Le coût du capital.

Et que font les banques dans les paradis fiscaux ? Quelques exemples (télécharger en pdf)

Et, à cause de l’entêtement aberrant de Mélenchon et d’Hamon cette situation va durer et s’amplifier car ils vont faire élire Macron qui est le valet des milliardaires et des banques !
Ils auront donc tous les deux une grande responsabilité…

  • 1% de la population détient 48% des richesses mondiales.
  • +53,5 milliards d’€ en 1 an pour les 10 plus grandes fortunes de France, soit une moyenne de 5 milliards d’€
  • 5 milliards d’euros, c’est un salaire de 417 000 000 €/mois soit 285 874 fois le Smic

Macron

Macron : l’imposture !

  • Qui est Macron ?
  • Qui a propulsé Macron
  • Macron au gouvernement
  • la loi Macron
  • Lui aussi a des casseroles
  • Candidat à l’élection présidentielle, candidat de qui, pour faire quoi..

I – Qui est Macron

Énarque, jeune banquier d’affaires chez Rothschild, conseiller économique de Sarkozy, puis de François Hollande, ministre de Manuel Valls, chouchou du MEDEF …

Jeune ? En fait complètement ringard, il recycle les recettes ultralibérales et réactionnaires (et qui ont fait des dégâts partout) de Ronald Reagan et Margaret Thatcher dont il est le fils naturel.


Macron expliqué par Besancenot sur LCI

II – Qui a propulsé Macron

C’est le président de la République François Hollande et son 1er ministre Manuel Valls qui ont choisi ce banquier pour conseiller d’abord, puis pour prendre en main l’économie du pays. Cela ne s’est pas passé dans l’aval de l’appareil du parti Socialiste bien sûr.

III – Macron au pouvoir 2014-2016

En 2014. Macron devient Secrétaire général adjoint de la présidence de la République pendant 2 ans et l’instigateur de la politique de l’offre qui va causer des dégâts sociaux considérables à notre pays. De 2014 à 2016 il participe activement à la politique néolibérale de Valls.
Il fait même du zèle ensuite quand il critique la loi El Khomri parce qu’elle ne va pas assez loin dans l’abaissement des droits des salariés. On se souvient et on s’en rappellera !

Emmanuel Macron : « Il faut aller plus loin que la loi El Khomri »  

François Ruffin, dans Fakir, parle de Macron à propos de l’entreprise Ecopla « Macron nous a tuer »

IV – la loi Macron – 2015

Un résumé à l’aide d’un petit diaporama que j’avais réalisé en janvier 2015 pour un exposé
en utilisant les dessins de Charb conçus pour illustrer la loi Macron.

Une analyse de la loi Macron par Richard ABAUZIT, ex inspecteur du travail, CGT Dieppe

Lien vers un dossier de Mai 2015 sur la loi Macron, sur le site du Front de Gauche du Pays Bigouden

Escarres, CO2 et petit marquis, un article d’août 2015 sur le transport en car

Une lettre ouverte de la CGT pays bigouden à la députée au sujet de la loi Macron

Et le bradages des biens publics aux multinationales (aéroports, barrages hydrauliques…), que resterait-il s’il arrivait au pouvoir ?

un dessin contre la loi Macron

Autoritarisme : c’est par recours au scandaleux 49.3 que Valls et Macron ont imposé cette loi dont personne ne voulait.

V – Un arriviste peu regardant

https://www.mediapart.fr/journal/france/310516/macron-rattrape-par-son-isf

VI – Candidat en 2017 – Pour quelle politique ? Au Service de Qui ?

Macron anti-système ? La démystification par Monique Pinçon-Charlot

Marine Le Pen n’est plus la seule à jouer de cette imposture. Emmanuel Macron a également adopté le filon de l’« antisystème », en contradiction totale avec son projet et son parcours personnel, mais unique chance de son succès politique. Sous les atours rhétoriques du changement, le candidat d’En marche ! représente la perpétuation du système. Alors que sa popularité semble ne reposer que sur un attrait des citoyens pour « le renouveau politique » qu’il prétend incarner, l’ancien ministre de l’Économie ne propose aucune réforme institutionnelle apte à renouveler véritablement la démocratie. Comme son équipe de campagne nous l’a confirmé hier, le candidat ne proposera pas de passage à la VIe République, se projetant parfaitement dans les habits du monarque républicain. L’ancien banquier ne s’en est d’ailleurs pas caché lors de sa première conférence de presse de candidat, le 19 janvier, confiant toute son admiration pour le général de Gaulle et sa conception d’une République « au-dessus des partis »… et donc des représentants du peuple. Le candidat du « renouveau politique » emprunte au premier président de la Ve République cette vieille ficelle du « rassemblement national », ultime tentative de l’oligarchie sociale-libérale pour s’adapter et survivre dans une période de rejet profond de son modèle.

Macron neuf et hors système ? Une escroquerie absolue, par Dany Lang, économiste

Emmanuel Macron, ou les vieux habits de l’homme neuf (Francis Denord et Paul Lagneau-Ymonet, Le Monde Diplomatique, mars 2017)

 Les médias le propulsent comme une marque de savonnette. Pas étonnant quand on sait à qui appartiennent les médias

La bulle Macron, un matraquage publicitaire massif, article de l’Obs

Le programme de Macron ? Il le maintient dans le flou pour ratisser dans tous les sens, mais son slogan « En marche » est en réalité « En marchandise » ! Il veut pousser encore plus loin le libéralisme en transformant tout en marchandise : la santé, les retraites, les biens communs, les services publics, etc.. Rien ne doit plus échapper aux actionnaires…

la Macron-économie par Frédéric Farah, coauteur avec Thomas Porcher d’une Introduction inquiète à la « Macron-économie ».

Réponse à Emmanuel Macron : « La liberté est une valeur de gauche, pas le libéralisme. » par Manuel Cervera-Marzal de la fondation Copernic

Macron, un attrape-tout de la 5e, par Fabien Escalona, Mediapart 21 février 2017

Quelques liens : Macron veut liquider le modèle social français, par Frédéric Farah, dans LVS Le vent se lève

Macron, candidat du lieu commun, chronique sur Europe 1 

Qui veut vraiment Macron ? La bas si j’y suis 13 février 17

Macron, c’est Tony Blair avec 20 ans de retard 

« Macron: l’homme de main » – par Jean-Emmanuel Ducoin (L’Humanité, 14 février 2017): l’histoire d’un télé-évangélisme au service des intérêts de la finance et de l’effacement des idées de gauche

Des discours qui frisent le ridicule :

Pensez printemps ! Voilà ce qu’il a trouvé.. Comment les gens qui voient ses meetings peuvent-ils avaler un discours aussi creux ? Une petite vidéo

Ses meetings sont minutieusement manipulés avec des « animateurs de foule’ pilotés par SMS en direct. Sur ce lien une petite vidéo

Un article dans Ouest France du 5 février 2017

Et pourquoi ne pas le dire avec humour ?

Définition :  « Bernard Pivot : Se macroniser. Def : se rallier au futur gagnant. Ex : début 44, pétainistes et indécis se macronisent pour de Gaulle. Se rallient à Macron : centristes de gauche, socialistes de droite, radicaux du centre, écolos de travers, hollandais de guingois… vallsistes débousolés, chevènementistes égarés, gaullistes congelés, une sorte de Cour des miracles, quoi ! »

8 personnes = la moitié de la planète !

Indécence de ce monde.

Les 8 hommes les plus riches du monde possèdent autant que 3,6 milliards de personnes. Vu sur RTVB

En pdf sur le site de Mediapart « Huit milliardaires égalent la moitié des habitants de la planète »

https://www.mediapart.fr/journal/economie/170117/huit-milliardaires-egalent-la-moitie-des-habitants-de-la-planete?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5

(image issue de Mediapart)

La loi du marché. Bernard Lavilliers Cyril Mokaeish


On vous laisse la tribune
Les honneurs du pouvoir
On vous laisse voler la victoire
On vous laisse le soin de bien ingurgiter
Notre part de votre marché
On vous laisse notre âme sur le bas-côté
Endetté, endetté, en détresse
A genoux de chagrin
D’avoir fait le baise-main
A l’austérité, son altesse

On vous laisse nos hivers
On vous laisse nos étés
De quoi vous distraire
Et nous faire tomber

On vous laisse libéral démocratisé
Chômage à volonté
On vous laisse nos destins s’ouvrirent les veines
En commission européenne
On vous laisse s’allonger la peur dans votre lit
Mais faut pas toujours croire ce qu’on dit
A Athènes Apollon a raison de chanter
Ma liberté

On vous laisse nos hivers
On vous laisse nos étés
De quoi vous distraire
Et nous faire tomber

On vous laisse nos hivers
Et notre dignité
De quoi vous distraire
Pour quelques années

On vous laisse Arcelor Mittalisés
Par Florange, l’or et l’acier
On vous laisse cet étrange capitaliser
Sur la précarité


On vous laisse à vos super hyper profits
Oh la belle vie
Chez Lidl le pack de bières
A des pulsions suicidaires

On vous laisse nos hivers
On vous laisse nos étés
De quoi vous distraire
Et nous faire tomber

On vous laisse nos hivers
Et notre dignité
De quoi vous distraire
Pour quelques années

On vous laisse nos frontières
Se refermer
Homme à la mer, émigré
Cap sur l’Angleterre
Depuis la Guinée
T’as le temps d’apprendre à nager
On vous laisse nos frontières
Se refermer
Sur la Méditerranée
Enfant de la guerre
Cherche un bout de terre
Pour apprendre à marcher

De quoi vous distraire
Pour quelques années

De quoi vous distraire
Pour vous en aller

De quoi vous distraire
Pour vous en aller

De quoi vous distraire
Et vous en aller

Chris Hedges, Hubert Huertas, à propos du vote américain

  • Interview de Chris Hedges dans Télérama à propos des USA. Remplacer le mot « démocrate » par le mot « socialiste » pour la France….

Tant que l’idéologie néolibérale dominera le populisme va progresser

http://www.telerama.fr/monde/chris-hedges-tant-que-l-ideologie-neoliberale-dominera-le-populisme-va-progresser,149969.php 

  • Le vote américain souligne les aveuglements européens, par Hubert Huertas sur Mediapart

Le texte de Hubert Huertas en PDF

Comment sortir de la nuit néolibérale

Pierre Dardot, philosophe,  et Christian Laval, sociologue,  viennent de publier un nouveau livre : Ce cauchemar qui n’en finit pas aux éditions La Découverte.

Cette vidéo produite  par Médiapart est un débat autour de ce livre et une contribution indispensable  pour qui cherche une issue au désastre actuel. (trouvé sur le blog de Jean Luc Le Guellec)

Le déchaînement impressionnant des médias

Pour ceux qui croient ou font semblant de croire que « la lutte des classes c’est fini » nous avons en ce moment une belle démonstration du contraire.

Le déchaînement des médias contre la CGT, les syndicats, les manifestants, tous ceux qui contestent l’ordre établi, est impressionnant. Discréditer, répandre l’idéologie officielle, la guerre est lancée. Le droit de calomnier remplace le droit d’informer.

Le milliardaire Warren Fuffett déclarait qu’il existait « bel et bien une guerre des classes mais c’est ma classe, la classe des riches qui fait la guerre et c’est nous qui gagnons« . Effectivement, pour l’instant c’est eux qui ont gagné la lutte des idées. Il faut voir les moyens impressionnants qu’ils ont à leur disposition. Mais.. nous n’avons pas dit notre dernier mot et il se passe en ce moment des choses intéressantes, en Belgique, en Espagne, en Islande, aux USA avec Bernie Sanders, au Royaume Uni avec Jeremy Corbyn, et en France depuis un ou deux mois avec les luttes soutenues par une grande partie de la population (70% des français estiment que le gouvernement doit retire sa loi travail pour rétablir le calme), avec Nuit Debout, avec des solidarités qui naissent, etc.. Ça bouge…

Parmi les outils à la disposition des 5% profiteurs du monde il y a les médias. C’estChienDeGarde_1 le moment de revoir le film de Gérard Mordillat et Yannick Kergoat « Les nouveaux chiens de garde »

Mordillat ces jours ci vient d’utiliser une très belle expression : « Les journalistes domestiques »

Protestons ensemble et individuellement contre cette campagne du TINA (There Is Not Alternative) de Mme Thatcher, et encourageons la presse libre qui est en difficulté – L’Humanité – Mediapart – Politis et quelques rares.
Qui possède les grands médias ? Justement ceux qui profitent de ce système capitaliste libéral scandaleux et dépassé

Medias_oligarchie

Alors vous me direz, oui mais nous avons un service public d’information !
HÉLAS ! On y entend la même chose et quelque fois encore pire. Il m’est arrivé cette semaine d’écouter les infos sur la Deux et de basculer sur la Une tellement c’était insupportable. Et c’est d’autant plus grave que c’est nous, contribuables, qui payons grassement cette propagande.
Par exemple France 2 ces jours-ci, c’est « La voix de son maître », le meneur de jeu Pujadas invite régulièrement, presque tous les jours ses experts officiels pour « nous expliquer« .
On a donc droit aux brillantes leçons de Nathalie Saint-Cricq, responsable du service politique de France 2 , qui se permet au lieu de poser des questions aux responsables politiques d’opposition, de les agresser, de calomnier avec hargne, ainsi qu’à François Lenglet, l »expert économique », chef du service économique, et n’ayant pas la moindre formation en économie (dixit Wikipedia). Lui, il y va au culot, il affirme, et pour prouver ce qu’il dit il nous montre des petits graphiques Excel. On y voit des courbes qui « prouvent » ce qu’il dit. Quand on sait qu’avec des graphiques on peut faire dire ce que l’on veut aux statistiques… utile à montrer aux lycéens pour qu’ils ne se fassent pas avoir plus tard.

Les_experts_domestiques
Les « experts », ce n’est pas de la fiction hélas !

la-voix-de-son-maitre

Le pluralisme dans les 20h de France 2 : « À bout de souffle… ! » (communiqué du SNJ-CGT le 16 juin 2016)

D’autres infos analogues sur le site ACRIMED, observatoire des médias.


Et pour finir malgré tout par un sourire, après nos économistes « officiels », écoutons sur BFM_ToutVrai, notre philosophe « officiel »
(désigné lui aussi par les médias alors que nous avons de vrais philosophes dans notre pays)

 

site officiel http://nada-info.fr/site/epandage-16/

« Gnagnagna… Gnagnagna… pauvre conne ! »,  ce sont les derniers mots de la brillante intervention du « philosophe officiel » Finkielkraut à Nuit debout un soir du mois d’avril !


Nada-info vous offre cette petite vidéo, fruit d’un collectif regroupant des anciens des « Nouveaux chiens de Garde » associé à la Compagnie Jolie Môme
Profitez-en pour visiter le site de nos amis de Nada-Info – Merci pour leur travail


Compléments : François Lenglet, le caniche expert, est même allé, le 26 mai, jusqu’à inventer un gros mensonge au sujet du Président de le Bolivie lors de la dernière émission de son complice Pujadas. La preuve de la manipulation est qu’il a dû s’excuser en ces termes auprès de l’ambassade de Bolivie le 30 mai dernier :

 » Monsieur l’Ambassadeur,
En réponse à votre lettre du 27 mai dernier, je prends acte de la décision de la commission d’enquête parlementaire au sujet de l’affaire CAMC. En conséquence, …..  je considère que les termes que j’ai utilisés pour qualifier le président Morales, lors de ce débat télévisé pour le moins animé, n’étaient pas appropriés. « 

De quel droit ce monsieur répand des fausses nouvelles sur une chaîne de télévision publique. Il est prêt à tout dès qu’il y a quelque chose un peu rouge devant lui…
Une pétition a été lancée contre lui https://www.change.org/p/des-paroles-et-des-actes-nous-demandons-le-limogeage-de-fran%C3%A7ois-lenglet

pujadas-lenglet-chris-web1
Q
uant à BFMTV en lien avec Le Figaro une seule image montre le niveau BFMTV

ALAIN BADIOU, Penser les meurtres de masse

Le vendredi 27 novembre 2015
Le boomerang est revenu mais pas dans la tête de ceux qui l’avaient lancé.
Devant les victimes, devant tout un pays en état de choc, le pouvoir politique répond par la guerre et l’état d’urgence. L’urgence est de mettre en cause ce virage sécuritaire. Lundi 23 novembre, au théâtre de la Commune d’Aubervilliers, sans publicité et devant une salle comble, le philosophe Alain BADIOU donnait une conférence « POUR PENSER LES MEURTRES DE MASSE ».

Le 19 novembre à l’Assemblée nationale, Manuel Valls déclarait : « Le terrorisme frappe la France non pas pour ce qu’elle fait en Irak, en Syrie ou au Sahel, mais pour ce qu’elle est ». Malgré le choc – ou à cause du choc – nombreux sont celles et ceux qui cherchent à comprendre. Ce choc pourrait être aussi un réveil après des temps de somnolence résignée.
Cette conférence dure près de deux heures. Prenez votre temps. À côté des penseurs à la sauvette et des médias consensuels (et sans suite), nous vous en proposons une version intégrale.

Alain BADIOU : à partir des meurtres de masse du 13 novembre (vidéo 1h46) de Là-bas si j’y suis sur Vimeo.

Michel Surroca : « Une vision du monde contemporain , qui me convient,  par un philosophe peu médiatisé et on peut comprendre pourquoi !!!  1 heure 50 de plaisir et d’effroi . »

Jean Luc Le Guellec : « Nous pouvons ne pas être toujours d’accord avec les thèses d’Alain Badiou mais l’analyse qui nous livre ici nous aide à comprendre les événements tragiques que nous venons de vivre. »

 G.B. : « Un régal de lucidité ! Pas tout à fait d’accord sur la fin, mais une conférence indispensable. Prenons le temps de l’écouter…  Ensuite à nous de réfléchir… seuls et collectivement. »

I.D. : « Une conférence hétérodoxe et riche de Alain Badiou sur la violence dans le monde capitaliste contemporain. Une vision globale et cohérente de notre monde. »

N.P. : « J’ai vraiment trouvé cette conférence excellente et éclairante sur le monde dans lequel on vit. Cela doit nous faire réfléchir et nous aider à construire une gauche capable de répondre aux enjeux planétaires. »

La version texte de cette impressionnante conférence

et la même téléchargeable en pdf

Video – Le film accablant sur le déclin organisé de la SNCF

Qualité empêchée, souffrance au travail, perte de sens pour les salariés…

Retards, annulations de trains, accidents pour les usagers…

Tous les travers de la privatisation du rail anglais, que le réalisateur britannique Ken Loach dénonçait en 2001 dans son film The Navigators, deviennent une réalité quotidienne en France.

Lire la suite…

Réponse à Emmanuel Macron : la liberté est une valeur de gauche, pas le libéralisme

Une vaste offensive est à l’œuvre pour casser non seulement les conquêtes sociales mais aussi le logiciel même de la gauche qui autorisa ces conquêtes.
Vous trouverez ci-dessous une réponse fort bienvenue à Emmanuel Macron, signée par Manuel Cervera-Marzal, du bureau de la Fondation Copernic.

Il faut être d’une grande naïveté ou d’un grand cynisme pour ne pas voir que la gauche des opprimés et le libéralisme des oppresseurs sont irréconciliables.

Cher Monsieur Macron,

Lire la suite…