Le souhaitable et le possible

La prise en compte de la société civile par Gérard Aschieri.

– ancien responsable de la FSU, membre du Conseil Economique Social et Environnemental

Il y a quelques jours, un sondage nous apprenait que 71 % des personnes interrogées sur l’avenir de la protection sociale considéraient que la priorité était la lutte contre « l’assistanat » plutôt que le développement de politiques fondées sur la solidarité. C’est un signe parmi d’autres qui confirme combien les idées-forces d’une transformation sociale sont sur le recul, sapées par la vague de l’idéologie néolibérale. Et pourtant, les arguments solides ne manquent pas, pas plus que les militants, les intellectuels et les organisations pour les porter. Je n’ai pas la prétention de donner de leçons sur la manière de remonter la pente. Je veux simplement formuler ici quelques idées que me suggère mon expérience militante.

Lire la suite…

Le coût du capital.

Et que font les banques dans les paradis fiscaux ? Quelques exemples (télécharger en pdf)

Et, à cause de l’entêtement aberrant de Mélenchon et d’Hamon cette situation va durer et s’amplifier car ils vont faire élire Macron qui est le valet des milliardaires et des banques !
Ils auront donc tous les deux une grande responsabilité…

  • 1% de la population détient 48% des richesses mondiales.
  • +53,5 milliards d’€ en 1 an pour les 10 plus grandes fortunes de France, soit une moyenne de 5 milliards d’€
  • 5 milliards d’euros, c’est un salaire de 417 000 000 €/mois soit 285 874 fois le Smic

2005 : quand les Français ont dit Non à cette Europe

Le 29 mai 2005, les Français votent à 55% contre le Traité de Constitution européenne. Placés sous les projecteurs, les tenants du «oui» ont été soutenus par une presse largement acquise au traité, tandis que les tenants du «non» ont été mis à l’écart des plateaux de télévision et des tribunes des journaux. Malgré cette campagne médiatique partisane, le «non» l’emporte, et les Français sont traités de «populistes». Trois ans plus tard, faisant fi du vote populaire, Nicolas Sarkozy modifie la Constitution et fait voter la loi qui permet de ratifier le Traité de Lisbonne, copie conforme de la Constitution européenne rejetée lors du référendum. Un déni de démocratie qui marque d’une rupture entre les Français et les élites politiques et médiatiques.
Ce documentaire d’Elisabeth Drévillon était diffusé le jeudi 2 mars 2017 sur France 3 à 23h15.

Le Bulletin de François Ruffin : Sanofi, petits patrons, campagne & Bernard Arnault

De l’importance dans notre argumentation de préciser le terme « patron ». Les petits patrons ont globalement le même intérêt que nous à combattre le capitalisme.

NB : Cette vidéo date de Janvier 2017. François Ruffin est candidat de la gauche d’alternative unie à l’élection législative.

Quand même quelques bonnes nouvelles

Quand même quelques bonnes nouvelles ces dernières semaines, ne boudons pas notre plaisir.

  • Hollande viré, la sanction d’un quinquennat désastreux, du libéralisme « de goche »
  • Sarko viré, et accroché aux casseroles
  • succès du film Merci Patron
  • succès du film La Sociale, et ça continue
  • Fillon pénélopé
  • Macron en redressement fiscal, pas glorieux pour le valet des banques
  • Le Pen empêtrée dans des dettes au Parlement européen, plus possible de passer pour Mme Propre
  • Manuel valse, la condamnation sans appel de la loi travail, du 49.3, de la répression policière

Alors espérons beaucoup de bonnes nouvelles en Février..

Les amis de nos dirigeants.

LE BILLET DE MAURICE ULRICH
À quel prix?

Une plaque remerciant le roi d’Arabie saoudite pour sa contribution à la rénovation de l’Institut du monde arabe à Paris a été dévoilée lundi en présence du ministre saoudien des Affaires étrangères et du président de l’institut, l’ancien ministre Jack Lang. C’est un nouveau témoignage de l’excellence des relations entre la France, enfin, une partie de la France, et le royaume wahhabite, quelques mois après la remise de la Légion d’honneur au ministre de l’Intérieur et prince héritier Mohammed Ben Nayef, par François Hollande lui-même. Entre-temps, le 8 octobre, l’aviation saoudienne a ajouté cent quarante morts civils aux plus de dix mille causés par la guerre qu’elle mène au Yémen en bombardant une cérémonie funéraire ; quelques dizaines d’exécutions capitales se sont ajoutées aux 153 de 2016 ; les femmes y sont toujours « mineures » et le blogueur Raïf Badaoui reste condamné à mille coups de fouet. Cinq millions d’euros pour l’Institut du monde arabe. Le prix de l’oppression et du sang.

Jeunes et Réfugiés, par Rozenn Le Berre

Réfugiés. « Ces jeunes incroyables sont vraiment des héros »

Interview : de Latifa Madani dans l’Humanité Dimanche du 12 janvier 2017 

Des 547 jours passés à accueillir des mineurs isolés étrangers (MIE), Rozenn Le Berre a tiré un récit où résonne la parole d’enfants qui ont tout risqué et dont le sort peut virer au drame : le 6 janvier, Denke Sissoko, Malien de 16 ans, s’est suicidé à Châlons-en-Champagne. Elle rend aussi hommage à la solitude et l’abnégation des travailleurs sociaux. C’est à eux qu’elle dédie son livre. « de rêves et de papiers ». éditions la découverte

Lire la suite…