) auraient obéi quand même mais auraient eu du mal à se justifier auprès de leurs électeurs.
Qu’ils se rassurent : s’ils votent la confiance à ce gouvernement cela revient au même… Nous ne l’oublierons pas.

Parlementaires vous avez été élus pour voter les lois, mais si vous ne votez pas comme je veux alors vous n’aurez pas le droit de voter. C’est le 49.3 Une raison supplémentaire de changer cette constitution périmée et dangereuse.

Qui a utilisé le scandaleux article 49.3 ?493_utilisation

Ce sont les socialistes qui s’en sont servi le plus ! Et en 2006 quand Hollande trouvait ce 49.3 « brutal » et « déni de démocratie » c’était parce que  la droite officielle était au pouvoir, pas son camp…

PÉTITION du 10 mai 2016 ADRESSÉE AUX ÉLUS SOCIALISTES

Lancée le mardi 10 mai 2016 vers 15h00, 186.000 signatures le mercredi 11 mai à 9h00…

Juan Branco : critique de la Cour Pénale Internationale

L’ordre et le monde

Voir l’interview de Juan Branco dans l’émission « Ce soir ou jamais » du 6 mai 2016 (à partir de la minute 55’30 »)
Il montre bien que cet instrument est au service exclusif des puissants (des « Occidentaux » )
https://www.youtube.com/watch?v=zPXovNc8TNE&start=3341

25 juin 2014. Douze ans après sa création, la Cour pénale internationale rend définitive la première condamnation de son histoire. La personne concernée ? Un ancien chasseur d’okapis, nommé général à vingt-six ans pour être envoyé à La Haye et donner l’impression au monde que la République démocratique du Congo coopère avec l’institution.
Maigre résultat, pour une Cour censée s’attaquer aux plus grands criminels de son temps. Saluée unanimement à sa création, l’institution ne s’est jamais montrée à la hauteur de ses ambitions. Progressivement affaiblie, soumise aux desiderata des grandes puissances, elle est très rapidement devenue l’actrice de son propre drame, jusqu’à faire s’interroger aujourd’hui sur le bien-fondé de son existence.
À travers un récit haletant croisant droit et philosophie, Juan Branco retrace le devenir d’une organisation qui aurait dû tenir le monde entre ses mains. Il en montre la déliquescence, découverte au fur et à mesure de ses expériences auprès du premier Procureur de la Cour, au Quai d’Orsay puis comme chercheur et journaliste dans l’Afrique des Grands Lacs. Une mise à nu sans concessions d’un système dévoré par ses insuffisances et ses compromissions, et aujourd’hui sur le point de basculer.
Juan Branco, premier docteur en droit de l’ENS Ulm, est Senior Research Fellow au Max Planck Institute Luxembourg après avoir travaillé au sein du Bureau du Procureur de la Cour pénale internationale et comme collaborateur extérieur du ministre des Affaires étrangères. Ce livre sert de pendant narratif à son ouvrage De l’affaire Katanga au contrat social global : un regard sur la Cour pénale internationale (IUV-LGDJ, 2015).

Loi Travail : demandez à votre député-e de ne pas la voter (lien ci-joint)

Loi travail : non, merci !

Les député-e-s ont été élu-e-s en 2012 pour mettre en oeuvre un programme politique dans lequel il n’y avait aucune trace d’un allongement du temps de travail ou d’une facilitation des licenciements. Nous leur demandons de respecter notre vote en votant contre la Loi travail.
Cliquez ici et interpellez votre député-e.

Alerte ! Nous ne sommes plus en démocratie.

En France

Le MEDEF et ses valets Hollande, Valls, Macron, El Khomri, veulent imposer une casse du code du travail rejetée massivement par les syndicats majoritaires, l’opinion publique, les centaines de milliers  de manifestants, et même la majorité des députés.

Un président peut, pendant cinq ans, faire le contraire de ce pour quoi il a été élu sans même tenir compte de l’avis des élus et des citoyens.49.3

Il est grand temps de changer la constitution dépassée et dangereuse de cette Ve République !

En Europe

Dans l’obscurité la plus totale les négociations pour un dangereux GMT (Grand Marché Transatlantique) sont cachées, et la Commission européenne, non élue, et au service des lobbies, cherche à obtenir une ratification sans consultation.
Ce qu’ils veulent nous imposer, en plus, donnerait un pouvoir extraordinaire aux multinationales qui seraient placées au dessus des Etats et pourraient imposer leurs désirs mercantils à ceux-ci par intermédiaire de « tribunaux d’arbitrages » sans aucune légitimité.stop-tafta-europe-oui-non

Il est grand temps de changer radicalement les traités européens, non démocratiques, et qui nous ont été imposés. 

Quant aux médias

Pratiquement tous aux mains des milliardaires ou des trusts. Inutile de parler là de démocratie…. C’est une caricature.
Au classement mondial de la liberté de la presse la France rétrograde à la 45e place.Medias_concentration

Il nous reste quelques médias libres, favorisons les : L’Humanité, Mediapart, Politis….

1er Mai : Appel des 100

Ensemble, favoriser l’irruption citoyenne pour construire l’alternative.
Texte collectif.

Nous vivons une situation inédite : un capitalisme en crise et pourtant présenté dans le discours dominant comme seul système viable ; une Europe basée sur le libéralisme et éloignée des citoyens ; une crise écologique qui ne trouve pas de solutions à la hauteur ; le développement des tensions internationales et de politiques migratoires mortifères ; une crise globale de la vie politique marquée notamment par la forte montée de l’extrême droite… Cette situation appelle des réponses nouvelles, le refus de tout fatalisme. Nous sommes convaincus de la disponibilité de nombreuses forces et énergies citoyennes pour construire d’autres possibles par la mobilisation populaire.

Nous voulons contribuer à la transformation de notre société…. suite –> télécharger le texte et la liste des 1ers signataires